Publié le 25 juin 2019

ENVIRONNEMENT

Climat : le monde connait sa plus forte hausse des émissions de CO2 dans le monde en 7 ans, selon BP

Les émissions de CO2 ont augmenté de 2 % dans le monde en 2018. Il s’agit de la hausse la plus forte depuis sept ans, relève mardi le géant pétrolier BP dans un rapport sur l'énergie, inquiétant pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Les émissions de CO2 ont augmenté de 2 % dans le monde en 2018. Il s’agit de la hausse la plus forte depuis sept ans, selon BP.
@Jukkisjupi

C’est la plus élevée depuis 2010-2011. En 2018, les émissions de CO2 ont augmenté de 2% selon le pétrolier BP qui livre ce 11 juin son rapport annuel sur l’énergie. Ces dernières années, les émissions avaient pourtant progressé plus lentement, voire stagné, souligne le groupe britannique.

"Il y a un décalage de plus en plus grand entre l'exigence d'actions contre le changement climatique dans nos sociétés et les progrès réalisés en la matière, avec une demande d'énergie et une hausse des émissions carbone au plus haut depuis des années", souligne Spencer Dale, économiste en chef de BP.

Plus les émissions augmentent, plus les mesures seront coûteuses

Le groupe s'inquiète du fait que plus les émissions augmentent, plus les mesures nécessaires pour les enrayer sont coûteuses. Cette tendance pourrait compromettre les chances de succès de l''accord de Paris sur le climat de 2015, qui vise à limiter le réchauffement à +2°C, voire à 1,5°C, par rapport au niveau de la Révolution industrielle. Selon les experts de l'ONU, il est matériellement possible d'atteindre cet objectif de 1,5°C. Mais il est pour cela nécessaire de changer nos modes de vie, les systèmes énergétiques et les réseaux de transport.

Plus globalement, la demande d'énergie dans le monde a progressé de 2,9%, souligne le rapport de BP. La consommation et la production d'énergie renouvelable ont augmenté de 14,5%, proches du record enregistré en 2017, mais elles ne représentent que le tiers de la hausse totale de la demande énergétique. Car de son côté, le gaz naturel a progressé de 5% en 2018, un des taux les plus élevés depuis 30 ans, notamment en raison de la forte progression du gaz de schiste américain. De même, la consommation de charbon est en hausse (+1,4%), tout comme sa production (+4,3%), pour la seconde année consécutive, alors même qu'elles avaient reculé entre 2014 et 2016.

La rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ursula von den Leyen COP25 UE

Green Deal européen : 1 000 milliards d’euros sur les dix années à venir pour le climat

Mercredi 11 décembre, la nouvelle commission européenne révélera son Pacte vert. Tandis que sa présidente Ursula von der Leyen en a donné un avant-goût au cours de la COP25 en annonçant 1 000 milliards d’euros d’investissements sur 10 ans, le commissaire en charge de ce dossier, Frans Timmermans, a...

Manif climat changer le systeme

[Génération climat] Précarité étudiante et urgence climatique : les jeunes veulent changer de modèle

Alors que 20 % des étudiants vivent sous le seuil de pauvreté, l'immolation du jeune Anas K., 22 ans, devant le Crous de son université, pour dénoncer sa précarité financière, a marqué les esprits. Et relancé la question d'une transition juste. Plusieurs étudiants mobilisés dans des collectifs ou...

Inondations pixabay 01

Événements climatiques extrêmes : la France, quatrième pays le plus touché au monde en termes de décès

Les Philippines de nouveau balayées par un typhon, l’Australie en proie à d’incontrôlables incendies, l’Afrique de l’Est touchée par des pluies torrentielles et le sud-est de la France noyée par des inondations meurtrières. Les impacts du changement climatique touchent désormais tant les pays riches...

Valerie Masson Delmote Giec JungYeon Je

Trois questions à Valérie Masson-Delmotte, coprésidente du GIEC : "Les femmes ont moins de capacité à réagir en cas d’aléas climatiques"

C'est un angle mort des politiques climatiques des États. Les femmes subissent de plein fouet les effets du changement climatique, elles ont 14 fois plus de risques de mourir en cas de catastrophe naturelle que les hommes. Valérie-Masson Delmotte, climatologue et co-présidente du Giec s'est plongée...