Publié le 20 janvier 2019

ENVIRONNEMENT

[Le chiffre] La fonte des glaces dans l'Antarctique est six fois plus rapide qu'il y a quarante ans

Le phénomène de fonte de glace est plus grave encore que ce que les scientifiques estimaient jusqu'ici. L'Antarctique fond en réalité six fois plus vite que dans les années 80. Un problème grave qui provoque une hausse du niveau des océans et de la température de l'eau. 

La fonte des glace va encore s'accélérer avec le réchauffement climatique.
©CC0

Les estimations sont revues à la hausse. La fonte annuelle des glaces en Antarctique est plus rapide que jamais, environ six fois plus qu'il y a quarante ans, estiment des scientifiques dans une étude publiée dans la revue PNAS. Or cette fonte va entraîner une élévation importante du niveau des océans dans les prochaines années.

"Avec la calotte antarctique qui continue de fondre, nous prévoyons une hausse du niveau des océans de plusieurs mètres (…) dans les prochains siècles", estime Eric Rignot, président de la chaire de système scientifique de la Terre à l’université de Californie.

40 milliards de tonnes de masse glaciaire perdues chaque année

Entre 1979 et 1990, l'Antarctique aurait perdu en moyenne 40 milliards de tonnes de masse glaciaire par an. À partir de 2009 et jusqu'en 2017, cette perte est passée à 252 milliards de tonnes chaque année. Or, l'Antarctique renferme suffisamment de glace pour provoquer, si cette dernière venait à fondre complètement, une élévation de 57 mètres du niveau des mers.

Le phénomène est d’autant plus grave que, selon les scientifiques, le réchauffement de l’eau des océans va accélérer encore davantage la fonte des glaces et l’élévation du niveau des mers, pendant des siècles, quels que soient les efforts réalisés actuellement pour combattre le changement climatique.

Tsunami, inondation de villes

Selon des études précédentes, une montée de 1,8 mètre d'ici 2100 (l'une des pires prévisions des différents modèles scientifiques) provoquerait l'inondation de nombreuses villes côtières abritant des millions de personnes dans le monde.

En 2015, un éboulement massif généré par la fonte des glaces avait généré un tsunami de près de 200 mètres dans un fjord de l'Alaska. L’événement, qui n'avait pas fait de victime, n'avait pas fait les gros titres, et pourtant il s'agissait d'un des plus gros tsunamis jamais recensés.  

Marina Fabre @fabre_marina avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Breaking Boundaries The Science of Our Planet

"Notre planète à ses limites", le documentaire à voir sur les basculements irréversibles de notre planète

Disparition des forêts tropicales, acidification des océans, fonte de l'Inlandsis du Groenland... Ces phénomènes sont des points de non-retour, des seuils critiques que l'humanité ne doit pas franchir sans se mettre en danger. Or aujourd'hui, sur les neuf "tipping points", quatre ont déjà été...

Football : L’urgence écologique, sur le banc de touche de l’Euro 2021

Pour la première fois, le championnat d'Europe, qui débute le 11 juin, ne se déroulera pas dans un seul pays hôte mais dans onze villes de onze pays différents. De quoi faire exploser les déplacements des supporters les plus assidus. Un format décrié par les militants écologistes alors que le Green...

IStock @audioundwerbung

Droit de l'environnement : des magistrats créent une association pour combler le manque de formation

Complexe, diffus, tentaculaire... Le droit de l'environnement est connu pour être particulièrement ardu. Et pourtant, c'est l'un des grands absents des bancs de l'université. À l'heure où les procès pour le climat explosent, des magistrats ont lancé le 5 juin l’Association française des magistrats...

Shell neutralite carbone 2050

Shell promet d’accélérer sa stratégie climatique après sa condamnation aux Pays-Bas

Le géant pétrolier Shell, condamné le 26 mai par un tribunal néerlandais à réduire ses émissions de CO2 de 45 % d'ici 2030, promet d'accélérer sa transition énergétique. Pour l'instant, aucun détail n'a été donné. La major ne compte pas abandonner les hydrocarbures, le pétrole ou le gaz mais dit...