GIEC

Le GIEC, Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat, a été créé en 1988, par l’Organisation météorologique mondiale et le Programme pour l’environnement des Nations-Unies. Ses membres sont des pays et non pas des personnes physiques. A l’heure actuelle quasiment tous les pays du monde participent aux travaux. Le GIEC doit évaluer « sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation ».

En d’autres termes, le Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat étudie les changements climatiques, et plus précisément l’impact de l’Homme, de l’activité humaine, sur le climat. Au cours de ses analyses, le GIEC a affirmé de manière de plus en plus solide que les activités humaines sont responsables du réchauffement planétaire. Le nom anglais du GIEC est IPCC, pour Intergovernmental Panel on Climate Change.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Climat : Voici les 126 communes françaises les plus menacées par l’érosion côtière

Biarritz, Saint Jean de Luz, Quiberon, Dieppe, Pornichet, Arcachon… Ces villes qui sont pour beaucoup de Français, des destinations de vacances, sont désormais considérées comme les plus menacées par l’érosion côtière. Le gouvernement vient de publier la liste des 126 communes qui vont...

Il y a une chance sur deux de ne pas dépasser les 2°C de réchauffement d’ici 2100, mais cela demande d’agir dès aujourd’hui

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue de référence Nature, les engagements pris par les gouvernements du monde entier lors de la COP26 sur le climat de Glasgow pourraient permettre de rester sous la barre de 2°C de réchauffement d'ici la fin du siècle. Mais cela signifie que ces...

Youtube, Twitter, Facebook... La désinformation climatique sur les réseaux sociaux freine la transition écologique

Nier les impacts du changement climatique, contester la responsabilité humaine... Ces messages pullulent sans entrave sur les réseaux sociaux. Dans un nouveau rapport, Greenpeace, Les Amis de la Terre et Avaaz épinglent les géants du web comme Twitter et Facebook pour leur absence de...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable