Publié le 05 avril 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[LA VIDEO DES SOLUTIONS] À Strasbourg, un ancien bunker allemand transformé en ferme urbaine

Des endives, des shiitakés, des champignons, des radis... Voilà ce qui poussent désormais à Strasbourg, dans un ancien bunker allemand du XIXème siècle réhabilité en ferme urbaine. C'est le fruit du travail de la startup Clycloponics, spécialisée dans les lieux urbains désaffectés. 

La société Clycloponics a transformé un bunker en exploitation agricole de champignons, shiitakés, endives et aux micropousses.
Marina Fabre

Le bunker se trouve dans le quartier de la gare de Strasbourg, derrière les lignes de chemin de fer où les vieilles bâtisses semblent délaissées. Ici, les passants ne sont pas nombreux. Mais des curieux viennent toquer à la porte du "Bunker comestible". À tel point qu'Anne-Laure Labrune et Raphaël Maret, les deux fermiers qui ont transformé l'ancien bunker allemand en exploitation agricole font maintenant payer les visites. "On est que deux, on n'a pas le temps de tout faire", déplore l'agricultrice, salariée de la startup Cycloponics, spécialisée dans la transformation de lieux urbains désaffectés en friche.

Limiter au maximum son empreinte écologique 

À l'entrée de cette ancienne poudrière allemande de 200 mètres carrés, les deux salariés ont créé un espace de travail avec bureau et cuisine. Dans une salle au fond, les micro-pousses de moutarde, roquette et radis prennent leurs aises sous les LED colorées. À l'étage, les skiitakés et champignons savourent une température à 19°C et un fort taux d'humidité, conditions idéales pour leur développement.

"On est vraiment dans une démarche écoresponsable", explique Anne-Laure Labrune. "D'abord parce qu'on exploite un lieu qui était complètement laissé à l'abandon. Ensuite parce que toute notre production est bio", énumère la fermière, "enfin parce qu'on livre à vélo. On veut limiter au maximum notre empreinte écologique et surtout privilégier les circuits de proximité et les circuits courts".

La grande distribution veut sa part 

Et cela fonctionne. La production de champignons atteint les 150 kg toutes les deux semaines. Avec les micro-pousses, la production représente 80 barquettes hebdomadaires. Pour le plus grand plaisir des restaurateurs du coin et des AMAP livrées par le Bunker comestible. Fort de leur succès, les jeunes agriculteurs ont été démarchés par la grande distribution. "On hésite encore", admet Anne-Laure Labrune. "Cela nous permettrait de toucher un autre public mais les pratiques de la grande distribution ne correspondent pas aux nôtres".

La prochaine étape est de changer d'échelle en investissant de nouveaux lieux urbains oubliés. Les fondateurs de Cycloponics ont vu grand : 3 500 mètres carrés de parking souterrain près de porte de la Chapelle dans le Nord de Paris.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Vidéos

Chaque semaine, Novethic vous emmène, en vidéo, au coeur des nouveaux modes de consommation, des nouveaux modes de production et de la transition énergétique.

Greenly

[La vidéo des solutions] Greenly, l'application qui mesure l'impact carbone de vos achats

La startup Greenly propose une application qui permet aux citoyens de connaître leur budget carbone en fonction de leurs dépenses. Restaurant, essence, sport,... l'application calcule vos émissions de CO2 en se synchronisant à vos données bancaires. Une manière de mieux gérer son empreinte carbone...

Fleurs truffaut ehpad chu 1

[La vidéo des solutions] Les fleurs invendues viennent égayer les Ehpad et hôpitaux

Pour fleurir les Ehpad et hôpitaux, l'enseigne de jardinerie Truffaut, en partenariat avec Phenix, entreprise spécialisée dans la gestion des invendus, a décidé de donner une partie de ses plantes, fleurs, chocolats... Plus de 120 000 euros de produits ont ainsi été distribués. Et ce cas n'est pas...

Cest qui le patron coronavirus

[Vidéo des solutions] La marque "C'est qui le patron" lance un mouvement de solidarité en reversant les gains additionnels dus à la crise du Coronavirus

750 000 euros en seulement une semaine. La marque "C'est qui le patron", face à l'explosion de ses ventes, a décidé de créer un fonds de soutien des citoyens et consommateurs pour y verser ses gains additionnels soit 200 000 euros. Elle appelle les autres entreprises à ne pas profiter de la crise,...

Ecotable Mika Cotellon

[La vidéo des solutions] Avec ses chefs engagés, Ecotable livre 500 repas par jour aux soignants

Ce sont des chefs engagés dans l'alimentation durable et ils ont décidé d'apporter leur aide aux soignants. Une dizaine de chefs réunis par la communauté Ecotable ont lancé l'initiative "Restaurons les soignant.e.s durablement". 500 repas sont livrés chaque jour dans les hôpitaux pour apporter du...