Publié le 27 juillet 2021

ENVIRONNEMENT

Nouvel activisme climatique : quand "l'audace juridique" des magistrats pousse à la condamnation des États

Les procès climatiques explosent partout dans le monde. Si les juges ne sont pas armés pour traiter ces contentieux qui dépassent le cadre de leur office, de plus en plus de magistrats misent sur une interprétation plus large de la loi. Une "audace juridique" selon la maître de conférence en droit Sabine Lavorel, qui a conduit à la condamnation de l'État français en février 2021. Toute la semaine, Novethic explore les nouvelles formes d'activisme climatique qui prennent de l'ampleur en France. 

Environnement magistrat AJEL Pixabay
"Une justice pour le climat maintenant "
Edward Lich de Pixabay

C'était en 2015. Pour la première fois, dans le cadre du procès Urgenda aux Pays-Bas, le juge a donné raison aux plaignants face à l'État, rendu coupable d'inaction climatique. Une décision inédite car contrairement aux litiges environnementaux qui condamnent l’auteur d’une infraction identifiée, comme une entreprise qui déverserait des produits chimiques dans une rivière, les liens de causalité dans le cadre de procès climatiques ne sont pas directs. Les émissions de CO2 dépassent le cadre de l'espace et du temps : elles traversent les frontières et restent dans l’atmosphère pendant une centaine d’années. Ce qui rend plus ardue la désignation d'un coupable.

Face à ces obstacles, les juges ont longtemps été amenés à rejeter les recours en justice, estimant qu’ils n'étaient pas compétents en la matière et outrepassaient leur rôle en empiétant sur le politique. Lorsqu'ils avaient lieu, l'issu des procès était toujours en défaveur des requérants, en raison de la difficulté à apporter des preuves.

"Activisme judiciaire "

"Si les juges ne sont pas qualifiés pour fixer des objectifs de baisse des émissions de CO2 ou définir les moyens d’y parvenir, ils sont en revanche compétents pour rappeler les engagements qui ont été pris à l’échelle française, européenne ou mondiale" explique Sabine Lavorel, maître de conférence en droit à l’Université de Grenoble. C’est ainsi sur la base du non respect de la trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre que l’État français a été condamnée en février 2021 dans le cadre de l'Affaire du Siècle. De même que nos voisins belges en juin 2021. 

Ces succès sont d'abord le résultat d'une appropriation de la législation par les magistrats. "Par une interprétation de plus en plus large  de la loi, les juges parviennent à s’emparer de ces affaires" souligne la chercheuse, qui travaille notamment sur les contentieux climatiques. Une "audace juridique", que l'experte qualifie "d’activisme judiciaire".

Les magistrats se mobilisent

La mobilisation des magistrats est croissante, en témoigne la création de l’Association Française des Magistrats de l’Environnement (AFME) qui regroupe aujourd'hui environ 200 membres. Première initiative de ce type en France, son objectif est de combler le manque de formation en matière d'environnement, d'apporter une expertise, et d’être force de proposition auprès des décideurs. Un investissement grandissant également constaté par Thibault Turchet, ancien avocat aujourd’hui conseiller à la métropole de Montpellier et auteur d'un blog de vulgarisation sur le droit environnemental :  "La communauté des personnes qui font du droit, les étudiants, les jeunes avocats, ou magistrats prennent conscience qu’ils ont leur part à prendre".

Si Sabine Lavorel souligne que l’activisme des magistrats peut constituer "un dépassement d’une neutralité stricte", le juge a cependant un pouvoir restreint.  "On peut demander au ministère de pendre des meilleurs décrets", ajoute Thibault Turchet, "mais on peut difficilement aller plus loin. On touche aux limites du pouvoir judiciaire". S'il admet que les choses "ne vont pas se jouer dans un tribunal", il note cependant que ce genre d'action "inspire des jeunes juristes, qui se sentent légitimés pour entreprendre des actions en justice visant à défendre cette cause".

 Pauline Fricot, @PaulineFricot 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Incendie feux secheresse THIBAUD MORITZ AFP

Landes, Gironde, Jura, Drôme... En France, les feux monstres nécessitent du renfort européen

Alors que 50 000 hectares de forêts sont déjà partis en fumée en France depuis le début de l'année, les feux monstres continuent de dévorer de nombreux territoires. En Gironde et dans les Landes, où les brasiers sont intenses, les pompiers doivent s'adapter à des conditions climatiques extrêmes....

Alexandre florentin MIE mega canicules paris 50 degres AF

Alexandre Florentin : "Soit on cuit, soit on fuit, soit on agit… j’ai décidé d’agir"

Imaginez Paris en 2026 sous une canicule de 50°C qui dure depuis plusieurs semaines. Cette fiction*, racontée sur Twitter depuis le 30 mai dernier, donne des frissons tant certains faits paraissent bel et bien réels. Il faut dire qu’elle a coïncidé avec deux canicules qui ont frappé coup sur coup la...

Prof discute

Poussés par les étudiants, les profs aussi bifurquent

Conscients de l'urgence environnementale et sociale, certains professeurs de l'enseignement supérieur répondent aux appels des étudiants en actualisant leurs cours avec des connaissances désormais incontournables sur le changement climatique et les responsabilités qui incombent à tous. Comptabilité,...

Crise de l eau istock

Des milliers de litres d'eau volés, des jacuzzis dégradés... la guerre de l'eau est-elle déclarée en France ?

Les tensions autour des ressources en eau s'exacerbent alors que la France subit une sécheresse historique. Après le vol de 400m3 d'eau en Ardèche, des jacuzzis ont été troués à Gérardmer où la ville n'avait plus accès à l'eau potable. Ces conflits s'apparentent-ils à une guerre de l'eau ? Si le...