OGM

Les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) sont des organismes (plante, animal, bactérie, virus) dont le patrimoine génétique a été modifié artificiellement afin de le doter de propriétés n'existant pas à l'état naturel. Cette pratique s'est surtout développée pour les espèces végétales.

Les risques liés aux OGM, tiennent tout d'abord au fait même d'insérer dans un organisme un élément étranger, qui peut le rendre toxique ou allergénique.

Il y a également un risque de dissémination, accidentelle ou volontaire, de l'OGM dans l'environnement. Ainsi, si ses nouvelles propriétés biologiques lui confèrent un avantage sélectif, l'OGM peut envahir des écosystèmes, se développer au détriment d'autres organismes et mettre en danger la biodiversité.

L'autre problème concerne la question du flux des gènes, c'est-à-dire le passage du nouveau gène à des espèces apparentées ou non à l'OGM.

Enfin, la pratique du brevetage des gènes fait l'objet d'un conflit entre des grandes puissances industrielles chimico-pharmaceutique ou biotechnologiques qui possèdent des brevets sur les OGM et en exigent la commercialisation rapide dans les domaines agricole et animal, et des ONG qui dénoncent cette opportunité pour des firmes multinationales de s'approprier les ressources génétiques de la planète. Le système des brevets sur les OGM peut poser des problèmes économiques au pays du sud. Dans le domaine agricole, l'introduction de plantes brevetées modifie les pratiques et enferme les paysans dans une logique de dépendance vis-à-vis des firmes productrices.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

L'OMC, l’Organisation mondiale du commerce, entame une révolution durable

L’OMC vient de signer un accord inédit qui tourne le dos à sa doxa habituelle pour répondre aux crises sanitaire, alimentaire et environnementale. Selon sa directrice générale, Ngozi Okonjo-Iweala, il est "axé sur la durabilité ". Elle assure aussi que l’OMC est en mesure de traiter des...

Pénurie d’huile de tournesol : l’industrie agroalimentaire pourra changer ses recettes sous conditions

Les industriels de l’agroalimentaire vont pouvoir changer la recette de leurs produits nécessitant de l’huile de tournesol. La pénurie engendrée par la guerre en Ukraine a conduit l’administration à permettre aux entreprises d’utiliser des produits de substitution. Mais ils devront le...

Biscuits, chips, frites, margarine… la pénurie d’huile de tournesol modifie la composition de nombreux produits

Les industriels de l’agroalimentaire vont devoir revoir leurs recettes. L’Ukraine, principal fournisseur d’huile de tournesol pour l’Europe, cesse ses approvisionnements et oblige les entreprises à trouver des substituts. Mais la mise à jour de l’étiquetage des produits pour informer les...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable