Publié le 06 décembre 2022

ENVIRONNEMENT

Café, cacao, soja, huile de palme... Les produits issus de la déforestation vont être bannis de l'Union européenne

L'Union européenne vient de sceller un accord historique en adoptant la première loi au monde qui vise à bannir l'importation de produits issus de la déforestation comme le cacao, le café, le soja, l'huile de palme ou encore le caoutchouc. La législation européenne sur la déforestation importée a été définitivement entérinée ce mardi 6 décembre. Des clauses de revoyure sont prévues pour étendre le texte à d'autres écosystèmes boisés que les forêts et à d'autres produits comme le maïs.

Recolte de soja deforestation istock
L'UE importe majoritairement du soja, dont la culture peut être responsable de déforestation.
@iStock

"C'est le café que nous buvons le matin, le chocolat que nous mangeons, le charbon que nous utilisons dans nos barbecues, le papier de nos livres. C’est radical", s'est félicité Pascal Canfin (Renew, libéraux), président de la commission Environnement au Parlement européen. Au petit matin, ce mardi 6 décembre, l’Union européenne, réunie en trilogue, a scellé un accord historique pour mettre fin à l’importation de produits issus de la déforestation sur le continent. Le cacao, le café, le soja, l'huile de palme, le bois, la viande bovine mais aussi le caoutchouc sont concernés, ainsi que plusieurs matières associées (cuir, ameublement, papier imprimé, charbon de bois, pneus, cosmétiques, etc.).

"C’est une première mondiale. L’Europe va fermer ses portes aux produits du quotidien ayant le plus d'impact sur la déforestation dans le monde si leurs importateurs ne sont pas capables de démontrer, documents à l'appui, qu'ils ne sont pas issus de zones déforestées, détaille Pascal Canfin. Avec cette nouvelle règlementation, l'Union Européenne utilise la force de son marché unique pour peser sur la mondialisation avec de véritables clauses miroirs : ce que l'on exige des producteurs européens, on l'exige aussi des importateurs. On tire la mondialisation vers le haut."

"Une incitation énorme pour les autres pays à changer leurs pratiques"

À la veille de la COP15 Biodiversité, qui s’ouvre mercredi 7 décembre à Montréal (Canada), la décision de l'UE "non seulement change les règles du jeu de la consommation européenne, mais créé une incitation énorme pour les autres pays à changer leurs pratiques", salue également Anke Schulmeister-Oldenhove, du WWF. À l'origine de 16% de la déforestation mondiale par le biais de ses importations (majoritairement de soja et d'huile de palme), l'UE est le deuxième destructeur de forêts tropicales derrière la Chine, selon l’ONG.

L'importation dans l'UE de ces produits sera interdite s’ils sont issus de terres déboisées après décembre 2020. Les entreprises importatrices, responsables de leur chaîne d'approvisionnement, devront prouver la traçabilité via des données de géolocalisation des cultures, qui pourront être associées à des photos satellitaires. Les importateurs devront aussi "vérifier la conformité avec la législation du pays de production en matière de droits de l'homme".

Des règles strictes de mise en œuvre ont été adoptées : au moins 9% des volumes importés depuis les pays où le risque de déforestation est élevé comme le Brésil devront être contrôlés, et les amendes, calculées selon les dommages environnementaux, pourront atteindre jusqu'à 4% du chiffre d'affaires annuel dans l'UE.

L'extension à d'autres terres boisées reportée à 2024

Le Parlement européen avait réclamé d'étendre le champ du texte à d'autres écosystèmes boisés menacés, comme la savane du Cerrado (Brésil/Paraguay/Bolivie), dont provient une grande partie des importations européennes de soja. Mais l'accord trouvé entre eurodéputés et États stipule que cette extension devra être envisagée au plus tard un an après l'entrée en vigueur du texte. En revanche, "nous avons obtenu une définition beaucoup plus robuste" pour couvrir l'ensemble des forêts, et non pas seulement les forêts primaires, a observé Christophe Hansen (PPE, droite), négociateur pour le Parlement.

De même, après deux ans, la Commission est tenue d'étudier une possible extension à d'autres produits comme le maïs, à d'autres écosystèmes riches en stockage de carbone et en biodiversité (tourbières...), mais aussi au secteur financier, une autre demande forte du Parlement. L'UE pourrait ainsi envisager d'obliger les institutions financières à refuser des services financiers ou des crédits si ces derniers risquent d'être associés à des activités de déforestation. Un report déploré par l'ONG Global Witness, selon laquelle les banques basées dans l'UE ont accordé en 2016-2020 quelque 30 milliards d'euros de financements à vingt géants de l'agroalimentaire responsables de déforestation.

En France, Carrefour et Casino sont pointés du doigt pour leur rôle dans la déforestation amazonienne, sur la base de la loi sur le devoir de vigilance. BNP Paribas est également menacée d’une action juridique par un collectif d’ONG environnementales sur le non-respect de son devoir de vigilance à cause de ses financements de Marfrig, deuxième plus grand agro-industriel brésilien. La législation européenne sur la déforestation importée devrait contribuer à mettre fin à ces pratiques.

Concepcion Alvarez @conce1 avec AFP


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Déforestation : l’infographie qui montre pourquoi il ne faut pas seulement se focaliser sur les forêts

La lutte contre la déforestation importée est l'une des priorités affichées par la France, qui a pris la présidence tournante du Conseil de l'UE en début d'année. Une première réunion informelle entre les ministres de l'Environnement a permis d'avancer sur le projet de directive afin,...

Déforestation : l’Amazonie a atteint un point de non-retour, les chiffres à retenir en une infographie

Le Parlement européen a adopté mardi 13 septembre la première loi au monde visant à mettre fin à la déforestation importée pour plusieurs produits comme la viande, le soja ou encore l’huile de palme. Un vote historique qui intervient au moment où un nouveau rapport alerte sur l’état de...

La Commission européenne veut interdire l'importation de produits issus de la déforestation

La Commission européenne a proposé de nouvelles règles visant à interdire l'importation de produits issus de la déforestation, comme le cacao, l'huile de palme ou le café. Les entreprises concernées devront mettre en place un système de traçabilité. Si le texte est salué par les ONG,...

Déforestation : au Brésil, la savane du Cerrado est devenue la nouvelle Amazonie

C’est un territoire encore peu connu du grand public, mais qui est en train de disparaître à grands coups de bulldozers. La savane du Cerrado, en plein cœur du Brésil, renferme 5 % de la biodiversité mondiale. Des multinationales étrangères se sont engagées à ne plus se fournir en soja ou...

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Laboratoire scientifiques pesticides tests autorisation iStock

L’État attaqué sur la toxicité des pesticides : "Nous sommes les cobayes de l’industrie"

Nouveau recours contre l'État. Une trentaine d'organisations et 28 députés ont saisi jeudi 2 février le Conseil d'État afin d'ordonner au gouvernement de respecter la règlementation européenne en matière d'évaluation des pesticides. Celle-ci exige de prendre en compte la toxicité de l'ensemble des...

Exploitation fonds marins moratoire Campagne Serpentine 2007 IFREMER VICTOR

La France, porte-voix d’un moratoire contre l’exploitation des fonds marins dans les eaux internationales

Mardi 17 janvier, les députés ont adopté à la majorité absolue une résolution visant à défendre un moratoire contre l’exploitation des fonds marins dans les eaux internationales. Une activité qui n’est pas aujourd’hui réglementée et qui fait l’objet d’un vif intérêt en raison des métaux contenus...

SEBASTIEN BOZONAFP

Insécurité, alcoolémie, accident... Le plan chasse tire à côté

Après plusieurs mois de débat, le gouvernement a annoncé une série de quatorze mesures visant à sécuriser la pratique de la chasse. Formation, contrôle d’alcoolémie, application mobile… Le plan dévoilé par la secrétaire d’État à l’Écologie satisfait les chasseurs mais peine à convaincre les...

Starling Indonesie

Déforestation, pollutions, fuites de méthane... Les satellites au secours de l'environnement

Les progrès en intelligence artificielle ont dopé la puissance des technologies satellites, ouvrant de nombreuses perspectives pour la protection de l'environnement. Lutte contre la déforestation, détection des fuites de méthane, identification des décharges illégales... Les entreprises ont à...