Publié le 01 juillet 2019

ENVIRONNEMENT

Crise de l’eau en Inde : Chennai, la sixième ville du pays, est assoiffée

Conséquence du retard de la mousson, l'Inde fait face à une vague de chaleur et une crise d'eau sans précédent. La capitale du Tamil Nadu, Chennai, est à sec. Ses réservoirs sont quasi vides et des manifestations ont éclaté dans cette métropole aux 10 millions d'habitants. La gestion de l'eau par l'État est clairement mise en cause quand ce dernier nie la pénurie d'eau et crie à l'exagération. 

Un ouvrier indien récupère l'eau d'un petit étang à la périphérie de Chennai.
ARUN SANKAR / AFP

"C’est la pire vague de chaleur de l’histoire". Voici comment Anup Kumar Srivastava de l’Autorité indienne de gestion des catastrophes décrit à Reuters la situation climatique en Inde. Le pays, où les températures ont atteint les 50°C, a attendu pendant des semaines la mousson qui assure normalement 70 % des précipitations annuelles. La pluie arrive doucement depuis quelques jours, du sud vers le nord, mais les stigmates de la sécheresse sont encore présents.

Chennai, capitale du Tamil Nadul, sixième ville du pays, était encore à sec le 23 juin. Il n’y avait presque plus d’eau dans les quatre réservoirs qui alimentent la métropole et ses 10 millions d’habitants. Les médias locaux rapportent que les résidents devaient rester debout la nuit, pendant des heures, faisant la queue en attendant un approvisionnement rare. Certains ont été contraints de ne pas aller travailler, leur entreprise ayant préféré fermer leurs locaux pendant cette période.

 

"Le fait que les habitants reçoivent un approvisionnement minimal en eau (…) provenant principalement d’usines de dessalement, de lacs lointains et de puits de ferme, témoigne de la négligence de la gouvernance de l’eau", souligne le journal The Hindu. Selon l’activiste Jayaram Venkatesan cité par l’AFP, plusieurs familles fortunées ont pu acheter des citernes d’eau privées mais les bidonvilles, eux, sont délaissés.

Des camions-citernes attaqués 

La situation est telle que des manifestations ont éclaté, notamment déclenchées par les propos du ministre en chef du Tamil Nadu. Edappadi K. Palaniswami a nié l’existence d’une crise de l’eau et a indiqué que les médias exagéraient les informations. 550 personnes ont ainsi été arrêtées mercredi 19 juin pour avoir manifesté devant le siège de la municipalité de Coimbatore, la deuxième ville du Tamil Nadu. Les participants dénonçaient la mauvaise gestion de l’eau des autorités.

Selon Jyoti Sharma, la fondatrice de FORCE, une ONG indienne travaillant dans la conservation de l’eau, des affrontements ont éclaté à travers le pays. "Des camions amenant de l’eau dans les villes ont même été détournés et des chauffeurs ont été attaqués", a-t-elle expliqué à CNN.Aujourd’hui, les nappes phréatiques sont épuisées par les forages trop fréquents et les infrastructures ne sont pas adaptées à la captation de l’eau. Pour survivre au réchauffement climatique, le pays va devoir mettre l’accent sur l’adaptation. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Assemblee nationale PLFR3

PLFR3 : Les entreprises aidées publiquement sont désormais soumises à des engagements écologiques

L'Assemblée nationale vient d'adopter en première lecture le troisième projet de loi de finances rectificative (PLFR3). Demandée depuis le début du confinement par de nombreux élus et ONG, l'écoconditionnalité des aides versées aux grandes entreprises est entérinée. Les grandes entreprises dans...

Action greenpeace notre dame climat

Greenpeace dénonce "l'écologie de façade" du gouvernement en déployant une banderole au-dessus de Notre-Dame

L'ONG Greenpeace a déployé ce matin à 6h une banderole en haut de la grue de Notre-Dame de Paris pour dénoncer l'inaction climatique du gouvernement. Une action vue par la nouvelle ministre de l'Écologie, Barbara Pompili, comme un "cadeau de bienvenu". La pression monte sur les épaules de la...

Jeanne barseghian maire ecolo de Strasbourg PATRICK HERTZOG AFP

État d’urgence climatique déclaré à Strasbourg et Bordeaux, deux villes emportées par des écologistes

C'est leur premier acte en tant que maire : à Strasbourg et Bordeaux, Jeanne Barseghian et Pierre Hurmic, deux écologistes tout juste élus, déclarent l'état d'urgence climatique sur leur territoire. Des centaines de conseils municipaux à travers le monde ont pris le même engagement. Mais celui-ci...

Le Haut conseil pour le climat torpille la politique climatique de la France dans un nouveau rapport

La France n'est toujours pas sur la bonne trajectoire climatique pour atteindre la neutralité carbone en 2050, alerte une nouvelle fois le Haut conseil pour le climat. Installée par Emmanuel Macron fin 2018, en pleine crise des Gilets jaunes, l'instance est la vigie de l'action climatique du...