Publié le 03 juin 2015

ENVIRONNEMENT

La ville de Bonn, carrefour mondial de la diplomatie climatique

C'est un fait peu connu et pourtant, Bonn, ancienne capitale de la République fédérale allemande, abrite 18 organisations des Nations Unies et quelque 150 organisations gouvernementales et non-gouvernementales. Parmi celles-ci, le CCNUCC (Secrétariat des Nations Unies pour le climat), l’instance en charge de la tenue de la COP 21 à Paris. Ce qui fait de la tranquille ville rhénane un haut lieu de la diplomatie climatique mondiale.

"Bonn, capitale fédérale"
Andreas Weber / iStock

"Bonn, c’est le centre de la diplomatie climatique mondiale. C’est là que les choses se passent" confie Sönke Kreft, qui dirige l’équipe en charge de la politique climatique internationale chez Germanwatch, la principale ONG allemande de lutte contre le réchauffement climatique.

L’organisation fournit un important travail de publications (études, indices climatiques, prises de position) ainsi qu’une activité de conseil, y compris auprès du gouvernement allemand. Pour coordonner au mieux son travail, l’ONG possède deux antennes, l’une à Bonn, le siège officiel, l’autre à Berlin, chargée de suivre la politique nationale.

"Beaucoup de rencontres ont lieu à Bonn en raison du grand nombre d’organisations onusiennes", poursuit Sönke Kreft. "Il y a une grande interaction entre les différentes institutions, mais aussi entre les institutions et les ONG. La question du climat sera traitée de façon différente en fonction des différents organes, et le fait que nous travaillons à Bonn nous permet d’assister à ces rencontres, d’établir des liens, de rencontrer des responsables. C’est tout à fait essentiel pour notre travail."  

 

Bonn se réinvente grâce aux Nations Unies...

 

Que Bonn abrite autant d’organisations onusiennes ne relève pas du hasard : la décision fait suite à un débat passionné dans le début des années 90 au Bundestag, le parlement allemand, entre les députés favorables au fait que Bonn reste capitale, et les députés qui voulaient voir Berlin devenir le coeur de la nouvelle Allemagne. Les débats ont duré jusqu’au 20 juin 1991, date qui a marqué l’apogée de la controverse : 338 députés se sont déclarés pour Berlin, 320 pour Bonn. Un choc pour la ville et ses habitants.

Conséquence ? Il fallut trouver à la ville un lot de consolation - Bonn n’entendait pas sombrer ainsi dans l’oubli. D’autant que de nombreux bâtiments administratifs menaçaient de se trouver soudainement vides. Les députés ont alors fait le pari de l’international et décision fut prise de développer le profil de la cité en conséquence. C’est dans ce contexte que des accords furent noués avec les Nations Unies, qui trouvèrent à Bonn une infrastructure idéale pour développer sa diplomatie climatique. Ainsi, le World Conference Center Bonn, qui abrite les négociations climatiques onusiennes, n’est autre que le bâtiment modernisé de l’ancien parlement allemand.

 

... mais reste impuissante face à la realpolitik

 

Plus de vingt ans après la chute du mur et la réorganisation politique de l’Allemagne, le nom de Bonn est dorénavant intimement lié à l'ONU et au climat. Mais en dépit - ou peut-être en raison - de ce profil climatique si marqué, la ville au bord du Rhin a dû essuyer deux revers sévères.

D'abord sa candidature n’a pas été retenue pour accueillir le siège du Fonds vert, le fonds des Nations Unies destiné à aider les pays en voie de développement à lutter contre le réchauffement climatique (le siège est finalement installé dans l’éco-quartier de Songdo de la ville d’Incheon, située à l’ouest de Séoul, capitale de la Corée du sud). Elle n'a pas été retenue non plus pour accueillir le siège de l’Irena, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (qui est installé à Abu Dhabi).

Claire Stam
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Climat : qu’attendre de la nouvelle session de négociations de Bonn ?

Du 1er au 11 juin, les négociateurs climatiques se réunissent une nouvelle fois à Bonn, en Allemagne, pour tenter d’avancer sur l’accord international sur le climat attendu à Paris, lors de la COP 21 qui aura lieu en décembre. Plusieurs points de crispation restent à lever sur le partage...

Financement de la COP 21 : la participation des entreprises suscite la polémique

Pour financer la COP 21 (conférence onusienne sur le climat) qui aura lieu à Paris en décembre, la France a décidé de mettre à contribution les entreprises. 20 mécènes ont officiellement été présentés ce 27 mai. Une dizaine d’autres suivront. Des entreprises "amies du climat", selon le...

Climate Business Summit : un consensus et des promesses à tenir

Le Climate and Business Summit s'est achevé ce jeudi 22 mai sur un consensus : les entreprises sont conscientes du risque climatique, et constituent désormais une véritable force pour lutter contre le réchauffement de la planète. Les dirigeants ont martelé l'importance de voir émerger un...

Climat : le Canada s’engage a minima sur ses réductions d’émissions de gaz à effet de serre

Dans la lutte contre le changement climatique, le Canada traîne les pieds. Vendredi 15 mai, le gouvernement conservateur du pays a publié ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre. D’ici 2030, Ottawa s’engage à réduire ses émissions de 30 % par rapport à 2005. Des promesses...

Climat : le Fonds vert en ordre de marche (ou presque)

Initié à Copenhague en 2009, le Fonds vert pour le climat, qui doit permettre de canaliser les financements des pays développés vers des projets d’adaptation et d’atténuation dans les pays en développement, est désormais sur les rails. Mais les promesses de dons des différents États...

Climat : en amont de la COP 21, des pays en développement publient aussi leur contribution nationale

Si les contributions nationales de lutte contre le changement climatique des États-Unis, de l’Europe ou de la Russie ont été largement relayées par les medias, d’autres, comme celles du Mexique et du Gabon, n’ont pas eu les mêmes faveurs. Elles ont pourtant leur importance car elles...

COP 21 : en amont de la conférence de Paris, la Russie s’engage dans la lutte contre le réchauffement climatique

La Russie a publié ce 31 mars au soir sa contribution en vue de la COP21, se positionnant ainsi in extremis comme membre des pays moteurs dans la lutte contre le changement climatique. Un engagement de bon augure pour la signature d’un accord mondial à Paris à la fin de l’année. Le...

Climat : avant la COP 21, les États-Unis dévoilent une contribution ambitieuse

L'objectif affiché ce mardi 31 mars par la Maison-Blanche est de parvenir à une réduction de 28% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2025 pour les États-Unis. Il s'agit de la fourchette haute de l'engagement pris il y a quelques mois déjà par Washington dans l'accord bilatéral...

Alix Mazounie, de Réseau Action Climat : "On s’achemine vers un accord climatique insuffisant"

Après les négociations de Genève sur le climat, qui se sont tenues du 9 au 13 février 2015, on chemine doucement vers un accord global. Une bonne nouvelle pour Alix Mazounie, membre et conseillère du Réseau Action Climat (RAC), chargée des politiques internationales. Pourtant, ces progrès...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Incendie feux secheresse THIBAUD MORITZ AFP

Landes, Gironde, Jura, Drôme... En France, les feux monstres nécessitent du renfort européen

Alors que 50 000 hectares de forêts sont déjà partis en fumée en France depuis le début de l'année, les feux monstres continuent de dévorer de nombreux territoires. En Gironde et dans les Landes, où les brasiers sont intenses, les pompiers doivent s'adapter à des conditions climatiques extrêmes....

Alexandre florentin MIE mega canicules paris 50 degres AF

Alexandre Florentin : "Soit on cuit, soit on fuit, soit on agit… j’ai décidé d’agir"

Imaginez Paris en 2026 sous une canicule de 50°C qui dure depuis plusieurs semaines. Cette fiction*, racontée sur Twitter depuis le 30 mai dernier, donne des frissons tant certains faits paraissent bel et bien réels. Il faut dire qu’elle a coïncidé avec deux canicules qui ont frappé coup sur coup la...

Prof discute

Poussés par les étudiants, les profs aussi bifurquent

Conscients de l'urgence environnementale et sociale, certains professeurs de l'enseignement supérieur répondent aux appels des étudiants en actualisant leurs cours avec des connaissances désormais incontournables sur le changement climatique et les responsabilités qui incombent à tous. Comptabilité,...

Crise de l eau istock

Des milliers de litres d'eau volés, des jacuzzis dégradés... la guerre de l'eau est-elle déclarée en France ?

Les tensions autour des ressources en eau s'exacerbent alors que la France subit une sécheresse historique. Après le vol de 400m3 d'eau en Ardèche, des jacuzzis ont été troués à Gérardmer où la ville n'avait plus accès à l'eau potable. Ces conflits s'apparentent-ils à une guerre de l'eau ? Si le...