Publié le 23 août 2019

ENVIRONNEMENT

Emmanuel Macron s'oppose au Mercosur et accuse Jair Bolsonaro d'avoir "menti"

La France s'oppose finalement à l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur, très critiqué par les agriculteurs et les écologistes français. Au moment même où la forêt amazonienne est en proie aux flammes, le Président de la République a jugé que son homologue brésilien avait "menti" sur ses engagements en faveur de l'environnement, condition sine qua non à la ratification du traité. 

Manifestation anti mercosur GroupeFDSEA51
Des manifestations de la FNSEA, principal syndicat agricole, ont éclaté en France pour empêcher la ratification du Mercosur.
@Jean-PaulVinot-GroupeFDSEA51

Le Président français Emmanuel Macron estime que son homologue brésilien Jair Bolsonaro a "menti" sur ses engagements en faveur de l'environnement et a annoncé vendredi 23 août que dans ces conditions, la France s'opposait au traité de libre échange controversé UE-Mercosur.

"Compte tenu de l'attitude du Brésil ces dernières semaines, le président de la République ne peut que constater que le président Bolsonaro lui a menti lors du sommet (du G20, ndr) d'Osaka", a déclaré l'Elysée, estimant que "le président Bolsonaro a décidé de ne pas respecter ses engagements climatiques ni de s'engager en matière de biodiversité". Dans ces conditions, la France s'oppose à l'accord Mercosur en l'état", poursuit la présidence française.

Bolsonaro dénonce une instrumentalisation de l'actualité

La réaction de la France fait suite aux feux de forêt en Amazonie, devenus rapidement un sujet diplomatique majeur aux multiples répercussions internationales, tandis que se multiplient les appels à sauver le "poumon de la planète". Emmanuel Macron s'était alarmé dans un tweet des feux qui ravagent la plus vaste forêt tropicale de la planète, parlant de "crise internationale" et donnant rendez-vous aux pays industrialisés du G7, qui s'ouvre samedi à Biarritz (sud de la France) "pour parler de cette urgence".

Notre maison brûle. Littéralement. L’Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20% de notre oxygène, est en feu. C’est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence. #ActForTheAmazon pic.twitter.com/Og2SHvpR1P

 

La chancelière Angela Merkel ainsi que le canadien Justin Trudeau, deux des membres du G7, ont également jugé impératif de parler de ces incendies massifs pendant la réunion de Biarritz. Le président brésilien a accusé en retour son homologue français de vouloir "instrumentaliser" le sujet "pour des gains politiques personnels".

Des engagements environnementaux non respectés

"La suggestion du Président français selon laquelle les affaires amazoniennes soient discutées au (sommet du) G7 sans la participation de la région évoque une mentalité colonialiste dépassée au 21ème siècle", a également tweeté M. Bolsonaro, un climato-sceptique.

L'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay), signé fin juin après 20 ans de tractations, est très critiqué, notamment par le secteur agricole. La France avait conditionné sa validation de l'accord au respect par le Brésil de certains engagements environnementaux qui avaient été notamment discutés pendant le sommet du G20 à Osaka au Japon en juin dernier. Pour entrer en vigueur, le traité doit encore être ratifié à l'unanimité par chaque pays membre de l'Union européenne. La France n'est pas la seule à évoquer ses réticences, l'Irlande a menacé vendredi de ne pas ratifier l'accord. 

La rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Tout juste signé, l’accord UE-Mercosur soulève la colère des écologistes et des agriculteurs

L'accord entre l'Union européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay, Venezuela) a été signé vendredi 28 juin. Plus de 340 associations environnementales mettent en garde Bruxelles sur les conditions environnementales et le respect des droits de l'Homme bafoués depuis...

OGM, antibiotique, pesticide... Le traité avec le Mercosur est-il vraiment néfaste pour notre alimentation ?

Allons-nous manger de la viande brésilienne chargée d'antibiotiques, des cultures utilisant des pesticides interdits ou valoriser du soja OGM dont la culture est interdite en France ? C'est ce que craignent les agriculteurs français, farouchement opposés à la signature de l'accord entre...

La "crise internationale" des feux en Amazonie s’invite au G7

Si le G7 qui se déroule les 24 et 25 août en France a pour thème principal la lutte contre les inégalités, la question climatique et environnementale va y prendre sa place en force en raison des incendies qui ravagent depuis près de trois semaines la forêt amazonienne. C’est du moins le...

Des incendies ravagent la forêt amazonienne, poumon de la Terre

C'est une véritable catastrophe. La forêt amazonienne, considérée comme le poumon vert de la Terre, part en fumée. Depuis le début de l'année 2019, les incendies ont augmenté de 83 % dans le secteur ravageant des milliers d'hectares. En cause : la sécheresse et les feux provoqués pour...

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Corteva, Monsanto-Bayer : Face à la pression, les géants de l’agrochimie commencent à plier

La pression citoyenne et judiciaire pousse des géants de l'agrochimie à changer de stratégie. Corteva, le plus grand fabricant de chlorpyrifos au monde, vient d'annoncer qu'il ne produirait plus ce pesticide très controversé alors que l'Union européenne vient de l'interdire sur son territoire. Une...

Invasion de criquets TONY KARUMBA AFP

Une invasion historique de criquets menace la sécurité alimentaire de l’Afrique de l’est

C'est la pire invasion de criquets depuis 25 ans. L'Afrique de l'est est envahie par des essaims qui dévorent ses récoltes et menacent la sécurité alimentaire de toute la région. Un petit groupe peut avaler la nourriture nécessaire à 35 000 personnes. Une situation dramatique qui est aggravée par le...

Pandage pesticide agriculture pixabay

Les politiques de réduction des pesticides sont un échec, estime la Cour des comptes

Ce n’est pas une surprise mais la Cour des comptes enfonce le clou. Dans un nouveau rapport, l'institution épingle l'échec des pouvoirs publics à réduire l'usage des pesticides en France alors que des centaines de millions d'euros ont été mis sur la table. Plusieurs leviers existent pourtant,...

Conseil constitutionnel ricochet64

La protection de l’environnement peut entraver la liberté d’entreprendre, selon le Conseil constitutionnel

C'est un tournant majeur. Le Conseil constitutionnel a, pour la première fois, estimé que la protection de l'environnement peut surpasser la liberté d'entreprendre dans une affaire portant sur l'exportation de pesticides. Cette décision, qui concerne les producteurs de pesticides en France qui...