Publié le 24 mai 2019

ÉNERGIE

Voitures électriques: cinq à six milliards d'euros pour créer un "airbus des batteries"

Entre cinq et six milliards d'euros vont être investis au total dans un projet européen de construction de batteries automobiles, dit "Airbus des batteries", ont annoncé jeudi les ministres français et allemand de l'Economie, Bruno Le Maire et Peter Altmaier.

Le projet d'Airbus des batteries doit permettre de combler l'écart abyssal de l'Europe face à la Chine sur le marché des batteries électriques.
@Forseepower

Lancé il y a 18 mois par la France et par l'Allemagne, le projet d’Airbus des batteries, nommé comme cela en référence au géant européen de l'aéronautique, va mobiliser 5 à 6 milliards d’euros d’investissements pour construire des lignes de production de batteries. Une usine pilote comptant 200 emplois va être mise en route au cours des prochains mois en France. Deux usines de production suivront, en France et en Allemagne. A la clé : 1 500 emplois dans chacun des sites.

Cette alliance européenne de batteries doit permettre à l'Europe de combler son retard abyssal face à la Chine. "Le temps presse", a souligné jeudi le commissaire européen à l'Energie qui voit dans ce projet un "enjeu stratégique pour accélérer la transition écologique" et la "compétitivité globale" de l'Union européenne.

Les 5 à 6 milliards consacrés au projet seront constitués à hauteur de "1,2 milliard d'euros au maximum" de subventions publiques, auxquelles la Commission européenne a donné son accord de principe, avant un feu vert formel attendu d’ici octobre. Le reste sera fourni par l’argent privé, a déclaré le ministre de l’Économie française, Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse avec son homologue allemand et le Commissaire européen à l'Energie Maros Sefcovic.

Un intérêt des grands constructeurs automobiles et des autres pays européens

Selon le ministre de l’Économie allemand, Peter Altmaier, plusieurs entreprises européennes (plus d’une trentaine) ont d'ores et déjà fait part de leur souhait d'intégrer le futur consortium, dont le groupe automobile PSA et sa filiale Opel et le fabricant français de batteries Saft, appartenant au groupe Total.

"Les consortiums ne sont pas composés par l'État, ils ne sont pas composés par les ministres ou par la commission", a toutefois insisté le ministre, en rappelant que les industriels et les constructeurs européens étaient "à l'origine de ce projet". "D'autres États membres" de l'Union européenne ont par ailleurs "déjà manifesté leur souhait de rejoindre le projet", selon Bruno Le Maire qui cite l'Italie, la Belgique, la Pologne, l'Autriche ou la Finlande.

La rédaction avec AFP 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Velotaf mairie de paris

[Bonne nouvelle] La France triple le budget du plan vélo en raison de son succès pendant le déconfinement

Face au succès du vélo depuis le déconfinement, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a annoncé le triplement du budget du plan vélo passant de 20 à 60 millions d'euros. Elle ambitionne de faire de la France une "nation du vélo". Pour célébrer cette nouvelle dynamique elle...

Emmanuel Macron Automibile Valeo LudovicMatin AFP

Le pari à huit milliards d’euros d’Emmanuel Macron pour sauver la filière auto en grand danger

Passer d’un modèle mondialisé à flux tendu de véhicules thermiques à bas coût, vers un modèle relocalisé de véhicules électriques et hybrides à haute valeur ajoutée… Tel est le plan d’Emmanuel Macron pour sauver la filière automobile française mise à mal par la crise du Covid-19, mais aussi par sa...

Velo mairie de paris

Vélo, covoiturage, trottinette… Les entreprises sont invitées à verser un forfait mobilités durables à leurs salariés

Pour éviter la congestion routière et la pollution de l'air liée aux voitures, les entreprises peuvent inciter leurs salariés à utiliser des modes de transports durables comme le vélo, la trottinette ou encore le covoiturage. Pour cela, elles ont la possibilité de mettre en place un "forfait...

Velo villes deconfinement

Le gouvernement mise sur le vélo pour la sortie du confinement avec un plan à 20 millions d'euros

Des pistes temporaires, un forfait réparation de 50 euros ou encore des formations gratuites : le gouvernement lance un plan vélo de 20 millions d'euros afin de mettre les Français en selle à la sortie du confinement. Le vélo constitue en effet une solution alternative à la voiture afin d'éviter à...