Publié le 27 mars 2018

ÉNERGIE

Tesla : Elon Musk ne touchera plus de salaire, mais les actionnaires lui promettent un bonus de 56 milliards de dollars

Décidément, Elon Musk ne fait rien comme tout le monde. Le PDG du fabricant automobile Tesla a renoncé à tout salaire. En échange, il recevra des bonus en fonction de la performance boursière de l’entreprise. L’objectif est de décupler la capitalisation en 10 ans. 74 % des actionnaires ont approuvé ce plan. 

Elon Musk est le PDG de Tesla, de SpaceX et de The Boring Company.
Peter Parks/AFP

Après avoir révolutionné l’industrie de l’automobile, du spatial et des batteries, Elon Musk vient bousculer la politique de rémunération des grands patrons. Plus de salaire fixe pour le sud-africain. Désormais, sa réussite sera récompensée uniquement à travers ses stock-options. Sur 10 ans, celui-ci pourrait ainsi toucher un bonus de 56 milliards de dollars !

Concrètement, le patron a pour objectif de décupler la capitalisation boursière de Tesla en 10 ans. Celle-ci doit passer de 52 milliards de dollars en 2018, à 650 milliards de dollars en 2028. À titre de comparaison, la capitalisation de Renault dépasse tout juste 33 milliards de dollars. Celle de Toyota, le premier vendeur de voiture au monde, atteint 184 milliards de dollars.

Les 12 travaux d’Elon Musk

Pour atteindre cet objectif, Elon Musk s’est vu fixé 12 étapes, comme autant de paliers de capitalisation à franchir. Le premier est à 100 milliards d’euros, puis 150, puis 200… et ainsi de suite jusqu’à 650 milliards. "Elon ne recevra aucune compensation garantie de quelque nature que ce soit - pas de salaire, pas de bonus en espèces, et pas d’actions supplémentaires", a déclaré la compagnie en présentant cette forme de rémunération.

Lors du vote en Assemblée, le grand patron a reçu un package de 2,6 milliards de dollars de stock-options, qui seront abondés à la condition que Tesla progresse en bourse. "La seule rémunération d'Elon sera une prime de performance 100 % à risque, ce qui garantit qu'il ne sera indemnisé que si Tesla et tous nos actionnaires enregistrent des performances extraordinaires", explique l’entreprise.

74 % des actionnaires ont validé ce programme. Elon Musk, qui détient 20 % du fabricant de voitures électriques, n’a pas participé au vote. Pour les actionnaires favorables, ce programme permet de s’assurer qu’Elon Musk restera à la tête de Tesla pour la décennie à venir… Certains observateurs outre-Atlantique craignent en effet que le charismatique patron ne s’éparpille dans ses autres projets.

Des actionnaires mécontents

En effet, outre Tesla, l’entrepreneur est à la tête de SpaceX, une société de lancement de satellites qui a réussi en février le décollage du plus puissant lanceur de la planète : la fusée Heavy Flacon. Elon Musk prépare déjà le modèle suivant : la Big Falcon Rocket. Par ailleurs, il a créé en 2016 "The Boring Company", une société dont l’objet est le développement de tunnels souterrains pour fluidifier la circulation urbaine.

Plusieurs actionnaires ont refusé de voter cette rémunération. C’est le cas par exemple du fonds norvégien et du fonds de retraite des enseignants de Californie, le Calstrs. Ce dernier explique que "Compte tenu de la taille du package, nous pensons que la dilution potentielle pour les actionnaires est trop importante. En outre, nous sommes préoccupés par le manque d’attention porté à la rentabilité de l'entreprise". En effet, certains considèrent que la capitalisation boursière n’est pas un reflet juste de la performance de l’entreprise.

Même scepticisme du côté d’ISS : "Tout en reconnaissant que le leadership de Musk et sa vision pour Tesla dans sa mission d'accélérer la transition énergétique font de lui un PDG unique à bien des égards, le bonus possible des dix prochaines années éclipse celui des dirigeants des plus grandes et des plus profitables entreprises". Le cabinet de conseil Glass Lewis appuie : "Le coût est sidérant comparé aux niveaux de rémunérations des dirigeants d'entreprises cotées à travers le monde".

En 2017, Elon Musk, en tant que PDG de Tesla, a reçu une rémunération de seulement 50 000 dollars. Et sa dernière acquisition d’actions remonte à 2012 pour un montant de 78 millions de dollars.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[VIDEO] L’hyperloop, le train volant d’Elon Musk, bat ses records de vitesse

Il bat sans cesse des records. L'hyperloop, le train d'Elon Musk, fondateur de Tesla et SpaceX, a atteint la vitesse de 355 km/h lors de son dernier test. On est encore loin de l'objectif de 1 200 km/h, mais on s'en approche à grands pas. 

[Vidéo] SpaceX réussit le test de sa fusée recyclable… et fête cela en mettant une voiture électrique en orbite autour du soleil

Elon Musk vient de changer la donne en matière de conquête spatiale. La Heavy Flacon a réussi son vol d’essai et, avec une capacité deux fois plus importante que ses concurrents, cette fusée devient le plus puissant lanceur de la planète. Surtout, les trois boosters sont 100 %...

En 100 jours, Tesla a construit la plus grande batterie au monde en Australie

Elon Musk, le PDG de Tesla, avait parié qu'en 100 jours il livrerait à l'État d'Australie Méridioniale la plus grande batterie lithium-ion au monde. Avec plus d'un mois d'avance, le groupe vient de la livrer. Elle sera capable d'alimenter 30 000 foyers. Une réponse au black-out qu'a subi...

Robots tueurs : les promoteurs de l’intelligence artificielle tirent le signal d’alarme sur les armes autonomes

Une centaine d'entreprises spécialisées dans la robotique, dont Tesla et DeepMind, alertent sur le risque de développement des armes autonomes grâce aux progrès de l’intelligence artificielle. Selon eux, les Nations unies doivent légiférer sur ce sujet avant que ces armes ne tombent entre...

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Fret ferroviaire relance

Le gouvernement veut développer les "autoroutes ferroviaires" pour favoriser le fret

Le Premier ministre a posé ce lundi 27 juillet les jalons du plan de relance dédié au fret ferroviaire. Jean Castex a ainsi annoncé le développement de trois autoroutes ferroviaires, la gratuité des péages ou encore la relance du train des primeurs Perpignan-Rungis. 20 000 poids lourds pourraient...

Train la relance ne fait attendre

Le transport ferroviaire, devenu un symbole de la transition écologique, attend toujours son plan de relance

Alors que le train signe un retour en grâce porté par la prise de conscience écologique, l'État n'a toujours pas apporté un plan de soutien au secteur, durement touché par la crise. La nouvelle ministre, Barbara Pompili, a assuré qu'un "grand plan de relance pour le ferroviaire" était en...

Rue de rivoli

[Bonne nouvelle] Certaines coronapistes vont pouvoir être pérennisées pour favoriser la mobilité à vélo

C'est une bonne nouvelle pour ceux qui ont pris goût au vélo à la sortie du confinement et pour les cyclistes en général. Le gouvernement a annoncé le lancement d'un appel à projets pour soutenir les collectivités qui voudraient rendre pérennes leurs coronapistes. Celles-ci ont été installées de...

Velotaf mairie de paris

[Bonne nouvelle] La France triple le budget du plan vélo en raison de son succès pendant le déconfinement

Face au succès du vélo depuis le déconfinement, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne a annoncé le triplement du budget du plan vélo passant de 20 à 60 millions d'euros. Elle ambitionne de faire de la France une "nation du vélo". Pour célébrer cette nouvelle dynamique elle...