GIEC

Le GIEC, Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat, a été créé en 1988, par l’Organisation météorologique mondiale et le Programme pour l’environnement des Nations-Unies. Ses membres sont des pays et non pas des personnes physiques. A l’heure actuelle quasiment tous les pays du monde participent aux travaux. Le GIEC doit évaluer « sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation ».

En d’autres termes, le Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat étudie les changements climatiques, et plus précisément l’impact de l’Homme, de l’activité humaine, sur le climat. Au cours de ses analyses, le GIEC a affirmé de manière de plus en plus solide que les activités humaines sont responsables du réchauffement planétaire. Le nom anglais du GIEC est IPCC, pour Intergovernmental Panel on Climate Change.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

[À l’origine] Quand Margaret Thatcher et Ronald Reagan ont créé le GIEC

Aujourd’hui, le GIEC est un pilier essentiel de la lutte mondiale contre le changement climatique. La pertinence des alertes lancées par ces scientifiques est unanimement reconnue. Pourtant son origine vient d’un organe international dont l’engagement environnemental n’a pas toujours été...

2020, année cruciale pour le climat et la biodiversité

2020 sera l'année du climat mais aussi de la biodiversité. En octobre, les États du monde entier devront se fixer de nouveaux objectifs en matière de protection de la nature à la COP15 sur la biodiversité qui se tiendra en Chine. Un mois plus tard, ils se retrouveront au Royaume-Uni pour...

À la veille de la COP25, la Chine pointée du doigt pour son addiction au charbon

Après la sortie officielle des Etats-Unis de l'Accord de Paris, c'est un bien mauvais signal envoyé à la communauté internationale à quelques jours de la COP25. Dans un nouveau rapport du Global Energy Monitor, la Chine est de nouveau pointée du doigt pour sa production électrique au...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable