Publié le 24 juin 2017

ÉNERGIE

[LA VIDEO] Les taxis du futur survolent la Seine

Ceci n'est pas de la science-fiction. Des Sea Bubbles, des taxis électriques volant au-dessus de l'eau, devraient bien circuler à Paris d'ici 2 ans. Les premiers tests ont eu lieu la semaine dernière sur la Seine. Un vrai pari écologique pour désengorger la capitale.


SeaBubbles

Ce n’est qu’un prototype mais il est déjà impressionnant. Le premier exemplaire des Sea Bubbles, littéralement Bulles de mer, a passé son premier test sur la Seine mercredi 14 juin à Paris. Cette voiture volante a été inventée par le skipper Alain Thébaut. Objectif : "zéro émission de CO2, zéro bruit et zéro vague".

Les Sea Bubbles sont "propulsées par deux moteurs électriques, situés dans la coque, qui lui permettent de voler sur l’eau en utilisant le phénomène de portance hydrodynamique", explique l'entreprise française. "Le flux d’air au-dessus de l’aile aspire l’engin vers le haut et lui permet donc de se soulever et de rester en l’air."

"C’est silencieux, c’est confortable, c’est ludique", s’est enthousiasmé Anne Hidalgo. La maire de Paris a en effet pu tester ce taxi volant deux jours après les premiers essais. D’ici deux ans, Sea Bubbles espère que plusieurs de ces embarcations volantes circuleront sur la Seine et désengorgeront les rues de la capitale. "Les agglomérations dépendantes des véhicules à énergies fossiles sont étouffées par la pollution de l’air et la pollution sonore", justifie l'entreprise Sea Bubbles.

En septembre, les Parisiens pourront tester quatre prototypes

Concrètement, des docks d’amarrage seront aménagés au bord des quais grâce à des flotteurs immergés. Ils permettront de recharger les embarcations. "Ils seront parfaitement autonomes avec une production d'électricité à partir d'énergies renouvelables".

Les tarifs devraient être équivalent aux taxis classiques soit environ 18 euros par véhicule pour traverser Paris. À partir du 20 septembre le grand public aura d'ailleurs l’occasion de tester, pendant 10 jours, quatre prototypes installés près du musée d’Orsay. L’occasion de se familiariser avec ces taxis du futur. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Station recharge voiture electrique Supercharger Tesla Inc

Tesla présente des résultats records et reste le maître du jeu dans la voiture électrique

Tous les constructeurs automobiles veulent faire du Tesla. Mais la marque américaine continue d’entretenir son avance sur le marché du véhicule électrique. Elle a présenté des résultats records pour le deuxième trimestre, dépassant pour la première fois le milliard de dollars de résultat net sur un...

Voiture electrique Opel

Stellantis et Renault pied au plancher vers la voiture électrique

70 à 100 % de voitures électriques vendues en 2030. La construction de nombreuses usines géantes de batteries. Pour engager le virage réel de l’électrique, les deux constructeurs français Stellantis et Renault cassent leur tirelire en investissant plusieurs dizaines de milliards d'euros dans les...

2021 Renault 5 Prototype Greg JONGERLYNCK DPPI

Voitures électriques : les projets d’usines de batteries accélèrent en Europe

Les constructeurs automobiles européens se sont lancés dans la course à la production de batteries électriques. Renault vient d’annoncer deux usines en France, Stellantis en prévoit également deux, l’une dans l'Hexagone, l’autre en Allemagne, tandis que Volkswagen en a six dans les cartons. Avec...

Trains ecologie Erich Westendarp de Pixabay

Le retour du Paris-Nice siffle la relance des trains de nuit en France

Après trois ans d'arrêt, l'Intercité Paris-Nice va de nouveau rouler la nuit. Ce 20 mai à 20h52 le train partira en gare d'Austerlitz avec, à son bord, le Premier ministre. Jean Castex entend ainsi montrer la volonté du gouvernement de faire renaître les trains de nuit, alternative écologique...