Publié le 27 mars 2019

ENVIRONNEMENT

La qualité environnementale des grands projets se dégrade

Projets autoroutiers, énergétiques, d'aménagement ou encore plans nitrates... Les plans et grands projets pèchent bien souvent en matière environnementale, déplore dans son bilan 2018 l'Autorité environnementale (AE), qui constate une dégradation de la situation.

Selon l'autorité environnementale, la qualité environnementale des grands projets comme les autoroutes, se dégrade.
@pexel

Selon l'Autorité environnementale, les grands projets énergétiques, autoroutiers ou d’aménagement, qui leur sont soumis prennent rarement en compte les émissions de gaz à effet de serre (GES) ou la pollution atmosphérique générées par le chantier puis l'exploitation de l'infrastructure. Pire leur qualité se dégrade selon le rapport annuel de l’autorité indépendante chargée de produire des avis sur ces grands projets.

"Dans le domaine du bruit, les mesures de protection restent trop souvent définies a minima" et "la prise en compte de la biodiversité insuffisamment ambitieuse pour ralentir son érosion et la perte d'espaces naturels", soulignent les membres de l'Autorité, dans l'éditorial ouvrant leur rapport. Quant aux plans d'action nitrates, "au vu du 6e plan national et des 10 plans régionaux qui le complètent, ils ne démontrent pas en quoi ils sont susceptibles de réduire les concentrations dans les eaux souterraines et superficielles".

Manque de cohérence…et de moyens

Les avis de l'AE "soulèvent régulièrement la question de la cohérence des projets présentés avec les grandes orientations" environnementales, qu'il s'agisse de lutte contre le réchauffement ou de freiner le grignotage des espaces naturels, remarque l'organisme.

"Le grand public se mobilise (sur le climat, ndlr), mais dans les dossiers que nous instruisons il n'y a quasiment aucune évaluation de l'impact des GES, ou ce n'est pas fait correctement", a relevé mardi le président de l'AE Philippe Ledenvic. Et ce que les porteurs de projets soient des acteurs privés (concessionnaires d'autoroutes par exemple) ou des collectivités.

Organe indépendant de 15 membres (ingénieurs, inspecteurs généraux de l'environnement, personnes qualifiées), l'AE, a remis 107 avis en 2018, sur des projets routiers et autoroutiers, ou énergétiques. Les missions régionales d'Autorité environnementale (MRAE), crées en 2016, en ont produit 10 fois plus (1 765 avis). Un volume multiplié par deux depuis 2017, ce qui pose la question de leurs moyens, souligne l’Autorité environnementale.

La rédaction avec l’AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

COP15 biodiversite kunming chine oct 2021 STR AFP

Cinq questions pour tout comprendre à la COP15 Biodiversité

Après la COP27 sur le climat, une autre COP majeure s’ouvre ce mercredi 7 décembre. Il s’agit de la COP15 sur la biodiversité, présidée par la Chine mais organisée au Canada pour des raisons sanitaires. Décrite comme la COP de la décennie, elle doit fixer de nouveaux objectifs au niveau mondial pour...

Recolte de soja deforestation istock

Café, cacao, soja, huile de palme... Les produits issus de la déforestation vont être bannis de l'Union européenne

L'Union européenne vient de sceller un accord historique en adoptant la première loi au monde qui vise à bannir l'importation de produits issus de la déforestation comme le cacao, le café, le soja, l'huile de palme ou encore le caoutchouc. La législation européenne sur la déforestation importée a...

Faith in nature CA nature ok

Au Royaume-Uni, une entreprise de cosmétiques nomme un représentant de la nature au sein de son conseil d'administration

Outre-Manche, l'entreprise de cosmétiques Faith in nature vient de nommer un administrateur pour représenter la nature au sein de son conseil d’administration. Le rôle est pris en charge par un binôme issu de deux associations de défense des droits de la nature, Lawyers for Nature et le Earth Law...

Agriculture pesticide Istock DZMITRY PALUBIATKA

Pesticides : malgré la loi Egalim, la France continue d’exporter des substances interdites

Deux ONG ont fait le compte des exportations de produits phytosanitaires à partir de la France. Selon Public Eye et Unearthed, les industriels français continuent d’exporter des substances dangereuses interdites par l’Europe, malgré l’entrée en vigueur en début d’année de la loi Egalim. Ils...