Dividende

Le dividende correspond à la part des bénéfices divisée entre les différents actionnaires d’une entreprise. En règle générale, on se base sur le bénéfice net de l’exercice clos pour rémunérer les apporteurs de capitaux propres, mais il est également possible de prélever sur les bénéfices mis en report ou en réserve. Ce dividende peut prendre différentes formes : une restitution monétaire de la part de l’entreprise ou une augmentation du nombre d’actions d’une filiale de l’entreprise ou de l’entreprise elle-même.

Il faut savoir que le versement d’un dividende n’est pas automatique. Cela relève de la décision des actionnaires lors de l’assemblée générale (AG). En règle générale, la part de bénéfice remise à chaque créancier équivaut à l’investissement initial, cependant, il arrive que des sociétés instaurent des « dividendes majorés » dans certains cas exceptionnels, à condition que ces derniers n’excèdent pas 10%.

Dans le cadre des entreprises commerciales, des actions à dividende prioritaire peuvent voir le jour sans droit de vote. Dans ce cas, elles prennent essence dans l’augmentation du capital ou par conversion d’actions ordinaires déjà émises. La seule différence pour les bénéficiaires de ce type de dividende est qu’ils n’ont pas la possibilité de participer et de voter aux assemblées générales des actionnaires de la société.

Enfin, dans le cas où la société enregistre un déficit chronique, elle se voit exemptée de l’obligation de verser des dividendes à ses actionnaires puisqu’elle ne produit aucun bénéfice net.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Plastiques, discriminations, salaires… Les actionnaires mettent la pression sur les grandes entreprises

La saison des Assemblées générales bat son plein à travers le monde et la discussion avec les actionnaires n’est pas toujours simple. Chez GE, la rémunération du DG a été rejetée, tandis que la direction du chimiste Dupont a été sommée de mesurer sa pollution plastique. Quant au géant de...

Total est accusé de financer la dictature en Birmanie via des montages financiers opaques

Alors que plusieurs entreprises ont décidé de quitter la Birmanie depuis le coup d'État de la junte militaire, Total reste. Le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, assure qu'il s'agit de continuer à fournir l'électricité de millions d'habitants sur place mais une nouvelle enquête du journal Le...

[Édito] Le monde craque et les appels aux plans B, basés sur de nouveaux modèles économiques, se multiplient

D’un côté, 51 milliards d’euros de dividendes pour le CAC 40, de l’autre 500 millions de livreurs pour plateformes numériques avec un revenu de misère. Ces sommes donnent une idée de l’ampleur des inégalités et de l’impasse dans laquelle se trouve le modèle économique dominant. Il se cogne...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable