Programmation pluriannuelle de l’énergie

La PPE est une contraction de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie. Elle fixe les orientations et les actions concrètes pour décarboner et diversifier le mix énergétique en favorisant la croissance verte.

Elle est établie en cohérence avec la stratégie nationale bas carbone et la loi de transition énergétique pour la croissance verte. La dernière PPE a été définie en octobre 2016 pour la période 2018-2023.

Elle prévoit entre autres de :

- Réduire fortement la consommation d’énergie (-12% en 2023), en particulier d’énergies fossiles (-22% en 2023), au bénéfice du pouvoir d’achat des ménages, de la compétitivité des entreprises, et de l’indépendance énergétique de la France.

- Augmenter de plus de 70% au niveau de la capacité d’énergies renouvelables électriques et de 50% la production de chaleur renouvelable.

- Développer la mobilité propre avec le déploiement des modes actifs, collectifs, et partagés, et d’une diversification de nos carburants vers l’électrique et le gaz naturel véhicule.

- Réduire la production d’électricité d’origine nucléaire et développer les énergies renouvelables.

- Rendre le système énergétique plus flexible et résilient aux chocs de toute nature (avec plus de stockage, d’autoconsommation, de réseaux de chaleur…).

La PPE sera révisée en 2018 puis tous les 5 ans. 

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

[Décryptage] Plus renouvelable, moins nucléaire, peu émettrice et plus chère… La France électrique en quatre chiffres

Chaque année, le gestionnaire de transport électrique RTE présente son bilan électrique. Pour l’année 2018, celui-ci marque plusieurs grandes tendances à commencer par une stabilité de la consommation et une forte baisse des émissions de CO2. Elle marque aussi un léger recul du nucléaire....

[Décryptage] Le nouveau nucléaire français ne tient plus qu’à une soudure

Si l’EPR de Flamanville fonctionne en 2021, l’aventure du nucléaire civil tricolore continuera… Sinon, cette épopée s’arrêtera avec la mise à l’arrêt des derniers réacteurs actuels. Le marché posé par le gouvernement est presque aussi simple que cela. Et tout l’enjeu repose sur la capacité...

Grand débat national : les marges de manœuvre existent... mais elles sont limitées

Dans quelques jours, Emmanuel Macron définira dans une lettre adressée à tous les Français ses attentes sur le Grand débat national, promis suite à la crise des Gilets jaunes. Celui-ci sera officiellement lancé le 15 janvier pour trois mois et prévoit d'aborder quatre thèmes dont la...