IPBES

La Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) se présente comme un groupe international d’experts sur la biodiversité. Fondé en 2012 par près de 100 gouvernements (il en comprend aujourd’hui 132), il émane du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et a été pensé comme un « GIEC de la biodiversité ». Il dispose de nombreuses organisations accréditées, d’une équipe multidisciplinaire d’experts, et collabore avec plusieurs programmes de l’ONU.

Ses outils et projets de travail sont nombreux et variés. L’IPBES fournit une évaluation de la dégradation des terres, de la pollinisation, propose des scenarii et des modélisations, une base de données et de connaissance, et mène des évaluations à la fois régionales et mondiales.

Réunie du 29 avril au 4 mai 2019 à Paris, l’IPBES a pour la première fois rendu un rapport d’évaluation mondiale portant sur ses thèmes de prédilection, appuyé sur près de 15 000 rapports gouvernementaux et d’études scientifiques. Faisant écho aux avertissements de l’essentiel des organisations internationales, ce rapport soulignait le risque de disparition à court terme d’un million d’espèces animales et végétales.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Six initiatives pour engager les entreprises dans la protection de la biodiversité

2020 devait être l’année de la biodiversité, mais l’épidémie de Covid-19 a repoussé l’agenda international à 2021. Comme pour le climat, les entreprises sont appelées à contribuer activement à protéger la nature. La complexité du sujet et l’urgence de la situation demandent de s’y préparer...

ODD, zéro déchet, biodiversité... Cinq MOOCS à suivre pendant le confinement

En cette période de confinement, partie pour durer, Novethic a sélectionné quelques MOOCS à suivre gratuitement depuis votre canapé pour vous former sur la transition écologique et sociale. Biodiversité, changement climatique, ODD, économie circulaire ou zéro déchet, faites votre choix !

Les zones humides disparaissent trois fois plus vite que les forêts... et c’est très grave

Pour protéger la planète, le geste réflexe est de planter des arbres. Mais il y a un autre écosystème vital qui se meurt trois fois plus vite et dans l’indifférence : les zones humides. Peu connues du public, elles désignent aussi bien les marais, rivières, lacs, tourbières que les...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable