Publié le 20 janvier 2019

ENVIRONNEMENT

[Le chiffre] La fonte des glaces dans l'Antarctique est six fois plus rapide qu'il y a quarante ans

Le phénomène de fonte de glace est plus grave encore que ce que les scientifiques estimaient jusqu'ici. L'Antarctique fond en réalité six fois plus vite que dans les années 80. Un problème grave qui provoque une hausse du niveau des océans et de la température de l'eau. 

La fonte des glace va encore s'accélérer avec le réchauffement climatique.
©CC0

Les estimations sont revues à la hausse. La fonte annuelle des glaces en Antarctique est plus rapide que jamais, environ six fois plus qu'il y a quarante ans, estiment des scientifiques dans une étude publiée dans la revue PNAS. Or cette fonte va entraîner une élévation importante du niveau des océans dans les prochaines années.

"Avec la calotte antarctique qui continue de fondre, nous prévoyons une hausse du niveau des océans de plusieurs mètres (…) dans les prochains siècles", estime Eric Rignot, président de la chaire de système scientifique de la Terre à l’université de Californie.

40 milliards de tonnes de masse glaciaire perdues chaque année

Entre 1979 et 1990, l'Antarctique aurait perdu en moyenne 40 milliards de tonnes de masse glaciaire par an. À partir de 2009 et jusqu'en 2017, cette perte est passée à 252 milliards de tonnes chaque année. Or, l'Antarctique renferme suffisamment de glace pour provoquer, si cette dernière venait à fondre complètement, une élévation de 57 mètres du niveau des mers.

Le phénomène est d’autant plus grave que, selon les scientifiques, le réchauffement de l’eau des océans va accélérer encore davantage la fonte des glaces et l’élévation du niveau des mers, pendant des siècles, quels que soient les efforts réalisés actuellement pour combattre le changement climatique.

Tsunami, inondation de villes

Selon des études précédentes, une montée de 1,8 mètre d'ici 2100 (l'une des pires prévisions des différents modèles scientifiques) provoquerait l'inondation de nombreuses villes côtières abritant des millions de personnes dans le monde.

En 2015, un éboulement massif généré par la fonte des glaces avait généré un tsunami de près de 200 mètres dans un fjord de l'Alaska. L’événement, qui n'avait pas fait de victime, n'avait pas fait les gros titres, et pourtant il s'agissait d'un des plus gros tsunamis jamais recensés.  

Marina Fabre @fabre_marina avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Manif climat changer le systeme

Gilets jaunes aux fenêtres, activistes climatiques en ligne… malgré le Coronavirus, les contestations continuent

C'est la première fois depuis le début de leur mobilisation qu'ils n'ont pas manifesté un samedi. Face au Coronavirus, les Gilets jaunes s'adaptent. Ils appellent désormais les citoyens à "cogner" sur des casseroles chaque samedi à 21 heures. Du côté du climat, l'activiste Greta Thunberg invite les...

Climate change 2254711 1280

[Infographie] La crise environnementale ne doit pas être effacée par le coronavirus

Le coronavirus occupe – non sans raison – les radars médiatiques et politiques depuis quelques semaines. Mais il est une autre crise, moins visible mais tout aussi grave, qui progresse très vite sans être suffisamment prise en compte, celle du climat et de l'environnement. Selon de nouvelles données...

A N

Coronavirus : les députés rejettent un amendement qui devait préparer un après-crise plus durable

45 députés ont déposé un amendement dans le cadre du projet de loi sur l’état d’urgence sanitaire pour réfléchir au "jour d’après". Le texte a été rejeté sans même être débattu, après l’avis défavorable du gouvernement. Mais cette proposition aura tout de même permis de faire émerger le débat au...

Deforestation amazonie soja greenpeace

[Science] L'Amazonie pourrait disparaître en 50 ans à cause du changement climatique et de la déforestation

D'ici 50 ans, la forêt amazonienne pourrait disparaître sous l'effet de sécheresses répétées et de coupes rases pour la production d'huile de palme, de biocarburants, de soja ou de viande bovine. Cela va avoir des impacts sur des dizaines de millions de personnes qui dépendent de la forêt pour leur...