Publié le 19 novembre 2016

ENVIRONNEMENT

COP22 : pas d'accord sur le financement Nord-Sud à Marrakech

La 22ème Conférence internationale sur le climat (COP22) s'est achevée ce vendredi à Marrakech (Maroc). Au centre des discussions : le financement Nord-Sud. Et le point de blocage majeur pendant ces deux semaines de négociations. Les négociateurs disposent désormais de deux ans pour le surmonter.

Lors de la COP22, présidée par Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères du Maroc (ci-dessus), les négociateurs ne sont pas parvenus à s'entendre sur les transferts financiers des pays développés vers les pays en voie de développement.
Jalal Morchidi / Anadolu Agency / AFP

Quel est le principal acquis des négociations climatiques de Marrakech? La définition de l’année 2018 comme date butoir. Cela signifie que les négociateurs s’engagent à finaliser les modalité de la mise en application de l’Accord de Paris au cours des deux prochaines années. Le principal problème ? Ils ne sont pas parvenus à s'entendre sur les transferts financiers des pays développés vers les pays en voie de développement. 

Le financement Nord-Sud est la clé de voûte des négociations sur le climat. Parce qu’il touche à l’aspect hautement sensible de la justice climatique : la lutte contre le réchauffement de la planète doit reposer en premier lieu sur les épaules des pays du Nord, dont le développement économique a été assuré par les énergies fossiles. Et bénéficier aux pays du Sud, les premiers affectés par le dérèglement climatique, mais dont la vulnérabilité économique ne permet pas d’en compenser les impacts.

 

Adaptation vs atténuation 

 

Au sein de la finance climat, le volet consacré à l’adaptation reste un des points les plus clivants des négociations. Et l'une des principales revendications des pays en voie de développement. De quoi s’agit-il ? "De fournir aux agriculteurs africains des semences qui résistent à la sécheresse pour leur permettre de nourrir leurs familles, de construire des digues afin que des millions de personnes vivant sur les côtes survivent à la hausse du niveau des mers, ou encore de mettre en place des systèmes d’alertes précoces", explique Armelle Le Comte, de l’ONG Oxfam. Qui indique que l’accord signé à Paris l’année dernière stipule la nécessité d’un équilibre financier entre l’adaptation et l’atténuation.

Seulement, le texte ne précise pas le montant exact des financements qui doivent être repartis entre les deux pôles. La promesse des 100 milliards de dollars annuels, qui doivent être versés à partir de 2020, a été formulée dans ce contexte.

À Marrakech, le G77 + la Chine, une des coalitions de pays les plus influentes, s’est mobilisé pour revendiquer une multiplication par quatre du financement de l’adaptation au sein de ces fameux 100 milliards. C’’est-à-dire la mobilisation d’ici l’horizon 2020 de 32 milliards. Une demande qui a été finalement retirée. En l’état, les pays donateurs prévoit que seuls 20% des 100 milliards de dollars promis seront destinés au financement de l’adaptation d’ici 2020. 

 

Des procédures lourdes 

 

Autre sérieux point de discorde entre les pays du Nord et du Sud durant ces deux semaines : le fonds d’adaptation. Issu du protocole de Kyoto, notoirement sous alimenté, ce fonds a retrouvé à Marrakech une (modeste) force de frappe financière : il a reçu jeudi 81 millions de dollars en dons par les pays européens. L’Allemagne a apporte la plus grande partie du financement avec 55 millions. Cet instrument financier n’en est pas moins considéré comme vital pour les pays du Sud. Car il leur permet d’accéder à des sources de financement plus facilement qu’avec le Fonds vert, qui exige des procédures d’accréditation plus lourdes.

Depuis 2010, le fonds pour l’adaptation a financé à hauteur de 337 millions d’euros 55 projets dans 48 pays. À la COP22, le fonds d’adaptation passe du protocole de Kyoto à l’Accord de Paris. Ce qui assure son existence. Mais son mode opératoire reste encore à définir.

Les négociateurs se retrouveront lors d’une réunion intermédiaire en mai 2017 à Bonn (Allemagne), au siège du Secrétariat des Nations Unies sur le changement climatique. Puis une nouvelle fois en novembre de la même année, lors de la prochaine Conférence internationale sur le climat. Elle sera présidée par les îles Fidji et se déroulera également à Bonn, pour des raisons logistiques. C’est la première fois qu’un petit État insulaire du Pacifique prendra la présidence d’une COP. Ces îles sont particulièrement exposées aux conséquences du réchauffement climatique.

Claire Stam, envoyée spéciale à Marrakech
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

COP22 : Pour Yannick Jadot, l’Union européenne "ne fait pas le nécessaire"

Jusqu’en 2014, l’Union européenne faisait office de bon élève en matière de négociation climatique. Une position remise en cause il y a deux ans par l’émergence d’un axe Washington-Pékin. L’élection de Donald Trump change la donne. L’Union européenne peut-elle reprendre le flambeau ?...

COP22 : climat en danger cherche leadership désespérément

Une semaine après son élection, la "menace Trump" pèse plus que jamais sur la COP22 et les négociations climatiques actuellement en cours à Marrakech. Et contraint les diplomates à redessiner une géopolitique du climat se passant du leadership américain. Un exercice auquel ils ne s’étaient...

L’Afrique : une chance pour le climat

L’accès à l’électricité conditionne le recul de la pauvreté en Afrique. Le potentiel du continent en énergies renouvelables est considérable, tout comme ses réserves en énergies fossiles. Les gouvernements africains réclament un appui financier massif des pays industrialisés pour leur...

L’Accord de Paris, accélérateur vers une économie mondiale décarbonnée

L’Accord de Paris est une exception : jamais un traité international n’était entré en vigueur aussi rapidement. Une dynamique enclenchée dès l’adoption du texte le 12 décembre dernier à Paris lors de la COP 21 et qui a déteint sur les principaux secteurs de l’économie mondiale. Dans la...

Une finance climat émerge en Afrique

L’édition 2016 du Climate Finance Day s'est tenue le 4 novembre 2016 à Casablanca, trois jours seulement avant la COP22. Les acteurs financiers mobilisés sur le climat ont affiché leur intention de parler finance verte pour l'Afrique. Si les voix africaines étaient moins nombreuses que les...

Climat : le plus difficile commence

La COP22 s'ouvre ce lundi à Marrakech. Si elle n'aura pas le même écho que le sommet mondial sur le climat qui s'est tenu à Paris l'an dernier, cette 22ème conférence des Parties revêt un enjeu primordial. Les modalités d'application de l'Accord de Paris devront être négociées. Le...

COP22 : un sommet mondial pour entretenir la dynamique sur le climat

Ce lundi 7 novembre s’ouvre à Marrakech (Maroc) la 22ème Conférence mondiale sur le climat (COP22). Les négociateurs batailleront autour de trois grands enjeux : la négociation des règles de l’Accord de Paris (rule book), le relèvement du niveau d’ambition des contributions nationales pour...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Extinction rebellion climat

Extinction Rebellion : quand des millionnaires financent la désobéissance civile pour le climat

Les militants d'Extinction Rebellion ont reçu un soutien de poids. Plusieurs investisseurs et philanthropes américains viennent de créer un fonds pour soutenir la désobéissance civile sur le climat. Un don de près de 550 000 euros a été effectué. Si aux États-Unis et au Royaume-Uni le mouvement se...

Un quart des entreprises les plus polluantes ne reportent pas leurs émissions de gaz à effet de serre

C’est un chiffre qui a de quoi inquiéter : un quart des entreprises les plus polluantes au monde ne publient pas d’informations sur leurs émissions de gaz à effet de serre, selon une récente étude commandée par un groupe d’investisseurs. C’est pourtant la première étape indispensable pour construire...

Rennes morts arctique svalvard Siri Uldal Norsk Polarinstitutt

En Arctique, les rennes meurent de faim en raison des bouleversements climatiques

En Arctique, où la température se réchauffe à un rythme deux fois plus élevé qu'ailleurs, les rennes de la région de Svalbard, à 1 000 kilomètres du Pôle Nord, n'arrivent plus à trouver assez de nourriture. Une équipe de chercheurs estiment que 200 animaux seraient morts en raison d'un hiver plus...

[Coup de chaud] Quand le changement climatique enflamme la rue

Longtemps circonscrites aux militants écologistes, les marches pour le climat ont pris une ampleur inédite en France et dans le monde depuis un an. Les populations demandent aujourd’hui des comptes à leurs dirigeants. En 2019, le changement climatique a montré toute sa puissance. Cette semaine...