Publié le 16 octobre 2018

ÉNERGIE

Les grands industriels pétroliers et gaziers s’engagent à réduire leurs émissions de méthane

C’est un nouveau pas dans la lutte contre le changement climatique. Total, BP, Shell ou encore Exxon s’engagent à limiter leurs fuites de méthane dans l’atmosphère, un gaz au pouvoir réchauffant bien plus important que le CO2. C’est le premier objectif collectif fixé par la Oil and Gas Climate Initiative créée en 2014.

Gaz Installation gaziere iStock
Le secteur des hydrocarbures représente 20 % des émissions mondiales de méthane.
iStock

Les membres de l’Oil and Gas Climate Initiative (OGCI) se fixe un premier seuil visant à limiter les émissions collectives de méthane. L’objectif est de passer de 0,32 % à 0,25 % de méthane émis à partir du gaz vendu d’ici 2025. Cela reviendrait à faire baisser les émissions collectives de méthane de 350 000 tonnes par an contre 75 millions émises chaque année.

L’OGCI réunit les grandes majors pétrolières et gazières, comme Total, BP, Saudi Aramco, mais aussi, depuis peu, Chevron, Exxon et Occidental Petroleum. Elles représentent 30 % de la production pétrolière et gazière mondiale.

20 % des émissions mondiales

"Notre ambition est de nous rapprocher de l’objectif 'zéro émission de méthane' sur l’ensemble de la chaîne de valeur du gaz, conformément aux objectifs fixés dans l’Accord de Paris. Nous avons choisi de nous doter d’une ambition concrète, réalisable et mesurable, afin que le gaz naturel puisse exprimer son plein potentiel dans un avenir à faibles émissions", ont déclaré les dirigeants des membres de l’OGCI.

Une annonce qui vient contrebalancer la décision de l'Agence de protection de l'environnement américaine de proposer un assouplissement des règles encadrant les fuites de méthane. Pourtant, selon un rapport publié fin août, ces mesures ont permis la réparation de 73 000 fuites de méthane au cours des trois dernières années. Alors que les vaches sont souvent pointés du doigt pour leur impact environnemental, l’industrie des hydrocarbures est responsable de 20 % des émissions de méthane mondiales contre 24 % pour l’agriculture.    

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

IStock @lyash01 Forage pétrolier Arctique

Pétrole et gaz en Arctique : à chacun sa définition des frontières pour autoriser les forages

Il n'existe pas de définition officielle des contours de l'Arctique. Si bien que la majorité des banques et des acteurs de la finance ont adopté un périmètre restreint de la région, là où les associations environnementales et du Conseil de l'Arctique donnent une aire bien plus vaste. L'enjeu est de...

IStock vichie81 Wawasaki (Japon) baril de pétrole

Réchauffement climatique : l'humanité doit se passer de 60% du pétrole et du gaz et de 90 % du charbon

Pour atteindre l'objectif climatique porté par l'Accord de Paris, l'humanité doit décroître sa production de pétrole et de gaz de 3 % par an d'ici 2050. Cela signifie qu'il est nécessaire de laisser sous terre plus de la moitié de ces réserves de pétrole et 90 % des réserves de charbon, indique une...

Gaz prix Magnascan

Face à l’explosion des prix de l’énergie, l’Europe veut prévenir les risques de colère sociale

Les prix du gaz explosent en Europe et dans leur foulée les prix de l’électricité. Plusieurs raisons en sont à l’origine : manque de disponibilité, problèmes de production et taxe carbone. Certains pays européens mettent en place des mesures d’urgence pour limiter l’impact sur les ménages alors que...

Shell Texas LNG Mark Felix AFP

Attendu sur les enjeux climatiques, Shell tire un trait sur le gaz de schiste américain

Sous pression des investisseurs pour réduire sa production d’hydrocarbures et diminuer ses émissions, le géant pétrolier anglo-néerlandais a décidé de céder toutes ses activités dans le gaz de schiste au Texas. Un compromis qui illustre les dilemmes d’une entreprise tiraillée entre son cœur de...