Publié le 08 février 2020

ENVIRONNEMENT

[Science] Un gaz à effet de serre bien plus nocif que le CO2 bat des records dans l'atmosphère

Les HFC-23 sont des gaz à effet de serre au pouvoir réchauffant 13 000 fois plus important que celui du CO2. Méconnu du public, il est utilisé dans les climatiseurs ou les réfrigérateurs. Alors que son taux aurait drastiquement dû baisser depuis 2014, il bat des records. Les chercheurs pointent du doigt la Chine et l'Inde.

L’écart entre la baisse attendue et le taux effectif de HFC-23 dans l’atmosphère représente l’équivalent des émissions de CO2 de l'Espagne sur une année.
@CC0

Alors que toute l'attention est focalisée sur le CO2, le dioxyde de carbone, un autre gaz à effet de serre est en train de battre tous les records. Il s’agit des HFC-23, les trifluorométhanes présents dans les climatiseurs ou les réfrigérateurs. Le problème, c’est que leur pouvoir réchauffant est près de 13 000 fois plus important que celui du CO2 et que leur durée de vie est de 228 ans.

Alors qu’ils auraient dû disparaître, leur concentration dans l’atmosphère augmente à des taux historiquement élevés. Ainsi l’écart entre la baisse attendue et le taux effectif de HFC-23 dans l’atmosphère représente l’équivalent des émissions de CO2 de l'Espagne sur une année. C’est ce qu’ont constaté des chercheurs dans une étude publiée le 21 janvier dans la revue Nature Communication (1). La Chine et l’Inde seraient à l’origine de cette hausse spectaculaire alors que les deux pays avaient affirmé une réduction drastique.

La baisse attendue était de 87 %

"À partir de 2015, la Chine et l’Inde, qui dominent la production mondiale de HCFC-22, dont le HFC-23 est un dérivé, ont défini des programmes ambitieux qui auraient dû entraîner une baisse des émissions mondiales de 87 % entre 2014 et 2017", écrivent les auteurs de l’étude. "Étant donné l’ampleur de l’écart entre les émissions attendues et celles déduites par observation, il est probable que les réductions signalées ne se sont pas pleinement matérialisées ou qu’il peut y avoir une production non déclarée importante de HCFC-22, entraînant des émissions de sous-produits de HFC-23 non comptabilisées".

En 2016, l’Accord de Kigali avait permis d’adopter un amendement au Protocole de Montréal sur la couche d’ozone afin d'éliminer progressivement les HFC. Car si ces-derniers s’avèrent efficaces pour lutter contre destruction de la couche d’ozone, ils se sont en revanche révélés désastreux pour le climat. Selon les experts, il est techniquement possible de remplacer les HFC à moindre coût. Leur élimination pourrait réduire de 0,5°C le réchauffement mondial à horizon 2100, selon une étude de l’IGSD (Intitute for governance and sustainable development). 

Concepcion Alvarez, @conce1 

(1) Voir l'étude dans Nature Communication


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Cow Pixabay vaches

Le méthane devient (enfin) un sujet majeur de la lutte contre le changement climatique

Si la réduction du CO2 dans l'atmosphère occupe le devant de la scène, la lutte contre les émissions de méthane s'est progressivement imposée comme une mesure indispensable et prometteuse pour atteindre les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. Si la problématique émerge depuis...

Raffinerie Exxon Slagen Norvege 01

Les émissions mondiales du secteur pétrole et gaz sont largement sous-estimées, selon la coalition Climate Trace

Le secteur du pétrole et gaz aurait émis près d’un milliard de tonnes de CO2 de plus que celles reportées officiellement, selon un rapport de Climate Trace. Cette coalition d’ONG, d’entreprises de la tech et d’universités a développé une base de données sur les émissions des grands secteurs...

Neutralite carbone compensation credits carbone istock

COP26 : Le Pacte de Glasgow fixe enfin des règles pour les marchés carbone

À la COP26, les États sont enfin parvenus à un accord sur l'article 6 de l'Accord de Paris, régissant les marchés carbone. Ces derniers, en plein essor, n'étaient plus régulés depuis deux ans. Le texte négocié à Glasgow a permis d'exclure le risque de double-comptage, encore défendu ardemment par...

Mesures fiscales cco 01

Un impôt sur la fortune climatique : l'idée fait son chemin avant les présidentielles

Des termes différents, ISF Climat, ISF climatique ou ISF grand pollueur, recouvrent une même idée : celle d'une taxe verte sur les ménages les plus fortunés. Un projet imaginé par Greenpeace, repris par de multiples candidats de gauche avant l'élection présidentielle. Mais est-ce vraiment la...