Organisation Météorologique Mondiale

Créé en 1950, l'OMM – qui a succédé à l'organisation météorologique internationale fondée en 1873 – forme un cadre de coopération internationale pour le développement de la météorologie et de l'hydrologie opérationnelle, et l'utilisation des applications qui en découlent.

Elle fut intégrée à l'organisation des Nations unies en 1951 et joue depuis un rôle essentiel dans l'amélioration de la sécurité et des conditions de vie humaines, par son travail dans le domaine de la météorologie, de l'hydrologie opérationnelle et des sciences géophysiques. L'OMM favorise la collaboration entre les différents services météorologiques et hydrologiques nationaux, ainsi que l'échange gratuit en temps réel de données informatives et de services destinés à assurer la sécurité des populations autant que la protection de l'environnement. Elle vise également à influencer les politiques nationales et internationales pour tout ce qui concerne la météorologie et le climat.

Pour mener à bien sa mission, l'organisation météorologique mondiale met en place des programmes d'actions internationales en collaboration avec d'autres organismes de l'ONU, ainsi que les services météorologiques et hydrologiques des états. Elle appuie notamment la mise en œuvre de conventions internationales sur l'environnement, et fournit aux gouvernements des conseils et évaluations pour faciliter leur application. L'OMM est ainsi un acteur majeur dans le développement durable, ses activités ayant une influence sur des domaines variés tels que l'agriculture, l'aviation, les transports maritimes et bien évidemment la protection de l'environnement. L'OMM dispose en outre d'un programme spatial, dont le but est de promouvoir la disponibilité et l'utilisation de données et produits satellitaires destinés à la météorologie, à la climatologie, à l’hydrologie. Le programme permet la coordination des différentes activités des membres de l'OMM en matière d'activités satellitaires, d'observations météorologiques , climatologiques, hydrologiques et géophysiques, formant ainsi un véritable réseau mondial d'échanges de données et de transferts technologiques.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

+50°C en Australie, +43°C en Argentine, +44°C en Uruguay : la planète brûle

Une chaleur étouffante s'abat dans l'hémisphère sud, de la côte ouest de l'Australie jusqu'à l'Argentine, en passant par l'Uruguay où un nouveau record vient d'être battu. Les températures dépassent la barre des 40°C, voire même des 50°C comme ce fut le cas en Australie, menaçant la santé...

L'image terrifiante de six girafes mortes en raison de la sécheresse au Kenya

C'est une photo qui a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux tant elle illustre les conséquences de la sécheresse sur les animaux sauvages. Le photojournaliste Ed Ram a immortalisé l'image de six girafes mortes au Kenya alors qu'elles cherchaient à boire. C'est un des...

[Infographie] Les catastrophes naturelles ont été multipliées par cinq depuis 1970

Entre 1970 et 2019, environ 11 000 catastrophes d'origine climatiques, météorologiques et hydrologiques ont été recensées par l'Organisation Météorologique Mondiale . Leur fréquence a considérablement augmenté tout au long de la période, et les pertes économiques associées ont été...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable