COP 26

La 26e conférence des parties signataires de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques se déroulera à Glasgow du 9 au 19 novembre 2020. Elle fait suite à l'échec de la COP 25 lors de laquelle les états n'ont pu s'entendre sur les mesures décisives à prendre pour faire face au réchauffement climatique. La COP 26 ambitionne ainsi de favoriser une véritable mise en œuvre de l'accord de Paris en incitant les états à rehausser leurs ambitions climatiques et à prendre de nouveaux engagements. Pour favoriser cette dynamique de changement, le cadre fourni par la COP 26 doit notamment permettre aux états-parties de s'accorder sur l'orientation des marchés vers un système mondial de taxe sur le carbone qui permettra la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Parmi les objectifs fondamentaux figure aussi la fin de la dépendance au charbon, l'élimination progressive des combustibles fossiles, la fin des investissements dans l'économie grise ou brune. La COP 26 représente ainsi une opportunité de changement majeur en termes économiques, politiques et sociaux, afin de faire face aux défis climatiques.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

COP26 : des syndicats du monde entier organisent un forum international inédit pour allier les luttes sociales et climatiques

Pour la première fois, 140 organisations syndicales et ONG issues de 50 pays organisent un forum syndical international des transitions écologiques et sociales qui s'est tenu du 14 au 19 juin. Face aux menaces que fait peser le changement climatique sur l'emploi, ces acteurs sont mobilisés...

Émissions de CO2, investissements verts, déforestation… Six avancées obtenues lors du sommet climatique Joe Biden

Joe Biden avait l’intention de prouver au monde que les États-Unis étaient bien de retour dans la bataille climatique. Pari réussi. Non seulement le pays a annoncé de nouvelles ambitions sérieuses en matière de gaz à effet de serre, mais Washington est parvenu à se placer en garant des...

Allègement de la dette des pays pauvres contre investissements verts : l'idée venue du FMI et de la Banque Mondiale

Les pays à faibles revenus se retrouvent pris en étau d’une dette trop élevée et de la nécessité de réaliser des investissements verts pour assurer l’avenir de leur pays. La Banque Mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont monté un groupe de travail pour tenter d’apporter une...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable