Publié le 02 décembre 2021

ÉNERGIE

Transition énergétique : Comment la France a pris le virage de l'hydrogène

Emmanuel Macron a confirmé sa volonté de faire de la France l'un des pays leaders en matière d'hydrogène. Il a annoncé une enveloppe supplémentaire de deux milliards d'euros pour soutenir la filière, dans le cadre du plan de relance France 2030. D'ores et déjà, plus d'une centaine de projets ont été répertoriés sur le territoire et 51 stations mises en service. L'objectif est de décarboner l'industrie et la mobilité. 

Hydrogene vert Bouin Lhyfe
En Vendée, à Bouin, la première usine au monde d’hydrogène vert produit à partir d’éoliennes a été inauguré fin septembre par la licorne verte Lhyfe.
@Lhyfe

Devenir le leader de l’hydrogène vert en 2030, c’est l’ambition réaffirmée par Emmanuel Macron mi-novembre. Le président de la République a annoncé le déblocage de près de deux milliards d’euros supplémentaires. Ce sont donc au total neuf milliards d’euros qui vont être fléchés pour permettre à la filière de changer d’échelle dans le cadre du plan de relance France 2030. Cette annonce a eu lieu lors de la visite du chef d’État de l’usine Genevia à Béziers, dans l’Hérault. Celle-ci est l’une des illustrations des progrès réalisés en seulement quelques années dans le domaine.

Genevia compte développer l’électrolyseur vert de demain, qui permettra de fabriquer de l’hydrogène issu d’énergies renouvelables, à partir d'un courant électrique injecté dans l’eau. Mais le challenge ici est de se passer de matières premières rares, comme le nickel, utilisées dans les électrolyseurs classiques. La particularité est aussi que le rendement avec ces électrolyseurs à haute température est supérieur d’une dizaine de points aux autres technologies. L'entreprise sera soutenue à hauteur de 200 millions d'euros par l'État.

125 projets en France

"Le mouvement est lancé et il ne s’arrêtera pas pour plusieurs raisons. L’urgence climatique n’est plus remise en cause et les coûts des technologies ont baissé et vont encore baisser avec la massification. Il y a une vraie impulsion en France, tous les signaux sont au vert et nous avons tous les ingrédients pour réussir. L’hydrogène n’est plus utopique" résume Philippe Boucly, président de France Hydrogène, l'association qui fédère les acteurs de la filière. Celle-ci dénombre 125 projets sur le territoire et 51 stations à hydrogène.

Parmi elles, il y a la station Auxhygen, à Auxerre, pilotée par Hynamics, une filiale d’EDF. C’est le plus grand site de production et de distribution d’hydrogène propre en France. Il est installé sur un ancien dépôt de Shell, tout un symbole puisque l’un des objectifs de l’hydrogène est de décarboner la mobilité. Le site alimente cinq bus de l’agglomération. Et d’ici 2025, quatre bus supplémentaires et même des TER rouleront à l’hydrogène. En Vendée, à Bouin, c’est la première usine au monde d’hydrogène vert produit à partir d’éoliennes qui a été inauguré fin septembre par la licorne verte Lhyfe. Elle produit 300 kilogrammes d’hydrogène par jour et vise la tonne en 2022, de quoi alimenter une cinquantaine de véhicules lourds.

"Nous sommes au début d’une formidable aventure qui va permettre de changer notre paradigme énergétique. Un peu comme à l’époque des Rockefeller et de la découverte de l’or noir. Sauf que notre objectif à nous n’est pas d’être valorisés à un milliard de dollars, ce qui profite à quelques-uns, mais d’éviter un milliard de tonnes de CO2 au bénéfice de tous", précise Matthieu Guesné, président et fondateur de Lhyfe, cité dans Le Point. Une vingtaine de villes ont déjà opté pour des bus à hydrogène, les constructeurs français développent des utilitaires à hydrogène et pour la première fois, un train à hydrogène a circulé en France début septembre sur quelques kilomètres pour une phase d’essai.

"Il nous reste encore une falaise à gravir" 

Les projets déposés auprès de l’Ademe ne cessent également d’augmenter avec des prix divisés par deux depuis cinq ans, autour de 8 euros le kilogramme d’hydrogène. "Il y a cinq ans on en était aux démonstrateurs, aujourd'hui ce sont des offres commerciales. On voit arriver des chargeurs et des transporteurs qui veulent expérimenter l'hydrogène en conditions réelles", constate Luc Bodineau, coordinateur du programme hydrogène de l'Ademe dans les Échos. "Malgré toutes ces avancées, il nous reste encore une falaise à gravir" prévient toutefois Philippe Boucly.

Il pointe du doigt les retards accumulés dans le versement des aides mais aussi dans le développement des énergies renouvelables pour faire de l’hydrogène vert. L’hydrogène doit permettre de décarboner les industries les plus émettrices (acier, ciment…) ainsi que la mobilité lourde. Le développement d'une filière française permettrait aussi la création de 50 000 à 100 000 emplois d'ici à 2030, selon l'Elysée. "La bataille pour l'hydrogène, c'est une bataille pour l'industrie, c'est une bataille pour se déplacer, c'est une bataille pour l'écologie et c'est une bataille pour la souveraineté", a résumé Emmanuel Macron.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Trente entreprises s’allient pour développer l'hydrogène vert à bas prix en Europe

Nommée HyDeal Ambition, l'alliance de trente industriels projette de développer l'hydrogène vert sur le Vieux Continent. Avec un objectif : atteindre un coût similaire à celui de l'hydrogène produit à partir des énergies fossiles, qui représente 95% de la production aujourd'hui. Les...

La France sur les rails d'une "révolution de l'hydrogène"

Mettre la France en pointe mondiale de l'hydrogène vert : l'ambition du gouvernement a clairement été affirmée lors du premier Conseil national de l'hydrogène fin février. Avec un plan de financement à 7 milliards d'euros, déjà 27 projets soutenus depuis septembre et des premiers trains à...

Plan de relance : avec plus de sept milliards d'euros, la filière hydrogène française va (enfin) changer d'échelle

C’est l’un des secteurs gagnants du plan de relance de 100 milliards d’euros dévoilé la semaine dernière par le gouvernement : l’hydrogène sera soutenu à hauteur de plus de sept milliards d’euros sur dix ans, ont annoncé ce mardi 8 septembre Barbara Pompili et Bruno Le Maire. Un changement...

Avion à hydrogène : Air Liquide, ADP et Airbus s’allient pour préparer l’arrivée des premiers modèles

Pointée du doigt pour son impact en matière d’émissions de CO2, l’aviation promet des efforts considérables pour produire des avions plus propres. Parmi les pistes envisagées, l’hydrogène est très prometteur. Mais cela va demander de repenser les infrastructures aéroportuaires, ce à quoi...

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Exploitation de lithium au Chili MatthieuColin Hemis 3ca353c690

Rouvrir des mines en France, une piste explosive pour répondre à la transition énergétique

Alors que l'Union européenne s'est fixée des objectifs ambitieux pour réduire ses émissions de CO2, elle importe la quasi-totalité des ressources minières nécessaires à la fabrication des éoliennes, batteries de voitures, panneaux solaires... Pourtant son sol en regorge. En France, la ministre de la...

Centrale a gaz eoliennes transition ecologique taxonomie iStock

Le gaz comme "énergie de transition" a du mal à convaincre

C'est la dernière ligne droite pour la consultation sur le projet de taxonomie verte proposée par la Commission européenne. Celle-ci doit permettre d'orienter les investissements privés vers des activités bas-carbone. Mais l'inclusion du gaz comme "énergie de transition" fait polémique alors que de...

Eoliennes pixabay 01

Comment la "greenflation" menace la transition énergétique

Indispensables au développement des voitures électriques, panneaux solaires, éoliennes... les métaux voient leurs prix s'envoler, atteignant des records. Celui du lithium a ainsi explosé de plus de 400 %. Ce phénomène de "greenflation" pourrait même freiner les politiques de transition énergétique....

Vcentrale nucleaire energie transition pixabay stevepb

L’Allemagne au défi d’atteindre ses objectifs climatiques sans nucléaire… et bientôt sans charbon

La nouvelle coalition allemande, dirigée par le social-démocrate Olaf Scholz, avec les Verts et les Libéraux, a fixé l'ambitieux objectif de 80 % d'énergies renouvelables dès 2030 dans la consommation d'électricité. Le pays entend ainsi réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 65 % à cet...