Publié le 16 novembre 2017

ÉNERGIE

Alimentée au charbon, la Tesla Model S émet plus de CO2 qu'une petite voiture à essence

En prenant en compte le CO2 émis tout au long de leur cycle de vie, les chercheurs du MIT ont estimé que la voiture électrique Tesla Model S émettait plus de CO2 qu'une petite Mitsubishi Mirage à essence. Des résultats surprenants mais explicables : les chercheurs se sont focalisés sur le Midwest américain, région dans laquelle l'électricité est fournie par des centrales à charbon, une énergie fossile très polluante. 

Les chercheurs se sont basés sur une seule région des États-Unis, le Midwest, où l'électricité est fournie par les énergies fossiles.

[MAJ le 16 novembre 2017] Suite à la publication de leur étude, les chercheurs du MIT ont écrit une note pour modérer l'interprétation de leurs résultats par les médias, et en particulier par le Financial Times. Ils soulignent que globalement, les voitures électriques sont moins émettrices en CO2 que les véhicules à essence. Ils ajoutent que la comparaison entre une Tesla Model S et une Mirage n'est pas significative étant donnée la différence de tailles entre les deux.

C’est une étude qui jette un doute sur un bon nombre de certitudes au sujet de la voiture électrique. Des chercheurs du très prestigieux MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont voulu mesurer les émissions de CO2 de plusieurs véhicules, dont le véhicule électrique Tesla Model S, son homologue à essence BMW 7 Series et une plus petite voiture à essence, une Mitsubishi Mirage. Il ne s’agit pas seulement de comparer leurs émissions lorsque les véhicules roulent, mais de prendre en compte tout le cycle de vie, incluant l'utilisation, la source de l’énergie, la fabrication de la batterie...

La Mitsubishi émet 192 g de CO2/km, contre 226 pour la Tesla 

Et les résultats sont surprenants. Certes, la BMW est plus polluante que la Tesla, mais les émissions ne sont pas si différentes. Pour la BMW - un véhicule lourd et puissant - les émissions sont de 358 g de CO2 par km en cycle complet. Pour la Tesla Model S, voiture électrique donc, on descend à 226. Plus surprenant, la petite Mitsubishi Mirage à essence n'émet que 192 g/km.

Comment l'expliquer ? Les chercheurs du MIT se sont focalisés sur une seule région des États-Unis, le Midwest. Or, dans cette zone, l’électricité provient en grande partie des énergies fossiles, en particulier du charbon. Selon Tesla France, qui a réagi à l’étude sur le site Caradisiac, si les chercheurs s’étaient focalisés sur l'Europe par exemple, les émissions auraient été moindres. "Le MIT a pris l'un des pires exemples, le Midwest, avec une électricité qui revient à 857g CO2/kWh, contre seulement 276 pour l'Europe qui se sert en partie du nucléaire", écrit Caradisiac. 

En France, avec le nucléaire, la Tesla Model S serait beaucoup moins polluante

Pour cause, la France par exemple est un des pays au monde dont le mix électrique est le plus décarbonné, en raison de la massive part du nucléaire. Les chercheurs du MIT eux-mêmes relativisent leurs résultats : "les véhicules hybrides et électriques sont meilleurs que les véhicules classiques de même taille et de même puissance, même dans les endroits à forte intensité d’émission", a déclaré Jessika Tancik, interviewée par AutoExpress.

Rappelons également qu’une étude de l’université belge VUB publiée fin octobre, montrait qu’une voiture électrique alimentée par une centrale à charbon en Pologne était toujours moins polluante qu’une diesel. En général, estimaient les chercheurs, les voitures électriques émettront moitié moins de gaz à effet de serre que les voitures diesel en 2030. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Parking voitures electriques flotte automobile recharge istock

Automobile : le tout-électrique en 2035 n’est pas la solution miracle

Le 8 juin, le Parlement européen a voté en faveur de l’interdiction des ventes de voitures neuves thermiques à partir de 2035. Un vote qualifié d’historique par beaucoup. Mais il ne s’agit là que de la première marche à gravir pour transformer en profondeur le secteur de la mobilité. Réduction du...

Velo hausse vente paris THOMAS COEX AFP

Le vélo, un mode de déplacement de plus en plus prisé par les citadins

Le nombre de trajets à vélo a connu une hausse de 42 % en ville par rapport à 2019, selon l'association Vélo et Territoires qui a effectué des relevés sur près de 300 compteurs disséminés sur le territoire national. Si l’engouement pour la bicyclette est moins élevé dans les zones rurales et...

Voilier saicoop CCO

Alternative écologique à l'avion, le transport en voilier connait une renaissance en France avec Sailcoop

C'est un retour au temps long qui attire de plus en plus de voyageurs. Et la coopérative Sailcoop, qui veut faire des voiliers une alternative durable à l'avion, ne s'y trompe pas. Depuis le 6 mai, elle met le cap sur la Corse depuis Toulon. En quelques jours, son carnet de réservation s'est rempli...

Station recharge vehicule electrique renault CCO

Véhicules électriques : Les bornes de recharge commencent à s’installer dans le paysage français

L’objectif de 100 000 bornes de recharge en accès public n’a pas été atteint. Selon le baromètre des infrastructures de recharges d’avril 2022, un peu moins de 58 000 bornes ont été installées dont moins de 10 % de recharges rapides. Plusieurs grands projets d’infrastructures voient cependant le...