Publié le 25 août 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne Nouvelle] La population de tigres croît fortement en Inde

La population de tigres sauvages en Inde a augmenté de 30 % en quatre ans, selon un nouveau recensement local publié sur ce fauve par les autorités du pays. Le majestueux félin fait l'objet d'une mobilisation internationale pour éviter son extinction.

Tigre Inde dickysingh
La population de tigres atteint désormais 2967 individus en Inde.
@Dickysingh

Les autorités indiennes se félicitent. Selon le All India Tiger Estimation 2018, la population de tigres a progressé d’un tiers en quatre ans. Une vraie réussite, mais qui reste à relativiser quand on regarde la population en valeur absolue. En 2018, elle a atteint 2 967 individus sauvages, contre 2 226 lors du précédent recensement en 2014. Cela n’en reste pas moins la nation avec la plus importante population de tigres sauvages.

"C'est une réalisation historique pour l'Inde. Nous réaffirmons notre engagement à protéger le tigre", a déclaré le Premier ministre indien Narendra Modi en présentant à New Delhi les résultats de ce travail. En 1900, la planète comptait plus de 100 000 tigres sauvages selon les estimations. Mais leur population est tombée à un plus bas de 3 200 félins au niveau mondial en 2010, trois sous-espèces ayant complètement disparu.

26 000 appareils photos

Cette année-là, lors d'un sommet en Russie, l'Inde et les dirigeants de 12 autres pays abritant des tigres s'étaient engagés à doubler leur population d'ici 2022. La population de tigres en Inde augmente régulièrement depuis 2006, année où elle avait chuté à seulement 1 411 animaux. Mais son niveau n'est pas encore remonté à celui de 2002, lorsque 3 700 de ces prédateurs vivaient en Inde selon les estimations.

"Il y a 15 ans, il y avait de graves inquiétudes sur le déclin de la population de tigres. C'était un grand défi pour nous mais avec détermination nous sommes parvenus à nos objectifs", a dit le chef de gouvernement indien Narendra Modi. La nation de 1,3 milliard d'habitants recense tous les quatre ans ses tigres en liberté.

Pour ce dernier exercice, des chercheurs ont placé 26 000 appareils photos dans des zones où la présence de tigres est connue. Des programmes informatiques ont ensuite passé au peigne fin les 350 000 images prises pour identifier chaque animal dans la cinquantaine de réserves destinées à les préserver.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Lephant Zimbabwe Pixabay

[Bonne nouvelle] Le Zimbabwe interdit toute exploitation minière dans les réserves naturelles

La mobilisation a payé. Le gouvernement du Zimbabwe, qui avait autorisé une société minière chinoise à explorer du charbon dans une réserve naturelle abritant plus de 45 000 éléphants a fait machine arrière. Face à la pression de l'Association des avocats environnementaux, les autorités ont même...

Carte sons des forets Timber Festival

Grâce à cette carte interactive, vous pouvez écouter les sons des forêts du monde entier

Alors que le confinement a été l'occasion pour beaucoup de redécouvrir les sons de la nature, des chants des oiseaux aux bruissements des feuilles... Une nouvelle carte interactive de sons des forêts du monde entier vous permet de replonger dans cet univers calme et apaisant. C'est l'idée des...

Petrole forage prix pixabay

Lac Tchad : les autorités souhaitent abandonner son inscription au patrimoine de l’Unesco au profit du pétrole

Selon une information révélée par le journal The Guardian, le Tchad s'apprêterait à renoncer à son inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco afin de ne pas fermer la porte à de possibles explorations pétrolières et minières. Le lac Tchad, qui se situe aux confins de trois autres pays, le Niger,...

Biodiversite CCO pixabay

Massive mobilisation des entreprises et des investisseurs pour protéger la biodiversité, lors du sommet des Nations unies

Malgré l’épidémie de Covid-19, le sommet des Nations unies sur la biodiversité du 30 septembre a permis de remobiliser les troupes. En seulement quelques jours, de nouvelles coalitions ont vu le jour et d'autres se sont renforcées. L'enjeu est que l'effondrement des écosystèmes soit mesuré et traité...