Publié le 21 avril 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Picsou Magazine arrête ses gadgets en plastique...mais c'est pour la bonne cause !

Toutes les meilleures choses ont une fin. Picsou Magazine a décidé de s'inscrire dans la transition écologique et arrête la distribution de ces célèbres gadgets en plastique qui faisaient la joie des jeunes lecteurs depuis 1972. À la place, il propose trois cadeaux en papier et l’édition est étoffée.

Picsou Magazine s'offre un lifting écolo et arrête les gadgets en plastique, qui sont remplacés par des cadeaux en papier.
@Picsou Magazine

C’est aussi (et surtout) pour ses gadgets en plastique que Picsou Magazine a fait les hautes heures de notre enfance. Et pourtant, son éditeur Disney Hachette a décidé d'arrêter cette pratique et de s’inscrire dans la transition écologique. Depuis début avril, fini donc les pistolets à eau et les araignées gluantes qui faisaient la joie des lecteurs depuis 1972. Les plus jeunes découvriront à la place trois objets… en papier (un poster, des cartes et des stickers).

Une bonne nouvelle pour la planète puisque le remplacement d'un matériau en plastique par un matériau en carton peut réduire de 99 % l'impact des emballages sur le climat, selon une étude réalisée par l'IVL, l'Institut suédois de recherche sur l'environnement. Et même dans le cas le plus favorable au plastique, ce-dernier a tout de même un impact climatique 3,25 fois supérieur au packaging en carton.

Deux fois plus de pages

À l’occasion de ce lifting écolo, le bimestriel, vendu en moyenne à 72 000 exemplaires, soit autant qu’un quotidien comme Libération, s’étoffe. Il double son nombre de pages qui passe désormais à 304. Là, c’est peut-être un peu moins vertueux, car si l’abandon du plastique est assurément bon pour la planète, la production de papier est encore loin d’être neutre (extraction de matière première, transformation, fabrication, distribution, utilisation et traitement des déchets).

Mais pas de panique pour autant ! D’importants efforts ont été réalisés ces dernières années par les industriels pour réduire l’empreinte environnementale du papier. Et tout ira pour le mieux si vous pensez bien à recycler le magazine préféré de vos enfants ou de vos neveux chéris !  

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Un quart des entreprises les plus polluantes ne reportent pas leurs émissions de gaz à effet de serre

C’est un chiffre qui a de quoi inquiéter : un quart des entreprises les plus polluantes au monde ne publient pas d’informations sur leurs émissions de gaz à effet de serre, selon une récente étude commandée par un groupe d’investisseurs. C’est pourtant la première étape indispensable pour construire...

Rennes morts arctique svalvard Siri Uldal Norsk Polarinstitutt

En Arctique, les rennes meurent de faim en raison des bouleversements climatiques

En Arctique, où la température se réchauffe à un rythme deux fois plus élevé qu'ailleurs, les rennes de la région de Svalbard, à 1 000 kilomètres du Pôle Nord, n'arrivent plus à trouver assez de nourriture. Une équipe de chercheurs estiment que 200 animaux seraient morts en raison d'un hiver plus...

[Coup de chaud] Quand le changement climatique enflamme la rue

Longtemps circonscrites aux militants écologistes, les marches pour le climat ont pris une ampleur inédite en France et dans le monde depuis un an. Les populations demandent aujourd’hui des comptes à leurs dirigeants. En 2019, le changement climatique a montré toute sa puissance. Cette semaine...

Energy observer arctique EnergyObserver

Energy Observer, le bateau-laboratoire, navigue en Arctique à "l’épicentre du changement climatique"

Le bateau laboratoire Energy Observer, premier navire capable de produire son propre hydrogène, a rejoint samedi 10 août 2019 l'archipel du Svalbard, en Norvège, dans l'océan arctique. Une étape symbolique de son tour du monde, selon les organisateurs.