Publié le 09 février 2022

ÉNERGIE

La Cour des comptes européenne appelle les 27 États membres à réduire les subventions aux énergies fossiles

C'est une recommandation forte de la Cour des comptes européenne. L'institution appelle l'Union européenne à réduire les subventions aux énergies fossiles, constatant que ces aides ne diminuent pas au fil des années. Elle regrette que, dans de nombreux pays dont la France, ces aides se révèlent même plus avantageuses pour les énergies fossiles que pour les renouvelables. La fiscalité actuelle de l’énergie n’est pas compatible avec les ambitions climatiques de l’UE, déplore-t-elle.

Pollution CO2 emissions pixabay
La Cour des comptes européenne appelle à taxer davantage les énergies fossiles.
@Pixabay

La fiscalité des pays européens n’est pas calibrée pour lutter contre le réchauffement climatique. Ce constat n’émane pas d’une ONG engagée mais d’un rapport de la Cour des comptes européenne. Les politiques fiscales des Européens "ne cadrent pas avec leurs objectifs climatiques", scande ainsi l’instance. "Si les subventions aux énergies renouvelables ont presque quadruplé entre 2008 et 2019, celles en faveur des combustibles fossiles sont restées relativement stables, malgré l'engagement de la Commission européenne et de certains Etats membres de les supprimer progressivement", notent également les auteurs du rapport.

Ces aides accordées aux combustibles fossiles par les États membres atteignent en effet de 55 à 58 milliards d'euros par an entre 2008 et 2019, dont environ deux tiers en exonérations fiscales, calcule l’institution. De plus, elle regrette que certains Etats maintiennent les taxes sur les carburants "à un niveau proche des minima établis" par la réglementation européenne. Résultat, les combustibles fossiles sont parfois "considérablement moins imposés que l'électricité", notamment dans quinze pays dont la Finlande, l'Irlande, la France ou la Belgique.

Cette fiscalité rend donc l’énergie propre et les technologies à faible consommation d’énergie "relativement plus onéreuses". Cela peut "compromettre l’efficacité du marché carbone et freiner la transition énergétique", prévient ainsi la Cour. Cette situation risque en effet "d'accroître les risques de 'verrouillage' des investissements" dans des infrastructures polluantes.

Un sujet sensible dans un contexte de flambée des prix

Ces politiques fiscales pourraient ainsi mettre en péril la réalisation des objectifs du Vieux-Continent pour contenir le réchauffement. En effet, l’UE s’est engagée à réduire de 55% ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport à 1990. Or le charbon, l'énergie la plus polluante, est dans certains pays moins taxé que le gaz naturel. L'instance rappelle par ailleurs que ces énergies affectent la santé publique. 

La Cour des comptes européenne appelle donc à taxer davantage les énergies fossiles. Certains pays comme l'Allemagne, la République tchèque, l'Espagne et l'Italie favorisent déjà les renouvelables par rapport aux fossiles. Cet appel fait écho à celui de l'Agence Internationale de l'Energie. "En l'absence d'action politique majeure de la part des gouvernements, les émissions devraient rester à peu près au même niveau au cours des trois prochaines années. Non seulement cela met en évidence à quel point nous sommes actuellement loin de la voie vers la neutralité carbone d'ici 2050, mais cela souligne également les changements massifs nécessaires pour que le secteur de l'électricité remplisse son rôle essentiel dans la décarbonation du système énergétique au sens large" a déclaré Fatih Birol, le directeur de l’AIE dans son dernier rapport semestriel.

La Cour des comptes européenne reconnait toutefois que le sujet est particulièrement sensible en ce moment. Dans un contexte de flambée des prix de l'énergie, ce budget peut en effet représenter plus de 20% des revenus des ménages, rappelle la Cour. Or ces subventions profitent aux fournisseurs d’énergie, aux industriels, au secteur des transports, aux agriculteurs mais aussi directement aux ménages. L'institution recommande ainsi "la réduction de taxes" sur d'autres dépenses des ménages et la mise en place de "mesures de redistribution" en leur faveur.

Mathilde Golla @Mathgolla avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Climat : MyCO2 propose de se sevrer des énergies fossiles sur le modèle des Alcooliques Anonymes

Et si la solution pour passer à l'action était de faire ça en groupe. C'est le pari de Carbone 4, qui vient de lancer MyCO2. Le cabinet spécialisé dans la transition écologique propose des conférences interactives assez courtes et gratuites pour permettre à chacun de calculer sa propre...

[Infographie] L’État consacre près de 30 milliards d’euros par an à des dépenses néfastes pour la planète

La baisse du prix des énergies fossiles, liée à la crise du Coronavirus, constitue une opportunité inespérée de mettre fin aux subventions néfastes pour l'environnement. Celles-ci représentent près de 30 milliards d'euros chaque année en France. Les ONG poussent pour qu'un calendrier de...

[Bonne Nouvelle] Le G7 s’engage à cesser de subventionner les centrales à charbon dès cette année

L'ère de la plus polluante des énergies fossiles semble toucher à sa fin. Les pays du G7 ont déclaré le 21 mai, vouloir cesser de financer les centrales à charbon dès cette année pour aller vers une électricité décarbonée "autant que possible" à l'horizon 2030. Un premier pas, alors que le...

Une coalition de sept pays européens veut supprimer tout soutien pour les énergies fossiles à l'export

Sept pays européens veulent interdire le soutien public aux projets liés aux énergies fossiles. France, Allemagne, Royaume-Uni, Danemark, Espagne, Pays-Bas et Suède lancent la coalition "Export Finance for Future" dans laquelle ils s’engagent à refuser les garanties publiques pour les...

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Réduire sa facture d’énergie et lutter contre la précarité énergétique, c’est possible avec l’appli Don de chaleur

Une nouvelle application, baptisée Don de chaleur, a été lancée en pleine COP27. Il s'agit d'aider les Français à réduire leur consommation d'énergie à travers des défis ludiques. Mais elle va plus loin. Chaque kilowattheure économisé est ensuite reconverti en dons directement versés par des...

Europe union europeenne artJazz 01

Le Traité sur la charte de l’énergie modernisé n’a pas pu être adopté

[Mise à jour le 24 novembre] La modernisation du Traité sur la charte de l'énergie (TCE) devait être entérinée mardi 22 novembre, afin de maintenir en vie un texte accusé d'entraver la transition énergétique européenne. Mais plusieurs États-membres ont fait blocage et entendent bien sortir du TCE....

Tensions reseau electrique hiver RTE Erika Varga de Pixabay

Risque élevé de tensions sur le réseau électrique : le point énergie par énergie

Le gestionnaire du réseau électrique RTE a actualisé ses prévisions pour l'hiver. Si celles-ci prévoient désormais une baisse de la consommation d'électricité, elles tablent aussi sur une baisse de la production d'électricité nucléaire. Cela devrait à peu près se compenser. Malgré tout, RTE prévient...

Centrale nucleaire penly site pour la premiere paire de nouveaux reacteurs EPR 2 CHARLY TRIBALLEAU AFP

Projet de loi d’accélération sur le nucléaire : un texte qui arrive avant le débat sur notre avenir énergétique

Après le projet de loi pour accélérer sur les énergies renouvelables, dont l'examen au Sénat débute ce mercredi 2 novembre, son pendant sur la construction de nouveaux réacteurs nucléaires a été présenté ce même jour en Conseil des ministres. Il s’agit officiellement de pouvoir aller très vite une...