Publié le 15 mai 2021

ENVIRONNEMENT

La justice européenne confirme l'interdiction des néonicotinoïdes, face aux géants Bayer et Syngenta

Les géants des pesticides Bayer et Syngenta avait déposé un recours contre l'Union européenne qui avait  décidé d'interdire trois néonicotinoïdes, accusés d'être des "tueurs d'abeilles" en 2018. La cour de justice a tranché, et a confirmé l'interdiction. Une excellente nouvelle, selon les défenseurs de l'environnement, qui regrettent cependant que plusieurs gouvernements européens, comme la France, aient contourné l'interdiction. 

Bee @hansbenn Pixabay
Selon l’Union nationale de l’apiculture française, 30 % des colonies d'abeilles disparaissent chaque année, contre 5 % il y a 20 ans
@hansbenn/Pixabay

Sur la question des néonicotinoïdes, la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) n'entend pas faire de compromis. En 2018, l’Europe avait fixé un arrêté confirmant la quasi-interdiction de trois néonicotinoïdes, classe d'insecticides jugée très nocive pour les abeilles, renforçant des dispositifs datant de 2013. L'interdiction s'applique aux cultures de plein champs mais restent autorisées en intérieur. La mesure a été vivement contestée par deux géants des pesticides, le suisse Syngenta et l’allemand Bayer.

Jeudi, la CJUE a rejeté un ultime recours de Bayer, confirmant définitivement les restrictions imposées par Bruxelles sur la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame. Le tribunal a notamment relevé l’obligation juridique de la Commission européenne d’assurer  "le maintien de la santé des colonies d’abeilles", notant que l’UE avait pu, au fil des ans, "mesurer l’impact (des restrictions) sur l’agriculture et sur l’environnement". "Dans certains États membres, l’agriculture a pu fonctionner de manière satisfaisante sans avoir recours à des produits phytopharmaceutiques contenant les substances visées", observe la cour de justice dans son arrêt. "La Commission avait une connaissance des substances actives pouvant remplacer" les néonicotinoïdes, insiste aussi le tribunal.

La position de la France questionnée

La décision a été saluée par de nombreux défenseurs de l'environnement. "La CJUE a réaffirmé que la protection de la nature et de la santé humaine l’emportaient sur les intérêts économiques étroits des multinationales, et que le principe de précaution reste un pilier juridique de l’UE", salue Andrea Carta, juriste de l’ONG environnementale Greenpeace.

Tout en déplorant que "plusieurs gouvernements européens", dont la France, aient "contourné l’interdiction de 2013 en édictant des exceptions temporaires répétées" pour autoriser l’usage ciblé des néonicotinoïdes visés. Début février, un arrêté réautorisait en France l’utilisation des néonicotinoïdes pour 120 jours dans les champs de betteraves, sous la pression de l’industrie sucrière dont les cultures étaient atteintes par la jaunisse.

Christian Pons, président de l’Union nationale de l’apiculture française, estime que la décision de la Cour de justice européenne est "une excellente nouvelle pour la protection des abeilles et de la biodiversité". "Le maintien de cette décision de justice européenne donne raison aux apiculteurs au moment où le gouvernement français tente de faire machine arrière", regrette cependant Christian Pons. Mi février sept ONG, dont France Nature Environnement, Générations Futures ou Pollinis, ont déposé des recours devant les tribunaux administratifs de Lyon et Toulouse contre la ré-autorisation provisoire des néonicotinoïdes en France.

 Pauline Fricot, @PaulineFricot avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Pleniere de cloture cop15 desertification IISDENB Kiara Worth

Ce qu’il faut retenir de la COP15 Désertification

La COP15 Désertification qui s’est tenue pendant deux semaines en Côte d’Ivoire s’est achevée vendredi 20 mai, avec parmi les points saillants, la restauration d’un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici à 2030. Mais sur la sécheresse, qui affecte de façon très sévère la Corne de l’Afrique,...

Marc fesneau ministere de l agriculture BERTRAND GUAY AFP

Marc Fesneau, un chasseur ministre de l’Agriculture

C’est un profil qui rassure les agriculteurs et affole les écologistes. Marc Fesneau, l’un des bras droits de François Bayrou, vient d’être nommé ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. En pleine guerre en Ukraine, l’enjeu est de taille mais les positions pro-chasse et anti...

Discours agroparistech Lucien Gillet

Des étudiants d’AgroParisTech appellent à "déserter" l’agro-industrie en pleine remise de diplôme

"Nous ne nous considérons pas comme les talents d’une planète soutenable". Lors de leur cérémonie de remise des diplômes, des étudiants d'AgroParisTech ont appelé leurs camarades à "bifurquer", dénonçant une "formation qui pousse à participer aux ravages sociaux et écologiques en cours". Un discours...

Alimentation Russie Ukraine Ble ANATOLII STEPANOVFAO AFP

Sécurité alimentaire : jamais les prix des denrées de base n’ont été aussi élevés

L’indice des prix alimentaires a atteint un nouveau record en mars, bondissant de 34 % par rapport à la même période l’an dernier. Ce "bond de géant", provoqué par l’invasion russe en Ukraine, grenier à blé de l'Europe, a des répercussions dramatiques sur des pays très dépendants de ses...