Publié le 08 août 2021

ÉNERGIE

[Bonne nouvelle] Sanef va équiper la totalité de ses aires d’autoroutes de bornes de recharge électrique

Sanef, le concessionnaire autoroutier de l’ouest, nord et est de la France, vient de lancer un appel d’offres pour équiper ses aires de service de stations de recharge pour les véhicules électriques. L’ensemble de son réseau devra être équipé d’ici la fin 2022. Les installations avancent rapidement pour déployer une infrastructure de recharge capable d’accompagner le développement des véhicules électriques. Mais un effort important reste à faire pour atteindre les 100 000 stations prévues d’ici fin 2022.

Station recharge vehicule electrique renault CCO
Les aires d'autoroutes devront toutes être équipées de bornes de recharge haute puissance pour les voitures électriques d'ici 2022.
@CCO

Les véhicules électriques pourront bientôt circuler plus tranquillement sur les autoroutes du nord de la France. La société Sanef, qui gère les autoroutes de la Normandie, du Nord et de l’Est du pays, vient de lancer un appel d’offres pour équiper toutes ses aires de service de bonnes de recharge d’ici la fin de l’année 2022. L’appel d’offres se termine le 15 octobre, pour prévoir des installations progressives jusqu’à l’année prochaine.

En tout, ce sont 72 aires qui seront équipées dans les prochains mois, le concessionnaire autoroutier revendiquant actuellement la présence de bornes tous les 80 kilomètres sur un réseau de près de 2000 kilomètres. Sanef prévoit d’installer des bornes d’une puissance supérieure à 150 kW, ce qui permet une recharge rapide pour les véhicules compatibles.

Cette annonce de la société autoroutière s’inscrit dans le cadre d’un objectif plus global du développement de l’infrastructure de recharge en France, nécessaire pour assurer le passage du moteur thermique vers les voitures électriques et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le gouvernement s’est ainsi engagé à ce que toutes les aires d’autoroutes soient équipées d’ici fin 2022. Au début de l’année, le gouvernement avait ainsi débloqué une enveloppe de 100 millions d’euros afin de soutenir le développement de bornes de recharge rapide sur les voies rapides françaises.

Une borne de recharge pour dix véhicules

En juillet 2021, la moitié des aires de service sur autoroute était ainsi équipée sur l’ensemble du territoire, d’après les chiffres du gouvernement. La Plateforme Automobile, l’association française de la filière auto, affiche quant à elle l’objectif de garantir une borne de recharge pour dix véhicules électriques en circulation, soit 100 000 stations d’ici la fin 2022 si le parc électrique atteint un million d’unités.

Le compte n’y est toutefois pas encore. Le ministère de la Transition écologique compte en tout 43 700 stations de recharge ouvertes au public (sans compter celles installées chez les particuliers, les entreprises, etc., qui portent le total à 612 000), dont 4000 bornes à haute puissance. Encore bien loin des 100 000 espérées pour fin 2022. Le constructeur américain Tesla apportera bientôt sa pierre à l’édifice, son dirigeant Elon Musk ayant déclaré vouloir rendre public l’accès à son réseau de bornes de recharge rapide, jusqu’alors réservé exclusivement aux véhicules de sa marque.

Les installations avancent à un rythme élevé. Depuis le début de l’année 2021, ce sont quelque 11 000 bornes qui ont poussé sur le territoire, soit une hausse de 33 % des installations en six mois. Et l’accélération s’est même ressentie sur le premier semestre, les mois de mai et juin ayant dénombré 5000 nouvelles installations.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Greve ratp questions

Chaos dans les transports publics : le pari risqué de l'ouverture à la concurrence

Journées de 13 heures, conflits à gérer, salaires jugés insuffisants... Les salariés des transports en commun en Île-de-France craignent une dégradation de leurs conditions de travail, déjà difficiles, avec l'ouverture à la concurrence. Celle-ci se déroule progressivement, sous le signe d'une...

Galere transports franciliens

Bus, métros, RER... Les difficultés s'accumulent sur le réseau de transport francilien, freinant la décarbonation de la mobilité

Alors que les transports en commun sont la clé de la décarbonation, le réseau francilien est au bord du chaos. Attentes interminables, foule qui se presse aux portes, rames bondées... Le service, réduit pendant la pandémie de Covid-19, n'a pas repris à 100%. Pourtant, les besoins augmentent chaque...

Covoiturage ecov ligne

Plan covoiturage : le gouvernement veut en faire un transport en commun comme les autres

Le covoiturage prend sa place dans l'arsenal de la mobilité durable et partagée. 150 millions d'euros lui sont alloués par le gouvernement pour tripler son usage d'ici 2027. Lignes de covoiturage avec arrêts dédiés, voies réservées, plateformes en ligne... Tous les moyens sont bons pour encourager...

Trafic automobile voitures pollution air istock

L’industrie automobile en route vers l’électrification peine encore à changer de modèle

L’industrie automobile apparaît bien engagée pour passer au véhicule électrique, les annonces en ce sens se multipliant sous l'effet du durcissement des normes. Mais la transition se passe moins facilement qu'il n'y parait car les constructeurs automobiles demeurent encore bien accros au moteur...