CETA

CETA : Comprehensive Economic and Trade Agreement est un traité international de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne. Il a été signé le 30/10/2016, mais doit encore être ratifié par le Parlement européen et par les Parlements des États concernés.

Cet accord est critiqué par les associations environnementales en raison de ses implications sur l’environnement, particulièrement sur le climat. Un de ses objectifs consiste en effet à libéraliser les échanges d’énergie entre le Canada et l’UE. Il encourage notamment l’investissement privé dans l’extraction et le transport d’énergie, dont le pétrole tiré des sables bitumineux, extrêmement émetteur de gaz à effet de serre. Il ne prévoit aucune exception permettant à un gouvernement de limiter l’exploitation ou l’importation d’énergies fossiles. Autant de points qui le rendraient incompatible avec l’Accord de Paris selon les ONG qui le critiquent.

Le CETA permettrait d’éliminer plus de 99% des droits de douane, ce qui représenterait 500 millions d’euros. Il existe quelques exceptions pour des produits agricoles tels que les viandes porcines et bovines venant du Canada vers l’UE qui seront toujours soumis à des quotas.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Économie, finance, climat, politique… Rattrapez l'actu de l'été

Vous avez coupé tout lien avec l’actualité pendant vos vacances ? Pas de panique, Novethic vous fait une petite session de rattrapage. Greta Thunberg à l'Assemblée, le fonds Norvégien recule sur le pétrole, Bayer de plus en plus englué dans le Roundup... On vous dit tout sur les infos de...

Les nouvelles routes de la soie : un projet commercial titanesque, à haut risque environnemental

C’est le projet du siècle. Du moins selon son initiateur, le président chinois Xi Jinping. Moins connu que les accords commerciaux comme le CETA, le Mercosur ou le TAFTA, le projet fou des nouvelles routes de la soie commence pourtant à faire parler dans les milieux politiques, économiques...

Greta Thunberg à l’Assemblée : les députés face à la science

"Prix Nobel de la peur", "prophétesse en culottes courtes", "gourou apocalyptique"... face à la polémique qu'a entraîné sa venue à l'Assemblée nationale, Greta Thunberg ne s'en est tenu qu'aux faits scientifiques. Son discours, étayé par celui de la climatologue membre du Giec, Valérie...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable