Publié le 05 juin 2017

L'APRES PETROLE

En 2020, le métro de Mexico sera alimenté aux déchets

Veolia, spécialiste de l’eau et des déchets, va construire le plus grand incinérateur d’Amérique latine à Mexico. Celui-ci permettra, dès 2020, d’alimenter à 100 % en énergie le métro de la ville. Aujourd’hui, la majorité des déchets est envoyée en décharge.

@Veolia
Représentation du futur incinérateur de déchets de Veolia à Mexico

En 2020, Mexico aura un métro pas comme les autres. Ses 12 lignes seront alimentées par un incinérateur de déchets, signé Veolia. "Le site produira 965 gigawatts-heure (GWh) d'électricité par an, destinés à alimenter en énergie le métro de Mexico et couvrira 100 % des besoins de ce dernier", assure Antoine Frérot, le PDG de l’entreprise.

Le spécialiste français de l’eau et des déchets, à travers sa filiale locale Proactiva Medio Ambiente, a décroché l’appel d’offres lancé par le gouvernement de la ville. Sa mission sera de concevoir, construire et opérer pendant trente ans cet incinérateur géant. Un contrat qui rapportera à l’entreprise 886 millions d’euros.

"Cette unité traitera près de 1,6 million de tonnes de déchets ménagers par an", explique l’industriel dans un communiqué. Cet incinérateur aura une capacité plus de deux fois supérieur au plus gros équipement équivalent en France. Il s’agit de l’unité de Ivry-Paris XIII, opéré par Sytcom, qui est capable de prendre en charge 730 000 tonnes de déchets par an.

Deux tiers de déchets en enfouissement

Ce mastodonte ne sera pas de trop pour la mégalopole, dont les 20 millions d’habitants produisent 13 000 tonnes de déchets chaque jour. Les deux tiers de ces détritus sont actuellement envoyés vers des sites d’enfouissement. Ces décharges sont au bord de la saturation. Pour le pays, la valorisation des déchets sous forme d'énergie n’en est qu’à ses débuts. En France, les incinérateurs sont en perte de vitesse, la tendance étant de plus en plus au recyclage.

Selon Veolia, ce contrat ouvre un marché dans toute cette partie du monde qui est sous-équipée. "Ce que nous allons faire à Mexico est la démonstration que notre expertise en matière de gestion des déchets a un bel avenir devant elle. Les besoins au Mexique, et plus largement en Amérique Latine, sont tels, que nous avons un potentiel de développement gigantesque", assure Gustavo Migues, directeur de la zone Amérique  latine  de  Veolia.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2017 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres