Publié le 09 août 2021

ENVIRONNEMENT

En Corse, des droits octroyés au fleuve Tavignanu par des associations

Un collectif d'associations a annoncé vouloir octroyer une personnalité juridique au fleuve Tavignanu en Corse. C'est la première fois que la démarche est entreprise en France. Cette annonce fait suite au feu vert donné à un projet d'enfouissement des déchets dans l'un des méandres du fleuve. Les associations craignent une pollution du site, qui menacerait la biodiversité locale. Elles appellent les élus locaux à soutenir leur déclaration. 

Corsica ponte genovese tavignano Altiani @CC
Le fleuve Tavignanu s'étend sur près de 90 kilomètres.
@Piero Montesacro / CC

C’est une première en France. Le fleuve Tavignanu, en Corse, a désormais sa propre déclaration des droits. Le 29 juillet, un collectif d’associations, Tavignanu Vivu, UMANI et Terre de Lien Corsica, aidé par Notre affaire à tous, connue pour avoir attaqué l’État français en justice pour inaction climatique, ont publié un document visant à protéger le deuxième fleuve de l’île de beauté, qui traverse le nord du territoire, d'Albertacce à Aléria.

L'initiative a émergé en réaction à un projet d’enfouissement de déchets ménagers, amiantés et de terres amiantifères d'une capacité annuelle de 70 000 tonnes dans l'un des méandres du fleuve au niveau de la commune de Guincaggio, (Haute-Corse) par la société Oriente Environnement. La Corse fait face à une crise de gestion des déchets depuis une vingtaine d'années. Après plus de cinq ans de bataille juridique, le Conseil d’État a confirmé début juillet l'autorisation du projet.

Les détracteurs craignent une éventuelle pollution du fleuve qui menacerait la biodiversité, alors que le site abrite des espèces rares telle la spiranthe d’été, de la famille des orchidées, ainsi que des animaux menacés et protégés comme la tortue d’Hermann, ou le petit rhinolophe, une chauve-souris. "Ce projet d’enfouissement de déchets est susceptible d'entraîner des conséquences irréparables pour le fleuve Tavignanu ainsi que pour sa biodiversité environnante, en particulier les étangs se situant à son embouchure, menaçant par conséquent le droit à l’eau des populations locales", a alerté le document.

Une personnalité juridique

À l’aide de la juriste Valérie Cabanes, membre du mouvement End Ecocide on Earth, qui vise à mettre fin aux atteintes les plus graves à l'environnement et à les condamner, le collectif a fait part de sa volonté d'octroyer une personnalité juridique au fleuve. Cela donnerait de fait au cours d'eau des "droits fondamentaux", comme "le droit d’exister, de vivre et de s’écouler, […] le droit de ne pas être pollué" ou encore "le droit au maintien de sa biodiversité autochtone".

Des gardiens du fleuve seront nommés ultérieurement pour défendre les intérêts de l'entité naturelle. Ceux-ci "pourront réclamer réparation du préjudice subi par le fleuve Tavignanu et recevoir une compensation qui sera utilisée pour le propre bénéfice du fleuve". Mais le collectif n’entend pas bannir les activités humaines existantes si celles-ci "ne portent pas atteinte aux droits du fleuve". Le collectif a appelé les élus locaux à soutenir et adopter le document et a annoncé qu’ils détailleraient les suites de leur démarche lors du Congrès de la nature, organisé début septembre à Marseille.

L'initiative a déjà été observée dans le monde. En 2017, la Nouvelle-Zélande annonçait l'octroi du statut "d'entité vivante" au fleuve Whanganui, qui lui confère les mêmes droits qu'à une personne. En Inde, le Gange et son affluent, la Yamuna, ont eux aussi été officiellement dotés de leur propre personnalité juridique. L'Équateur est quant à lui le premier pays à avoir inscrit les droits de la nature dans sa Constitution en 2008. 

Pauline Fricot, @PaulineFricot 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

COP15 biodiversite kunming chine oct 2021 STR AFP

La COP15 biodiversité devrait encore être reportée, en raison de la pandémie de Covid-19

La COP15 Biodiversité, un sommet crucial pour l'avenir de la planète, devrait une nouvelle fois être reportée en raison des incertitudes liées au nouveau variant Omicron. La seconde partie du sommet devait se tenir au printemps prochain en Chine, mais la réunion intermédiaire prévue en janvier vient...

Animal CAPA Studio Bright Bright Bright UGC Images Orange Studio France 2 Cinema 2021

Pourquoi il faut aller voir Animal, le dernier film de Cyril Dion

En salle ce mercredi 1er décembre, le documentaire suit le parcours initiatique de deux adolescents, Bella Lack et Vipulan Puvaneswaran, mobilisés pour le climat. Cyril Dion, réalisateur du documentaire à succès Demain avec Mélanie Laurent, a choisi de leur faire rencontrer des chercheurs,...

IStock @vlad61 Grande barrière de corail

La Grande barrière de corail est touchée à 98 % par le blanchissement

Les vagues de blanchissement ont touché presque la totalité de la Grande barrière de corail ces vingt dernières années, alerte une étude scientifique. La Grande barrière est dans un tel état de détérioration qu'elle a failli être classée par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial "en péril" en...

Theoriedonuts 1

Quel pays dépasse le plus les limites planétaires : réponse avec cette représentation percutante de "la théorie du Donut"

Depuis au moins 30 ans, pas un seul pays n'a répondu aux besoins fondamentaux de ses habitants sans surexploiter les ressources, illustre une datavisualisation édifiante. Le Vietnam est le pays qui affiche les moins mauvaises performances, notent toutefois les économistes du DEAL, le centre de...