Publié le 18 octobre 2019

ENVIRONNEMENT

Jérémy Rifkin : "la civilisation fossile va s’effondrer d’ici 2028"

À un an de l’élection présidentielle américaine, Jeremy Rifkin, l’un des plus célèbres auteurs au monde sur le climat, appelle à la mise en place d’un "New Deal Vert mondial". C'est le titre de son nouveau livre et un véritable plan de transformation de la société pour faire face au changement climatique en construisant une société bas-carbone. Une urgence alors que le monde des combustibles pourrait s’effondrer en 2028.

Jeremy rifkin sciencespo paris 171019
Jeremy Rifkin était en tournée en France toute la semaine pour présenter son nouvel ouvrage.
@Sciences Po

Le New Deal Vert MondialDans son nouveau livre "Le New Deal vert mondial", l'essayiste et économiste américain Jeremy Rifkin annonce la fin de la société des combustibles pour 2028. "Un effondrement inévitable" assure-t-il. "Les énergies issues des combustibles fossiles ont créé une bulle carbone qui n’a aucun équivalent dans l’histoire de l’humanité et qui pourrait provoquer une crise comparable à celle de 2008 avec des milliers de milliards de dollars d’actifs bloqués", prévient-il. Jusqu'à 100 000 milliards de pertes si on en croit les prévisions de Citigroup, 40 000 milliards selon The Economist.

Citant la Carbon Tracker Initiative, il estime que la transition aura lieu le jour où 14 % de l’électricité mondiale sera fournie par le soleil ou le vent. Nous en sommes à 3 % mais le cap a déjà été franchi par l’Union européenne. "A contrario de l’Europe, l’Amérique du Nord a entamé une folle ruée vers le gaz qui pourrait entraîner la perte de 1 000 milliards de dollars d’actifs bloqués d’ici 2030", explique l’économiste.

Internet, renouvelable et véhicules autonomes

Dans ce qui sonne comme un livre programme à destination des futurs candidats à la Maison Blanche, Jeremy Rifkin défend comme voie de sortie sa troisième révolution industrielle basée sur l’Internet des objets. Une révolution qui est déjà en cours, selon lui. "Les principales filières économiques – TIC, télécommunications, Internet, électricité, transports, bâtiments – abandonnent les combustibles pour investir dans les énergies renouvelables ouvrant la voie à l’émergence de la troisième révolution industrielle" note-t-il.

Au cœur de son New Deal vert, le haut débit et le "big data", l’électricité renouvelable et les véhicules autonomes. Grâce à des capteurs installés partout, sur tous les bâtiments, les engins et les infrastructures, nous pourrons optimiser et mutualiser la consommation d’énergie et le transport de marchandises et de passagers, promet celui qui conseille les chefs d’État du monde entier, balayant l’impact sur les ressources de cette économie 100 % numérique.

À la fin de son livre, il énumère 23 mesures urgentes à mettre en place dès le début du mandat. La première est l'instauration d’une taxe carbone universelle avec une remise forfaitaire pour que les ménages les plus modestes s’y retrouvent. Il y a aussi la fin des subventions aux énergies fossiles, la mise en place du haut débit, la conversion du chauffage au gaz ou au fioul au chauffage électrique ou encore la création d’une banque nationale verte fournissant des banques vertes locales.

Assemblées de pairs

"Ce changement est possible en vingt ans, en l’espace d’une génération", assure Jérémy Rifkin. Pour cela, il appelle à mettre en place des "assemblées de pairs" de 300 personnes réunissant élus, membres des chambres de commerce locales, dirigeants d'entreprises, délégués syndicaux et représentants de la société civile. Celles-ci auront en charge l'élaboration d'une feuille de route du New Deal Vert.

Mais cette transformation a un coût : une hausse de 3 % du PIB par an et par pays soit 1 150 milliards de dollars pour les seuls États-Unis sur dix ans. "Une grande partie du financement viendra des fonds de pension alimentés par les cotisations de millions de travailleurs. C’est le plus grand bassin de capitaux d’investissement avec 41 300 milliards de dollars en 2017", estime-t-il. 

Il cite les investisseurs socialement responsables qui ont déjà désinvesti 11 000 milliards de dollars des énergies fossiles "provoquant une lame de fond qui pourrait entraîner le point de bascule". Les lois du marché jouent également en faveur de cette troisième révolution avec un effondrement du coût des énergies renouvelables. "En l’état, les forces de marché sont plus puissantes que les manœuvres des lobbies", veut croire Jeremy Rifkin. Alors demain tous sauvés grâce à nos smartphones et une bonne connexion Internet ?  

Concepcion Alvarez @conce1

Le New Deal Vert mondial, Jérémy Rifkin, Les Liens qui libèrent, octobre 2019, 304 pages.


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Emissions CO2 Olivier Moal

[Science] La baisse des émissions, due au confinement mondial, n'aura aucun effet sur le climat

La chute sans précédent des émissions de gaz à effet de serre pendant les confinements ne servira à "rien" pour ralentir le réchauffement climatique, selon une étude vendredi, qui insiste sur la nécessité de s'éloigner durablement des énergies fossiles.

Et nos lendemains seront radieux couv bh

[Les livres du changement] "Et nos lendemains seront radieux"… Le grand soir écolo d’Hervé Bourhis

Peut-on sauver la planète le temps d’un orage ? C’est en tous cas le défi que se sont lancé deux conseillers politiques à la ville qui oeuvrent en réalité depuis leur plus tendre enfance pour imposer au pays une politique écologique radicale. Avec un trait simple mais efficace, l’auteur de bande...

Fuite de methane Antarctique 01

Une fuite active de méthane découverte en Antarctique alarme les scientifiques

Des scientifiques viennent de découvrir une fuite active de méthane dans la mer de Ross en Antarctique. Si cette fuite, active depuis 2011 selon les estimations, ne serait pas liée au changement climatique, ils craignent la multiplication de ces dernières avec la fonte des glaces alors que le...

Climatisation rechauffement climatique 1

Canicule : comment la climatisation aggrave le réchauffement climatique

Alors que l'Hexagone subit un deuxième pic de chaleur de l'été, de plus en plus de Français se dotent de climatiseurs. Ceux-ci participent pourtant au changement climatique en raison de l'énergie consommée et des fuites de fluides frigorigènes, gaz au fort pouvoir réchauffant. Les États ont un...