Publié le 25 juin 2019

ENVIRONNEMENT

Climat : le monde connait sa plus forte hausse des émissions de CO2 dans le monde en 7 ans, selon BP

Les émissions de CO2 ont augmenté de 2 % dans le monde en 2018. Il s’agit de la hausse la plus forte depuis sept ans, relève mardi le géant pétrolier BP dans un rapport sur l'énergie, inquiétant pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Les émissions de CO2 ont augmenté de 2 % dans le monde en 2018. Il s’agit de la hausse la plus forte depuis sept ans, selon BP.
@Jukkisjupi

C’est la plus élevée depuis 2010-2011. En 2018, les émissions de CO2 ont augmenté de 2% selon le pétrolier BP qui livre ce 11 juin son rapport annuel sur l’énergie. Ces dernières années, les émissions avaient pourtant progressé plus lentement, voire stagné, souligne le groupe britannique.

"Il y a un décalage de plus en plus grand entre l'exigence d'actions contre le changement climatique dans nos sociétés et les progrès réalisés en la matière, avec une demande d'énergie et une hausse des émissions carbone au plus haut depuis des années", souligne Spencer Dale, économiste en chef de BP.

Plus les émissions augmentent, plus les mesures seront coûteuses

Le groupe s'inquiète du fait que plus les émissions augmentent, plus les mesures nécessaires pour les enrayer sont coûteuses. Cette tendance pourrait compromettre les chances de succès de l''accord de Paris sur le climat de 2015, qui vise à limiter le réchauffement à +2°C, voire à 1,5°C, par rapport au niveau de la Révolution industrielle. Selon les experts de l'ONU, il est matériellement possible d'atteindre cet objectif de 1,5°C. Mais il est pour cela nécessaire de changer nos modes de vie, les systèmes énergétiques et les réseaux de transport.

Plus globalement, la demande d'énergie dans le monde a progressé de 2,9%, souligne le rapport de BP. La consommation et la production d'énergie renouvelable ont augmenté de 14,5%, proches du record enregistré en 2017, mais elles ne représentent que le tiers de la hausse totale de la demande énergétique. Car de son côté, le gaz naturel a progressé de 5% en 2018, un des taux les plus élevés depuis 30 ans, notamment en raison de la forte progression du gaz de schiste américain. De même, la consommation de charbon est en hausse (+1,4%), tout comme sa production (+4,3%), pour la seconde année consécutive, alors même qu'elles avaient reculé entre 2014 et 2016.

La rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ursula von der leyen PE

Élection d'Ursula von der Leyen : l'Union européenne à l'ère de l'urgence climatique

L'élection de l'Allemande Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne, était loin d'être gagnée. Elle confirme pourtant le nouveau virage pris par les institutions européennes depuis les dernières élections de mai et la percée des Verts car la fidèle d'Angela Merkel est passée de...

[Science] Dans l’Arctique, le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu et c’est une catastrophe

"Ce que nous avons vu était incroyable". Des chercheurs viennent de découvrir que le permafrost, l'épaisse couche de glace qui couvre 25 % de l'hémisphère nord, a fondu 70 ans plus tôt que prévu dans l'Arctique canadien. Or le permafrost abrite du carbone, du méthane et même du mercure. Il en libère...

Urgenda justice climatique Urgenda Chantal Bekker

Changement climatique : 1 300 actions en justice contre les États et les entreprises

C'est une nouvelle arme citoyenne. De plus en plus de d'associations et de personnes poursuivent États et entreprises pour leur implication dans la crise climatique. Depuis 1990, la London School of Economics en compte plus de 1 300. Si cette démarche était concentrée jusqu'ici aux États-Unis, elle...

80 millions d'emplois menacés par le réchauffement climatique d’ici 2030

Avec le réchauffement climatique, l'augmentation du stress thermique dans l'agriculture et d'autres secteurs industriels devrait se traduire par une perte de productivité équivalant à 80 millions d'emplois d'ici 2030, a averti l'Organisation internationale du travail de l'ONU.