ALENA

Fondé en 1994, l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA, en anglais le NAFTA) était un accord commercial qui institua une zone de libre-échange entre les États-Unis, le Mexique et le Canada. Il visait à faciliter le libre-échange et l’investissement entre ces pays. Il a notamment éliminé, à cette fin, les droits de douane y faisant obstacle. Son fonctionnement trilatéral était garanti par plusieurs institutions, notamment une commission qui supervisait l’application de l’Accord et les travaux des divers groupes et organes de l’ALENA.

Très critique à son égard, le président américain Donald Trump a souhaité y mettre fin, qualifiant l’ALENA de « pire accord jamais signé ». Le 30 novembre 2018, les dirigeants des trois pays concernés ont signé un nouveau texte, l’Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC, en anglais le USMCA). Parmi les points négociés (produits laitiers, propriété intellectuelle…), l’AEUMC prévoit que l’industrie automobile respecte des règles de fournitures en matériaux et composants américains, et que le Mexique augmente les rémunérations des salariés de ce secteur. Point important, un chapitre entier traitant du numérique figure dans l’accord, pour réguler l’expansion des GAFAM. Prévu pour entrer en vigueur en 2020 jusqu’en 2036 et renouvelable une fois, l’accord sera soumis à révision tous les six ans.


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable