Publié le 21 avril 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Picsou Magazine arrête ses gadgets en plastique...mais c'est pour la bonne cause !

Toutes les meilleures choses ont une fin. Picsou Magazine a décidé de s'inscrire dans la transition écologique et arrête la distribution de ces célèbres gadgets en plastique qui faisaient la joie des jeunes lecteurs depuis 1972. À la place, il propose trois cadeaux en papier et l’édition est étoffée.

Picsou Magazine s'offre un lifting écolo et arrête les gadgets en plastique, qui sont remplacés par des cadeaux en papier.
@Picsou Magazine

C’est aussi (et surtout) pour ses gadgets en plastique que Picsou Magazine a fait les hautes heures de notre enfance. Et pourtant, son éditeur Disney Hachette a décidé d'arrêter cette pratique et de s’inscrire dans la transition écologique. Depuis début avril, fini donc les pistolets à eau et les araignées gluantes qui faisaient la joie des lecteurs depuis 1972. Les plus jeunes découvriront à la place trois objets… en papier (un poster, des cartes et des stickers).

Une bonne nouvelle pour la planète puisque le remplacement d'un matériau en plastique par un matériau en carton peut réduire de 99 % l'impact des emballages sur le climat, selon une étude réalisée par l'IVL, l'Institut suédois de recherche sur l'environnement. Et même dans le cas le plus favorable au plastique, ce-dernier a tout de même un impact climatique 3,25 fois supérieur au packaging en carton.

Deux fois plus de pages

À l’occasion de ce lifting écolo, le bimestriel, vendu en moyenne à 72 000 exemplaires, soit autant qu’un quotidien comme Libération, s’étoffe. Il double son nombre de pages qui passe désormais à 304. Là, c’est peut-être un peu moins vertueux, car si l’abandon du plastique est assurément bon pour la planète, la production de papier est encore loin d’être neutre (extraction de matière première, transformation, fabrication, distribution, utilisation et traitement des déchets).

Mais pas de panique pour autant ! D’importants efforts ont été réalisés ces dernières années par les industriels pour réduire l’empreinte environnementale du papier. Et tout ira pour le mieux si vous pensez bien à recycler le magazine préféré de vos enfants ou de vos neveux chéris !  

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ursula von den Leyen COP25 UE

Green Deal européen : 1 000 milliards d’euros sur les dix années à venir pour le climat

Mercredi 11 décembre, la nouvelle commission européenne révélera son Pacte vert. Tandis que sa présidente Ursula von der Leyen en a donné un avant-goût au cours de la COP25 en annonçant 1 000 milliards d’euros d’investissements sur 10 ans, le commissaire en charge de ce dossier, Frans Timmermans, a...

Manif climat changer le systeme

[Génération climat] Précarité étudiante et urgence climatique : les jeunes veulent changer de modèle

Alors que 20 % des étudiants vivent sous le seuil de pauvreté, l'immolation du jeune Anas K., 22 ans, devant le Crous de son université, pour dénoncer sa précarité financière, a marqué les esprits. Et relancé la question d'une transition juste. Plusieurs étudiants mobilisés dans des collectifs ou...

Inondations pixabay 01

Événements climatiques extrêmes : la France, quatrième pays le plus touché au monde en termes de décès

Les Philippines de nouveau balayées par un typhon, l’Australie en proie à d’incontrôlables incendies, l’Afrique de l’Est touchée par des pluies torrentielles et le sud-est de la France noyée par des inondations meurtrières. Les impacts du changement climatique touchent désormais tant les pays riches...

Valerie Masson Delmote Giec JungYeon Je

Trois questions à Valérie Masson-Delmotte, coprésidente du GIEC : "Les femmes ont moins de capacité à réagir en cas d’aléas climatiques"

C'est un angle mort des politiques climatiques des États. Les femmes subissent de plein fouet les effets du changement climatique, elles ont 14 fois plus de risques de mourir en cas de catastrophe naturelle que les hommes. Valérie-Masson Delmotte, climatologue et co-présidente du Giec s'est plongée...