Publié le 05 juin 2017

ÉNERGIE

En 2020, le métro de Mexico sera alimenté aux déchets

Veolia, spécialiste de l’eau et des déchets, va construire le plus grand incinérateur d’Amérique latine à Mexico. Celui-ci permettra, dès 2020, d’alimenter à 100 % en énergie le métro de la ville. Aujourd’hui, la majorité des déchets est envoyée en décharge.

@Veolia
Représentation du futur incinérateur de déchets de Veolia à Mexico

En 2020, Mexico aura un métro pas comme les autres. Ses 12 lignes seront alimentées par un incinérateur de déchets, signé Veolia. "Le site produira 965 gigawatts-heure (GWh) d'électricité par an, destinés à alimenter en énergie le métro de Mexico et couvrira 100 % des besoins de ce dernier", assure Antoine Frérot, le PDG de l’entreprise.

Le spécialiste français de l’eau et des déchets, à travers sa filiale locale Proactiva Medio Ambiente, a décroché l’appel d’offres lancé par le gouvernement de la ville. Sa mission sera de concevoir, construire et opérer pendant trente ans cet incinérateur géant. Un contrat qui rapportera à l’entreprise 886 millions d’euros.

"Cette unité traitera près de 1,6 million de tonnes de déchets ménagers par an", explique l’industriel dans un communiqué. Cet incinérateur aura une capacité plus de deux fois supérieur au plus gros équipement équivalent en France. Il s’agit de l’unité de Ivry-Paris XIII, opéré par Sytcom, qui est capable de prendre en charge 730 000 tonnes de déchets par an.

Deux tiers de déchets en enfouissement

Ce mastodonte ne sera pas de trop pour la mégalopole, dont les 20 millions d’habitants produisent 13 000 tonnes de déchets chaque jour. Les deux tiers de ces détritus sont actuellement envoyés vers des sites d’enfouissement. Ces décharges sont au bord de la saturation. Pour le pays, la valorisation des déchets sous forme d'énergie n’en est qu’à ses débuts. En France, les incinérateurs sont en perte de vitesse, la tendance étant de plus en plus au recyclage.

Selon Veolia, ce contrat ouvre un marché dans toute cette partie du monde qui est sous-équipée. "Ce que nous allons faire à Mexico est la démonstration que notre expertise en matière de gestion des déchets a un bel avenir devant elle. Les besoins au Mexique, et plus largement en Amérique Latine, sont tels, que nous avons un potentiel de développement gigantesque", assure Gustavo Migues, directeur de la zone Amérique  latine  de  Veolia.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Financement climat transition ecologique CC0

Frugalité ou technologie : la neutralité carbone impose un choix de société

Pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, plusieurs voies sont possibles. L'Ademe en a identifié quatre. Au-delà du débat actuel sur le nucléaire, ces scénarios imposent un choix de société : celui de cheminer vers de nouveaux modes de vie beaucoup plus sobres en énergie ou de parier sur des...

Hydrogene vert Bouin Lhyfe

Transition énergétique : Comment la France a pris le virage de l'hydrogène

Emmanuel Macron a confirmé sa volonté de faire de la France l'un des pays leaders en matière d'hydrogène. Il a annoncé une enveloppe supplémentaire de deux milliards d'euros pour soutenir la filière, dans le cadre du plan de relance France 2030. D'ores et déjà, plus d'une centaine de projets ont été...

Hydrogene carburant audioundwerbung

Trente entreprises s’allient pour développer l'hydrogène vert à bas prix en Europe

Nommée HyDeal Ambition, l'alliance de trente industriels projette de développer l'hydrogène vert sur le Vieux Continent. Avec un objectif : atteindre un coût similaire à celui de l'hydrogène produit à partir des énergies fossiles, qui représente 95% de la production aujourd'hui. Les projets...

IStock @ipopba

Avec ou sans nucléaire, il faudra développer massivement les énergies renouvelables pour atteindre la neutralité carbone

Le gestionnaire du réseau électrique français RTE a présenté ce lundi 25 octobre six trajectoires de décarbonation d’ici 2050. Afin de se passer totalement des énergies fossiles tout en garantissant la sécurité d’approvisionnement, les énergies renouvelables devront couvrir au minimum 50 % de notre...