Publié le 09 novembre 2017

ENVIRONNEMENT

Glyphosate : Monsanto pourrait bientôt porter plainte contre l'Union européenne

La Commission européenne a soumis au vote une proposition de renouvellement de la licence du glyphosate pour une durée de cinq ans mais, une nouvelle fois, les États membres ne sont pas parvenus à un accord. Face à leur mésentente, la Commission n'aura pas d'autre choix que de trancher elle-même. La licence du glyphosate arrive à échéance le 15 décembre et Monsanto se prépare à porter plainte en déposant un "recours en carence".  

Des militants manifestent contre Monsanto devant la Commission européenne.
Alexandros Michailidis / SOOC

Et si Monsanto portait plainte contre l'Union européenne ? C'est un scénario qui parait de plus en plus probable. Ce 9 novembre, la Commission européenne soumettait au vote un renouvellement pour cinq ans - contre dix ans puis 7 ans auparavant - de la licence du glyphosate. Il s'agit de la principale molécule de l’herbicide le plus vendu au monde, le Roundup. Mais ce délai raccourci n'aura pas suffi. Une nouvelle fois, les pays européens ne sont pas parvenus à un accord.

9 pays représentant 32,26 % de la population ont voté contre

Il aurait fallu que cette proposition obtienne une majorité qualifiée, c’est-à-dire au minimum l’approbation de 55 % des pays représentant 65 % de la population. Or seulement 14 états (1) membres soit 36,95 % du poids de vote ont adopté sa proposition. La France, comme annoncé, a voté contre la proposition de la Commission.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, avait clairement annoncé qu'elle voterait contre une proposition de renouvellement de la licence supérieure à 3 ans. Au total, 9 pays, représentant 32,26 % de la population se sont opposés à Bruxelles : Belgique, Grèce, Croatie, Italie, Chypre, Luxembourg, Malte, Autriche et la France.

La Commission devra trancher ou sera attaquée par Monsanto

Que va-t-il se passer maintenant ? La Commission va soumettre sa proposition au Comité d’appel "fin novembre" précise-t-elle, car le temps presse : la licence arrive à expiration le 15 décembre. Dans ce comité, tous les États membres seront représentés. Or comme le Comité d’appel ne s’entendra vraisemblablement pas, le dernier mot reviendra à la Commission européenne.

Problème : celle-ci a plusieurs fois rejeté l'idée d'assumer seule la responsabilité de cette décision. "Elle sera partagée", a ainsi indiqué le commissaire à la santé Vytenis Andriukaitis sans développer. Mais la Commission n'a pas vraiment le choix car, sans décision à la date butoir, elle risque d'être attaquée par Monsanto pour son inaction. La multinationale avait déjà annoncé son intention de déposer un "recours en carence" auprès de la Cour de justice européenne.

"La Commission doit abandonner  son combat pour un renouvellement quitte à être attaquée par Monsanto", demande François Veillerette de Générations futures. Mais le porte-parole n'y croit pas vraiment : "elle va sûrement décider de renouveler la licence pour 5 ans alors qu'elle n'a que 36 % des 65 % de majorité qualifiée requise, c'est un déni de démocratie", s'insurge-t-il.

Marina Fabre @fabre_marina

(1) République Tchèque, Danemark, Estonie, Irlande, Espagne, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pays-Bas, Suède, Slovaquie, Finlande, Royaume-Uni et Slovénie.

 

 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Agriculture pesticide Istock DZMITRY PALUBIATKA

Interdiction du glyphosate : Emmanuel Macron veut une réponse européenne, après l’échec français

Dans une interview au Parisien, Emmanuel Macron a reconnu "ne pas avoir réussi sur le glyphosate". Alors que le Président s'était engagé à interdire ce pesticide controversé en France d'ici fin 2020, sans parvenir à réaliser cette promesse, il appelle désormais à une réponse commune européenne. La...

Betteraves agriculture pesticides Ulrike Leone 01

Les néonicotinoïdes devraient à nouveau être autorisés en France en 2022

Après avoir obtenu une dérogation en 2021, les betteraviers français pourraient à nouveau utiliser des semences traitées aux néonicotinoïdes en 2022. Ces insecticides, interdits depuis 2018 en Europe, sont pourtant très néfastes pour les pollinisateurs. Mais la filière française de la betterave...

@IStock/Brasil2 déforestation élevage Brésil

Auchan, Lidl, Carrefour : Des supermarchés européens boycottent des produits brésiliens pour lutter contre la déforestation

La lutte contre la déforestation illégale prend forme dans les rayons des supermarchés. Sous la pression d’ONG et de journalistes, plusieurs enseignes de grande distribution vont stopper la vente de produits issus de trois géants brésiliens de la viande. Les industriels sont accusés d’organiser un...

Crise agriculture champ de ble nuages gris pixabay

Une exploitation sur cinq a disparu en dix ans : l’infographie qui dresse le portrait de notre modèle agricole

Des exploitations moins nombreuses, plus grandes et en majorité végétales : voici à quoi ressemble notre modèle agricole. Entre 2010 et 2020, la France a perdu 100 000 exploitations et leur taille moyenne a crû de 25 %. Si le bio et les cultures sous labels continuent d'augmenter pour aller vers un...