Publié le 24 juin 2020

ENVIRONNEMENT

110 km/h sur autoroute : un gain environnemental avéré mais un risque politique

Pour ne pas polariser les débats, les 150 citoyens de la Convention pour le climat ont abandonné la semaine de travail à 28 heures mais c'est une autre proposition qui a mis l'huile sur le feu : celle du passage à 110 km/h sur les autoroutes. Un sujet sensible alors que la baisse de la vitesse sur les routes secondaires avait contribué à la naissance des Gilets Jaunes. La mesure a un réel intérêt pour réduire les émissions de gaz à effet de serre mais elle risque aussi de réduire à néant l'immense travail réalisé.

110 kmh pixabay
Plusieurs pays comme la Grande-Bretagne, le Brésil, la Suède et les Pays-Bas ont déjà abaissé la vitesse sur autoroute en-dessous de 110 km/h.
@CC0

Ce n’est qu’une mesure parmi les 149 adoptées par la Convention citoyenne pour le climat, mais c’est celle qui retient toute l’attention : la réduction de la vitesse sur autoroute de 130 à 110 km/h. Immédiatement, les associations de défense des automobilistes sont montées au créneau et ont lancé une pétition déjà signée par 600 000 personnes. "Depuis le lancement de l’association, je n’ai jamais vu une telle mobilisation sur notre site internet ", assure Pierre Chasseray, le délégué général de 40 millions d’automobilistes sur RTL.

"Les avantages pour le climat sont réels puisqu’ils permettent une réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre en moyenne sur ces transports. Ils permettent également d’économiser du carburant (1,40 euros en moyenne par 100 km), de faire baisser la mortalité et les dommages corporels sur les routes et peuvent contribuer à réduire les bouchons", expliquent les citoyens de la Convention pour le climat (CCC) . Mais même entre eux, le sujet a été clivant puisque la mesure n’a été adoptée qu’à 60 % contre 96 à 99 % pour toutes les autres.

Une mesure qui touche les plus favorisés

Selon l’Ademe, qui a publié une étude sur la question en 2014 (1), "une réduction de la vitesse sur les voies rapides peut entraîner une baisse des émissions pouvant aller jusqu’à  20% pour les oxydes d’azote et les particules fines PM10 et jusqu’à 8% pour les polluants dans l’air ambiant". "La limitation de vitesse permet d’agir sur le trafic en le fluidifiant et en réduisant la congestion", ajoute l’agence.

En contrepartie, un allongement des temps de trajets est à prévoir, entre 4 et 8 minutes par heure. Le Commissariat général au développement durable avait estimé en 2018 (2) la perte économique d’un passage à 110 km/h à 550 millions d'euros, "due à la perte de temps occasionnée (- 1 150 M€) qui n’est pas compensée par les gains en accidentalité (150 M€) et les économies de carburant (360 M€)".

Si les citoyens de la Convention pour le climat reconnaissent que la mesure est "relativement complexe à mettre en place du point de vue de l’acceptabilité", ils précisent aussi que "les autoroutes sont globalement moins utilisées par les citoyens pour des trajets quotidiens." "Une telle mesure toucherait davantage les ménages plus favorisés pour des trajets non contraints. Par ailleurs, cette baisse fournirait une incitation à privilégier le train pour les trajets longue distance", note également l’association Forum vies mobiles.

Un référendum sur le sujet ?

Après la fronde des Gilets jaunes, attisée par le passage à 80 km/h sur les routes secondaires, le gouvernement prendra-t-il le risque de relancer le débat ? Au lendemain de la remise du rapport final par les 150 à l’exécutif, le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbaria, a estimé que cette proposition pourrait être soumise aux Français, parmi d'autres questions, tandis qu’Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique, se déclarait "à titre personnel" en faveur d’une telle mesure. L'Ademe de son côté va faire un bilan global de la mesure en évaluant notamment le report du trafic sur les axes secondaires.

Pour éviter un risque de piochage ou de détournement politique lors d’un référendum sur un sujet aussi polémique, plusieurs groupes parlementaires se mobilisent pour donner une autre suite aux travaux de la CCC. "Nous sommes prêts à traduire dans la loi l’ensemble des 149 propositions de nature législative formulées par la Convention dimanche", a assuré Delphine Batho, membre du groupe Écologie, Démocratie, Solidarités. Les députés communistes réclament aussi un prolongement démocratique au sein du Parlement.

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir l'étude de l'Ademe   

(2) Voir l'étude de la CGDD


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Infographie] Convention citoyenne pour le climat : les principales mesures à retenir

La Convention citoyenne pour le climat, mise en place par Emmanuel Macron après la crise des Gilets jaunes, a rendu ses propositions finales dimanche 21 juin. Novethic les a épluchées et a rassemblé les principales mesures dans une infographie. L'objectif est de placer la France dans une...

La Convention citoyenne pour le climat demande un référendum pour inscrire le climat dans la Constitution

Après neuf mois de travaux, retardés par la crise du Covid-19, la Convention citoyenne pour le climat créé par Emmanuel Macron pour répondre à la colère des Gilets jaunes sur la taxe carbone, a remis ses conclusions à l’Exécutif. Quelque 149 propositions doivent permettre de réduire les...

[Édito] De la taxonomie européenne à la convention citoyenne pour le climat, le verdissement est en marche

D’un côté, le Parlement européen adopte la taxonomie pour réellement verdir les investissements dans l’Union. De l’autre, les 150 citoyens de la convention pour le climat remettent au gouvernement des mesures ambitieuses et disruptives pour mettre la France sur la voie d’une baisse...

Ultime réunion de la convention citoyenne pour le climat afin de voter 150 propositions chocs

Rendre la rénovation thermique obligatoire, récupérer 4 % des dividendes des entreprises en faveur de la transition, interdire la publicité pour les SUV, inscrire la protection de la biodiversité de la constitution… Les 150 citoyens de la convention citoyenne pour le climat s'apprêtent à...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Voitures diesel pollution ssuaphoto istock

Pollution de l’air : Le Conseil d’Etat presse le gouvernement d’agir sous peine de payer 10 millions d'euros par semestre

10 millions d'euros par semestre. C'est la somme que devra payer l'État si, dans six mois, il n'a toujours pas réduit la pollution de l'air dans huit zones de l'Hexagone. La plus haute juridiction administrative française avait déjà ordonné au gouvernement, il y a trois ans, de prendre les mesures...

Assemblee nationale PLFR3

PLFR3 : Les entreprises aidées publiquement sont désormais soumises à des engagements écologiques

L'Assemblée nationale vient d'adopter en première lecture le troisième projet de loi de finances rectificative (PLFR3). Demandée depuis le début du confinement par de nombreux élus et ONG, l'écoconditionnalité des aides versées aux grandes entreprises est entérinée. Les grandes entreprises dans...

Action greenpeace notre dame climat

Greenpeace dénonce "l'écologie de façade" du gouvernement en déployant une banderole au-dessus de Notre-Dame

L'ONG Greenpeace a déployé ce matin à 6h une banderole en haut de la grue de Notre-Dame de Paris pour dénoncer l'inaction climatique du gouvernement. Une action vue par la nouvelle ministre de l'Écologie, Barbara Pompili, comme un "cadeau de bienvenu". La pression monte sur les épaules de la...

Jeanne barseghian maire ecolo de Strasbourg PATRICK HERTZOG AFP

État d’urgence climatique déclaré à Strasbourg et Bordeaux, deux villes emportées par des écologistes

C'est leur premier acte en tant que maire : à Strasbourg et Bordeaux, Jeanne Barseghian et Pierre Hurmic, deux écologistes tout juste élus, déclarent l'état d'urgence climatique sur leur territoire. Des centaines de conseils municipaux à travers le monde ont pris le même engagement. Mais celui-ci...