Publié le 07 janvier 2022

ENVIRONNEMENT

Arctique : en raison du réchauffement climatique, la pluie pourrait remplacer la neige plus rapidement que prévu

Une étude parue dans la revue scientifique Nature Communications affirme qu’en Arctique, la neige pourrait laisser place à la pluie d’ici la fin du siècle. Conséquence directe du réchauffement climatique, ce phénomène perturberait grandement l’écosystème naturel local mais aussi mondial.

Pluie en arctique
Le remplacement de la neige par de la pluie en Arctique aurait des conséquences sur l'écosystème local mais aussi au niveau mondial.
Jake Hawkes / Unsplash

Dans la région Arctique, la neige pourrait être remplacée très bientôt par la pluie. C’est ce qu’estime une étude publiée en fin d'année dernière dans la revue scientifique Nature Communications. Elle met en garde contre les impacts pour la nature et l'Homme de cette altération liée au réchauffement climatique. En mai dernier, un rapport du Programme de surveillance et d’évaluation de l’Arctique (PSEA) avait déjà révélé que la région se réchauffait trois fois plus vite que le reste de la planète. Le recul de la banquise et l’augmentation de l’humidité dans l’air en sont deux des principales conséquences.

Si rien n’est fait pour contrer ce phénomène, les modélisations tablent sur des précipitations de pluie dominantes d’ici la fin du siècle. C’est "une ou deux décennies plus tôt" que prévu, selon l’étude. Interrogée par l’AFP, son auteure principale Michelle McCrystall observe : "En automne par exemple, où le changement est le plus important, la zone centrale de l'Arctique pourrait faire la transition autour de 2070 selon les récents modèles, comparé à 2090 selon les anciens."

Cependant, l’étude rappelle que tout dépendra de l'ampleur du réchauffement climatique à l’œuvre, par définition évolutif en fonction des actions menées pour le limiter. Limiter le réchauffement à +1,5°C, objectif le plus ambitieux de l'Accord de Paris, pourrait permettre de préserver la neige. Dans le cas d’un scénario catastrophe - un monde qui se réchauffe de 3°C [de l’ère préindustrielle à 2100] - "toutes les terres de la région et presque toutes ses mers recevront plus de pluie que de neige avant la fin du siècle", selon l'étude.

Effets en cascade

Quoiqu’il en soit, les auteurs de l'étude se montrent fermes sur les effets en cascade du remplacement de la neige par la pluie en Arctique. Ils citent en exemple la mortalité des rennes et caribous qui ne pourraient plus accéder à leur nourriture, prisonnière d’une couche de glace plus solide qui va se former. La subsistance des habitants locaux serait en conséquence perturbée. La diminution de la couverture neigeuse pourrait aussi réduire "l'effet d’albedo" (capacité à réfléchir l'énergie solaire), exacerbant ainsi le réchauffement dans la région.

Plus globalement, un tel basculement météorologique en Arctique pourrait impacter toutes les régions du monde : fonte du pergélisol (un puits de carbone et de méthane très important), élévation du niveau de la mer, accroissement des phénomènes météorologiques extrêmes telles que les inondations et les vagues de chaleur en Amérique du Nord, en Europe et en Asie.

Mathieu Viviani @MathieuViviani avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Pompage petrole CC0 01

Shell, BP… Les objectifs climats de géants des hydrocarbures incompatibles avec l’Accord de Paris

1,81°C d'ici 2069 pour Shell, 1,73°C pour Equinor... Des chercheurs ont passé au crible les objectifs climatiques de géants du pétrole et du gaz. Sans surprise, aucun n'arrive à limiter son réchauffement à +1,5°C, rendant leur trajectoire d'émission incompatible avec l'Accord de Paris.

Fresqueduclimat

Climat, biodiversité, mobilité, nouveaux récits et textile : cinq fresques à découvrir sur la transition écologique

Tout a démarré avec la Fresque du climat, créée en 2018, afin de sensibiliser au changement climatique. Déjà suivie par plusieurs dizaines de milliers de personnes, elle a fait des émules sur différents sujets. L’objectif est de former par le jeu sur des enjeux complexes et ainsi pousser à l’action....

IStock 1152368018 1 01

Pêche illégale, braconnage... session de rattrapage à l'ONU pour tenter de réguler la haute mer, le Far West des océans

Ce nouveau rendez-vous accouchera-t-il d'un traité ambitieux ? Braconnage, pêche illégale... la haute mer est aujourd'hui considérée comme une zone de non-droit alors qu'elle représente 64 % des océans. Les Etats membres de l'ONU vont tenter de réguler ces espaces de biodiversité. L'enjeu est de...

Montage photo ok

Paysages calcinés, lacs asséchés, animaux morts, fleuves taris… l’été caniculaire en 8 photos choc

Des vagues de chaleur s'abattent sur l’Hexagone depuis le début de l’été et mettent les écosystèmes à rude épreuve. Chaque nouvel épisode de sécheresse accable un peu plus la faune et la flore qui paient un lourd tribut de cet été historiquement chaud en métropole. Des photos déjà tristement...