Publié le 10 août 2018

ENVIRONNEMENT

Norvège : le premier projet d'aquaculture en eau profonde au monde va accueillir 1,5 million de saumons

Une gigantesque arène va être plongée à 5 kilomètres des côtes norvégiennes. Ce pilote est la première expérimentation d’élevage de saumons en eau profonde. Ce démonstrateur à taille réelle va regrouper 1,5 million de poissons. Pour la société SalMar, "cette nouvelle ère de l’aquaculture" va répondre aux besoins croissants de ressources alimentaires issues des océans.

Ferme en eaux profondes saumon Salmar
La première ferme en eau profonde va accueillir 1 ,5 million de saumons.
@SalMar

L’installation apparaît titanesque. 110 mètres de diamètre et presque 70 mètres de profondeur, il s’agit de la première ferme à saumon en eau profonde. D’un volume de 250 000 mètres cubes (l’équivalent de 100 piscines olympiques), elle sera située à environ 5 kilomètres des côtes de Frohavet en Norvège. Cette immense installation va pouvoir "accueillir" 1,5 million de poissons.

Ce concept a été imaginé par le producteur norvégien SalMar, qui a déjà commandé six unités au constructeur chinois China Shipbuilding Industry Corp. pour un montant de 260 millions d’euros. Dans un communiqué, l’entreprise explique son projet : "En 2030, le monde doit produire 70 % de nourriture en plus et nous devons le faire en utilisant moins de ressources et avec une empreinte environnementale minimale. (…) Produire des protéines animales à partir de l'aquaculture nécessite moins de ressources et est plus favorable au climat".

Une mortalité diminuée

Cette installation, baptisée Ocean Farm 1, permet d’offrir plus d’espace aux poissons que les fermes conventionnelles situées sur le littoral. Dans le même temps, les courants marins permettent d’évacuer naturellement les déchets.

Les six piliers principaux sont équipés d’outils de surveillance (sondes pour l’oxygène, Caméras…) et de distributeurs de nourriture. Cette dernière étant diffusée sur toute la hauteur de la structure, cela permet d’éviter que les poissons ne s’agglutinent en surface. Un facteur important pour diminuer la mortalité et faciliter la croissance des animaux.

Ce système doit aussi limiter les contaminations par les poux de mer. SalMar entend faire sa première moisson de poissons au cours du second semestre 2018. Si le pilote remplit ses promesses, l’entreprise déploiera d’autres fermes hors de la Norvège, sachant que le système peut encaisser des vagues atteignant plus de quinze mètres.

Élevage à terre contre élevage en mer

Les élevages en plein mers sont critiqués par des ONG. Elles craignent que la mise en contact des saumons sauvages avec ceux d’élevage favorise la dispersion de maladies et des parasites. Elles appellent les États et les industriels à favoriser les élevages à terre. Mais selon des experts, ces fermes sont moins rentables pour les producteurs car elles consomment 500 fois plus d’énergie pour assurer le renouvellement de l’eau, l’oxygénation, la régulation thermique.

Désormais, l’aquaculture – la culture de poissons, crustacés et mollusques en milieu fermé – est passée devant la pêche. Elle représente actuellement 53 % de la production mondiale de produits de la mer et est amenée à croître rapidement selon les experts.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

La sncf ne trouve pas d alternative miracle au glyphosate

La SNCF, gros consommateur de glyphosate, ne trouve pas d'alternative miracle

En 2021, la France va interdire le glyphosate sur le territoire. C'est en tout cas la promesse d'Emmanuel Macron. Et les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés par cette mesure, la SNCF, qui consomme 0,4 % du désherbant en France, cherche des alternatives. Or "aujourd'hui, on n'est pas capable...

Artificialisation des sols betons

Artificialisation des sols : en France, on bétonne même quand ce n'est pas nécessaire

L'artificialisation des terres progresse plus vite que la croissance démographie et économique. Autrement dit, en France, même quand il n'y a pas de besoin spécifique, les sols sont bétonnés. À ce rythme d'ici la fin du siècle, 18 % du territoire sera artificialisé, prévient l'Iddri. Une situation...

Agriculture bio plainte etat pixabay

Les agriculteurs bio attaquent l'État après un retard considérable dans le paiement des aides

Depuis quelques années, la situation est chaotique. L'État accumule le retard de paiement des aides aux agriculteurs bio censées compenser les surcoûts pendant les cinq années de transition. Face à l'ampleur du retard, trois agriculteurs ont décidé de porter plainte contre l'État. Et leur plainte...

Char frontiere Syrie famine IlyaZuskovich

Climat et conflits : premières causes des crises alimentaires en 2019

Les chocs climatiques et les conflits resteront les premières causes des crises alimentaires dans le monde en 2019, prévient un rapport mondial publié par plusieurs agences de l'Onu et des bailleurs de fonds internationaux. L’Afrique est touchée de manière disproportionnée, assurent les experts.