Publié le 21 septembre 2018

ÉNERGIE

Pétrole : les américains Chevron et Exxon rejoignent une initiative pour le climat

Les géants pétroliers Chevron et ExxonMobil ont rejoint une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique. Il s’agit des premiers pétroliers américains à rejoindre cette initiative de 2014, dont Total est membre fondateur. 

Opération de forage d'ExxonMobil au large du Guyana.
@ExxonMobil

L'OGCI (Oil and Gas Climate Initiative) a annoncé dans un communiqué que ces deux mastodontes, ainsi que le groupe américain Occidental Petroleum, compteraient parmi ses membres à partir de lundi 24 septembre.

L'initiative regroupait depuis 2014 des groupes comme le britannique BP, le saoudien Saudi Aramco ou le français Total. Mais les américains, plus réticents à s'engager, ne faisaient pas encore partie du club.

"L'arrivée de trois entreprises américaines nous donne plus d'impact pour mener la réponse du secteur au changement climatique", a salué le PDG de Total, Patrick Pouyanné, sur son compte Twitter. Avec l'adhésion de ces trois nouveaux membres, l'OGCI revendique désormais environ 30 % de la production pétrolière et gazière mondiale.

En novembre 2016, les groupes membres avaient annoncé la mise en place d'un fonds d'investissement doté d'un milliard de dollars, l'OGCI Climate Investments, visant à soutenir le développement de technologies pouvant réduire de manière significative les émissions de gaz à effet de serre.

300 milliards de dollars

Ses deux priorités sont le déploiement de technologies de captage, de stockage et de valorisation du CO2, ainsi que la réduction des émissions de méthane du secteur.

Chacun des trois nouveaux membres va verser 100 milliards de dollars à ce fonds, indique l'OGCI. Ils s'engagent aussi à "reconnaître et soutenir l'Accord de Paris" sur le climat, dont les Etats-Unis se sont désengagés à l'initiative du président Donald Trump.

Michael Wirth, le PDG de Chevron, a promis de "travailler de manière constructive pour faire face aux risques causés par le changement climatique". "Les efforts collectifs du secteur énergétique et de la société seront nécessaires" pour trouver des solutions face à ces risques, a ajouté son homologue d'ExxonMobil, Darren Woods, cité dans le communiqué.

Les géants pétroliers et gaziers sont sous la pression non seulement d'ONG de défense de l'environnement, mais aussi d'investisseurs et d'autorités locales comme la ville de New York. Cette dernière avait par exemple poursuivi cinq géants de l'industrie pétrolière (dont Exxon et Chevron) pour leur rôle présumé dans le changement climatique mais a été déboutée cet été.

La Rédaction avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Conseil europeen embargo petrole russe commission europeenne

Embargo sur le pétrole russe : les importations européennes réduites de 90 % d’ici la fin de l’année

Les dirigeants des 27 pays de l'Union européenne, réunis en sommet, ont entériné un sixième train de sanctions contre la Russie. Ils ont enfin trouvé un accord pour réduire de 90 % leurs importations de pétrole russe d'ici la fin de l'année afin de tarir le financement de la guerre menée par Moscou...

Terminal methanier rio grande LNG au sud du texas RioGrandeLNG

Sommet des chefs d’État européens sur l’énergie : pourquoi une crise du gaz naturel liquéfié (GNL) semble inévitable

Les chefs d’État et de gouvernement européens se réunissent ces lundi 30 et mardi 31 mai pour discuter du plan Repower EU sur l’indépendance énergétique de l'Union européenne, présenté par la Commission le 18 mai. La pression se fait de plus en plus forte pour sortir de notre dépendance aux énergies...

Gazprom NIKOLAY DOYCHINOV AFP

Coupures de gaz à la Pologne et la Bulgarie : l'étau se resserre sur l'Union européenne pour accélérer son indépendance énergétique

La pression s'accroît sur l'Union européenne. Alors qu'un sixième train de sanctions est en préparation à Bruxelles, la Russie a mis ses menaces à exécution en suspendant ses livraisons de gaz à la Bulgarie et à la Pologne. Les deux pays avaient refusé de payer en roubles, comme l'exige Moscou...

La centrale à charbon de Saint-Avold pourrait finalement ne pas fermer au 31 mars

À Saint-Avold, en Moselle, c'est l'incompréhension la plus totale. La centrale à charbon, l'une des deux dernières encore en fonctionnement en France, doit officiellement s'arrêter au 31 mars, soit dans deux jours. Mais la pénurie d'électricité nucléaire, et la guerre en Ukraine qui menace...