Publié le 23 janvier 2019

ÉNERGIE

"La transition énergétique fait peur", explique Isabelle Kocher (Engie)

Isabelle Kocher est directrice générale d’Engie, l’un des plus grands énergéticiens de la planète. Interrogée le 22 janvier sur France Info, elle assure que la transition énergétique ne doit pas peser sur la facture des Français. C’est pourquoi son groupe va prendre en charge la rénovation des chaudières en France.

Isabelle Kocher est Directrice générale d'Engie.
@FranceInfo

Invitée au micro de France Info, la Directrice générale d’Engie, Isabelle Kocher, est venu présenter une offre de remplacement des chaudières à un euro pour les ménages les plus modestes. "Il y a trois millions de chaudières vétustes, d'au moins 15 ans d'âge, en France. Si on considère qu'il y a quatre personnes par foyer, cela fait douze millions de personnes qui consomment beaucoup trop d'énergie par rapport à ce qu'elles pourraient et qui paient plus cher par rapport à ce qu'elles pourraient", explique-t-elle la dirigeante.

 

Concrètement, le groupe va offrir un guichet unique où les clients pourront bénéficier des aides d’État. "Si le service de l'État nous confirme que la personne est éligible, nous ferons l'avance des fonds correspondants", décrit-elle.

Pas de place pour augmenter la facture

Au-delà de l’offre, c’est toute une réflexion sur la transition énergétique que propose Isabelle Kocher. "Je pense que le sujet de la transition énergétique fait peur car il induit la crainte que la facture augmente. C’est un vrai sujet, car il n’y a pas de place pour (une telle) augmentation. Il faut prendre des mesures concrètes. L’État et les entreprises doivent se mobiliser".

Elle fait aussi un lien vers la prime versée aux salariés d’Engie, comme demandé par Emmanuel Macron dans le cadre de la crise des Gilets jaunes. Il s’agit de 600 euros versés à 41 000 personnes touchant moins de 2 500 euros.

"Nous avons raison d’accélérer. Les Gilets jaunes révèlent un sujet de pauvreté qui est profond. Et c’est important de le voir en face", assure-t-elle. Elle ajoute :il y a un sujet de "pauvreté et de difficulté à vivre", mais aussi de "tolérance sur les écarts (sociaux) est de plus en plus faible dans la société d’aujourd’hui".

Et faisant référence au mouvement des Gilets jaunes, il y voit un mouvement mondial : "La situation en France fait écho à l’évolution de la société aux États-Unis, au Brexit, à l’Italie… c’est l’expression de classe moyenne qui ne voient pas son futur".

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Centrale a gaz eoliennes transition ecologique taxonomie iStock

Le gaz comme "énergie de transition" a du mal à convaincre

C'est la dernière ligne droite pour la consultation sur le projet de taxonomie verte proposée par la Commission européenne. Celle-ci doit permettre d'orienter les investissements privés vers des activités bas-carbone. Mais l'inclusion du gaz comme "énergie de transition" fait polémique alors que de...

Eoliennes pixabay 01

Comment la "greenflation" menace la transition énergétique

Indispensables au développement des voitures électriques, panneaux solaires, éoliennes... les métaux voient leurs prix s'envoler, atteignant des records. Celui du lithium a ainsi explosé de plus de 400 %. Ce phénomène de "greenflation" pourrait même freiner les politiques de transition énergétique....

Vcentrale nucleaire energie transition pixabay stevepb

L’Allemagne au défi d’atteindre ses objectifs climatiques sans nucléaire… et bientôt sans charbon

La nouvelle coalition allemande, dirigée par le social-démocrate Olaf Scholz, avec les Verts et les Libéraux, a fixé l'ambitieux objectif de 80 % d'énergies renouvelables dès 2030 dans la consommation d'électricité. Le pays entend ainsi réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 65 % à cet...

Electricite penurie approvisionnement hiver pixabay

Système électrique sous tension : de l'urgence de baisser notre consommation

Vague de froid, absence de vent et production nucléaire en baisse. Ces trois facteurs mettent sévèrement à mal notre système électrique faisant craindre des tensions sur l'approvisionnement dans les prochaines semaines. Pour les experts, cela devrait pousser le gouvernement à accélérer sur la grande...