Publié le 27 septembre 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[Vidéo des solutions] Solaal, le Meetic du don agricole qui fournit des produits frais aux plus pauvres

En France, les plus pauvres n'ont pas accès aux produits frais et souffrent de pathologies liées à ce déséquilibre. En témoigne le retour du scorbut. Pour y remédier, l'association Solaal récupère les invendus et surplus des agriculteurs. Une manière de faciliter les dons et de permettre aux personnes dans le besoin de manger des fruits et légumes frais. 

Don agricole solaal
Le scorbut, une maladie liée au manque de vitamine C, a fait son retour en France chez les plus pauvres.
@MarinaFabre

Ce sont les derniers jours de la récolte. Dans les champs de Pierre Bot, maraîcher situé à Saclay, dans l’Essonne, trois ouvriers agricoles, juchés sur une arracheuse-chargeuse, ramassent les dernières betteraves. Les clients pourront venir les acheter directement à la ferme où l’agriculteur vend ses produits en circuit court.

Une démarche qui lui permet de vendre des produits ultra-frais et qui le rapproche des consommateurs mais qui, certaines fois, ne lui permet pas d’écouler tout son stock. Surtout en été, lorsque les consommateurs sont partis en vacances. Dans ce cas, il fait alors appel à Solaal, un organisme qui met en lien les agriculteurs désirant donner leurs surplus avec des associations de dons alimentaires.

Les plus pauvres n'ont pas accès aux produits frais 

"C’est le Meetic du don", plaisante Pierre Bot. "On a parfois des difficultés à s’organiser avec les associations, surtout pendant l’été. On envoie un mail à Solaal en lui indiquant la quantité de produits que l’on a et l’équipe se charge de trouver des associations disponibles. C’est un gain de temps et une fierté de pouvoir donner le fruit de notre travail", décrit-il.

L’association Solaal est née d’un constat : en France, 4 millions de personnes ont recours à l’aide alimentaire faute de revenus suffisants. Et parmi eux, seuls 6,5 % consomment des fruits et légumes cinq fois par jour. "Notre spécialité, ce sont les produits frais", souligne Dorothée Briaumont, directrice de Solaal. "Les personnes dans le besoin développent plus facilement des pathologies liées à un déséquilibre nutritionnel", explique-t-elle.

La grande distribution refuse des tonnes de produits non calibrés

Le scorbut, que l’on pensait éradiqué en France, a refait son apparition. Cette maladie est provoquée par la carence profonde de vitamine C trouvée dans les fruits et légumes. Son retour s’explique notamment "par des raisons économiques car les personnes précaires ne s’approvisionnent pas assez en fruits et légumes, ceux-ci étant trop chers et plus difficiles à préparer que de la junk food", explique à 20 Minutes le médecin généraliste Pierre Francès. 

D’où la nécessité d’une redistribution directe des produits frais des agriculteurs. Depuis 2013 Solaal a ainsi récolté 13 500 tonnes de produits agricoles, l’équivalent de 27 millions de repas. Et la récolte n’est pas prête de s’arrêter. Il y a quelques mois, Dorothée Briaumont a récupéré pas moins de 200 tonnes de pommes de terre chez un agriculteur. La grande distribution les lui avait refusées car elles étaient mal calibrées.

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Vidéos

Chaque semaine, Novethic vous emmène, en vidéo, au coeur des nouveaux modes de consommation, des nouveaux modes de production et de la transition énergétique.

Pour un Noel responsable Rejoue donne une seconde vie aux jouets Pixabay

[La vidéo des solutions] Rejoué donne une seconde vie aux jouets pour un Noël responsable et solidaire

Des Playmobils au Monopoly en passant par les licornes... L'association Rejoué a collecté en 2018 plus de 43 tonnes de jouets. Dans un grand atelier de 2000 mètres carrés à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) elle leur donne une seconde vie pour les revendre à petits prix. Une manière de lutter contre la...

La reserve des arts responsable

[La vidéo des solutions] La Réserve des Arts donne une seconde vie aux déchets de la culture

C'est la caverne d'Alibaba des professionnels de la culture. La Réserve des Arts récupère chaque année à la fin des défilés de mode, des expositions et des événements culturels des tonnes de matériaux destinés à la poubelle. Elle les revend un tiers du prix dans son entrepôt de 1 000 mètres carrés...

Jules et jenn mode responsable black friday

[La vidéo des solutions] Jules & Jenn, la marque slowfashion qui propose des sacs et chaussures indémodables

En plein black Friday, à contre-courant de la surconsommation, la petite marque française Jules & Jenn propose des chaussures et sacs durables au style indémodable. L'objectif : pousser les consommateurs à garder leurs produits le plus longtemps possible. En prime, les pièces sont confectionnées...

Safran sur les toits de Paris

[La vidéo des solutions] Du safran cultivé sur les toits de Paris

Quatre sœurs ont eu l'idée de planter leurs bulbes de Safran sur le toit d'un Monoprix du 13ème arrondissement. Ici pas de pesticide, ni d'irrigation, mais beaucoup d'attention. Car le safran, épice la plus chère au monde, est fragile. La récolte sera vendue en circuit ultra-court, quelques étages...