Sable

Le sable est un matériau granulaire composé de nombreux minéraux et de débris calcaires. Il est, après l’eau, la ressource mondiale la plus consommée. Il sert à des usages industriels aussi variés que la construction avec le béton, ou la technologie avec les puces électroniques, mais aussi l’agriculture intensive à des fins de désacidification des terres. Il est également utilisé pour créer des détergents, dans l’industrie cosmétique, pour fabriquer du verre, des lasers, ou pour la fracturation hydraulique.

La surexploitation du sable pourrait entraîner la disparition de presque toutes les plages à horizon 2100. 40 à 50 milliards de tonnes de cette ressource sont extraites tous les ans, une quantité qui a triplé depuis vingt ans. Ceci, en raison de l’évolution démographique, de l’urbanisation, des déplacements ainsi que des habitudes de consommation.

Désormais, l’industrie se fournit directement dans les rivières, les lacs et les fonds marins. Cette activité a des impacts négatifs sur l’environnement et les écosystèmes : abaissement des défenses naturelles contre les inondations, changements potentiels de la dynamique d’une rivière, contamination salifère des nappes souterraines, réduction du niveau des nappes phréatiques, ou encore une érosion du littoral. Si l’ONU tente de réglementer cette activité, les contraintes internationales restent malgré tout pour l’instant très faibles.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

San Francisco, Téhéran, Lagos... Ces métropoles qui s'enfoncent dangereusement

Le risque d'engloutissement des métropoles est de plus en plus important. San Francisco qui s'enfonce sous son poids, Jakarta qui fait face à la montée des eaux, aux risques sismiques et à la surpopulation, Téhéran qui pompe les eaux souterraines... D'ici 20 ans, 19 % de la population...

[Infographie] Thon maquillé, faux miel… L'opacité règne sur notre alimentation

C'est un véritable business de la fraude alimentaire. Dans une enquête, la présidente de l'ONG Foodwatch, Ingrid Kragl, révèle les dessous de notre alimentation. Thon piqué aux additifs, miel arrosé de glucose, produits bio non bio, foie gras gonflé à l'eau... le phénomène, d'ampleur,...

Critiqué pour ses positions sur le climat, l’Australien Mathias Cormann va prendre la tête de l'OCDE

L’OCDE se dote d’un nouveau patron, Mathias Cormann, un Australien ancien ministre des Finances. Or celui-ci n’est pas connu pour ses positions pro-climat… au contraire. Il aurait remis en cause les objectifs de neutralité carbone et aurait favorisé des projets gaziers importants dans son...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable