Plus de 70 coalitions ont été lancées pendant la COP21. Novethic revient toute la semaine sur les plus importantes d’entre elles et fait le point, un an après, sur leur état d’avancement. Aujourd’hui, focus sur la "Mission innovation".

Lancée par la France et les États-Unis, la "Mission innovation" doit permettre d’augmenter significativement les investissements publics dans les énergies propres. Cette initiative regroupe 21 pays représentant 80% de l’investissement public dans les énergies renouvelables. Ces pays s’engagent à doubler le montant de leurs investissements R&D dans les cinq ans à venir.
La principale difficulté pour les technologies émergentes est de changer d’échelle et de passer le cap du prototype et du marché de niche. Pour lever cet obstacle, la "Mission innovation" entend aider ces innovations à accéder aux financements nécessaires à leur diffusion et à leur commercialisation à grande échelle.
En juin dernier, 6 mois après la COP21, les pays membres de l’initiative "Mission innovation" se sont réunis à San Francisco pour confirmer leurs engagements. À cette occasion, la Commission européenne, qui porte le programme Horizon 2020, a rejoint l’initiative.

30 milliards de dollars d’ici 2021



La France a quant à elle annoncé qu’elle allait doubler ses investissements publics en recherche et développement dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans les cinq prochaines années, par rapport au niveau d’investissement moyen entre 2012 et 2015, via le Programme d’investissements d’Avenir (PIA). Ces investissements complémentaires se concentreront sur les énergies renouvelables et leur stockage, les technologies de captage et stockage de CO2 et les innovations permettant une meilleure maîtrise des usages et de la demande énergétique.
Le gouvernement américain promet lui aussi de doubler d’ici cinq ans son niveau actuel d’investissement dans la recherche et développement en matière d’énergies propres. Les nouveaux financements seront alloués en priorité aux technologies bas carbone, incluant l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables, l’énergie nucléaire, les technologies des réseaux électriques, le captage et le stockage du carbone, les systèmes de transport avancés et les carburants.
Ce sont au total près de 30 milliards de dollars annuels qui sont visés d’ici 2021 pour le financement de la R&D dans les énergies propres dans l’ensemble des pays membres de l’initiative.
Connaître l’engagement de chacun des pays sur le site de la Mission innovation.

Découvrir gratuitement l'univers Novethic
  • 2 newsletters hebdomadaires
  • Alertes quotidiennes
  • Etudes