Publié le 27 mars 2019

ENVIRONNEMENT

La qualité environnementale des grands projets se dégrade

Projets autoroutiers, énergétiques, d'aménagement ou encore plans nitrates... Les plans et grands projets pèchent bien souvent en matière environnementale, déplore dans son bilan 2018 l'Autorité environnementale (AE), qui constate une dégradation de la situation.

Selon l'autorité environnementale, la qualité environnementale des grands projets comme les autoroutes, se dégrade.
@pexel

Selon l'Autorité environnementale, les grands projets énergétiques, autoroutiers ou d’aménagement, qui leur sont soumis prennent rarement en compte les émissions de gaz à effet de serre (GES) ou la pollution atmosphérique générées par le chantier puis l'exploitation de l'infrastructure. Pire leur qualité se dégrade selon le rapport annuel de l’autorité indépendante chargée de produire des avis sur ces grands projets.

"Dans le domaine du bruit, les mesures de protection restent trop souvent définies a minima" et "la prise en compte de la biodiversité insuffisamment ambitieuse pour ralentir son érosion et la perte d'espaces naturels", soulignent les membres de l'Autorité, dans l'éditorial ouvrant leur rapport. Quant aux plans d'action nitrates, "au vu du 6e plan national et des 10 plans régionaux qui le complètent, ils ne démontrent pas en quoi ils sont susceptibles de réduire les concentrations dans les eaux souterraines et superficielles".

Manque de cohérence…et de moyens

Les avis de l'AE "soulèvent régulièrement la question de la cohérence des projets présentés avec les grandes orientations" environnementales, qu'il s'agisse de lutte contre le réchauffement ou de freiner le grignotage des espaces naturels, remarque l'organisme.

"Le grand public se mobilise (sur le climat, ndlr), mais dans les dossiers que nous instruisons il n'y a quasiment aucune évaluation de l'impact des GES, ou ce n'est pas fait correctement", a relevé mardi le président de l'AE Philippe Ledenvic. Et ce que les porteurs de projets soient des acteurs privés (concessionnaires d'autoroutes par exemple) ou des collectivités.

Organe indépendant de 15 membres (ingénieurs, inspecteurs généraux de l'environnement, personnes qualifiées), l'AE, a remis 107 avis en 2018, sur des projets routiers et autoroutiers, ou énergétiques. Les missions régionales d'Autorité environnementale (MRAE), crées en 2016, en ont produit 10 fois plus (1 765 avis). Un volume multiplié par deux depuis 2017, ce qui pose la question de leurs moyens, souligne l’Autorité environnementale.

La rédaction avec l’AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

One planet summit

Un One Planet Summit consacré à la biodiversité se tiendra en janvier prochain à Marseille

Le Président Emmanuel Macron entend faire de 2021 l'année de la biodiversité. Dès janvier, il va organiser un One Planet Summit dans le cadre du Congrès mondial de la nature de Marseille, pour mobiliser la communauté internationale et placer le sujet au centre de leur agenda. Ce sommet doit servir...

Abeilles bonne nouvelle

[Bonne nouvelle] Au Costa Rica, une ville donne la citoyenneté aux abeilles et plantes

Dans la banlieue de la capitale du Costa Rica, la ville de Curridabat vient de donner la citoyenneté aux pollinisateurs et aux arbres. Le but est de faire de ces espèces vivantes non humaines le cœur de la restructuration urbaine de la ville et non l'inverse. Un projet qui devrait permettre aux...

Rorqual DanielBenhaim

[Bonne Nouvelle] Quand le coronavirus protège les baleines des chasseurs

Cette année, les baleiniers islandais ne partiront pas au large pour traquer les baleines. Les entreprises estiment que les obligations de distanciation sociale et de sécurité, liées au coronavirus, ne permettront pas de mener à bien les opérations de pêche. Mais au-delà de la crise sanitaire,...

Cerf espaces sauvages JMrocek

Déconfinement : appels à protéger les animaux qui se sont réappropriés les espaces naturels

Le déconfinement de millions d'humains risque d'être dramatique pour les animaux qui se sont réappropriés des espaces désertés par l'activité humaine, avertissent l'Office national des forêts (ONF) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO).