Publié le 01 juillet 2016

SOCIAL

NovESS : 100 millions d’euros pour l’Économie sociale et solidaire

100 millions d’euros pour soutenir les entreprises de l’économie sociale et solidaire. C’est ce qu’apporte le fonds NovESS, lancé le 28 juin par la Caisse des dépôts et ses partenaires : BNP Paribas, CNP Assurances, le Crédit Coopératif, l’Ircantec et la Mutuelle Nationale Territoriale. L’objectif : apporter une nouvelle dynamique aux associations coopératives et mutuelles, dont l’activité est de nature sociale, médico-sociale ou liée à la transition énergétique.

Equiphoria, l’une des entreprise ESS à vocation thérapeutique identifiées par les experts de la Caisse des dépôts.
Anne-Catherine Husson-Traore / Novethic

Le montage du fonds NovESS, dédié à l'économie sociale et solidaire (ESS), a été lancé fin juin avec comme sponsor principal la Caisse des dépôts (dont Novethic est une filiale). Une initiative originale à plusieurs titres. Son ambition d’abord. Avec 100 millions d’euros, il va pouvoir apporter des fonds propres, non seulement aux associations et entreprises sociales porteuses de projets de grande envergure, qui sont une cible prioritaire pour des investissements compris entre 1 M€ et 5 M€. Mais aussi faire émerger des innovations. Ces "futures pépites", des projets en phase d’accélération, pourront recevoir entre 100 000 et 500 000 €.

 

De nombreuses entreprises prometteuses 

 

On résume souvent l’ESS à quelques acteurs comme le groupe SOS, Habitat et humanisme ou Terres de liens. Mais il existe en fait une véritable dynamique. En France, les entreprises du secteur pèsent à ce jour 10% du PIB et 13% de l'emploi salarié. Les spécialistes de la Caisse des dépôts les identifient et analysent ensuite la soliditié des projets. "On pourrait citer beaucoup d’entreprises prometteuses de l’ESS", témoigne Géraldine Lacroix, directrice du département économie et cohésion sociale au sein de la direction des investissements et du développement local de la Caisse des Dépôt. "Elles ont des activités de toute nature, qu’elles concernent les personnes âgées (silver économy), la santé ou encore l’éducation." A titre d’exemple, elle mentionne Equiphoria (voir photo ci-dessus), centre de thérapie équine qui, fort de son succès, veut créer d’autres centres en France.

Le fonds NovESS cumule plusieurs innovations. Son tour de table ouvert à des partenaires privés qui sont aussi associés à l’origination des projets. Ce sera l’une des clefs de la réussite du fonds puisqu’ils doivent répondre à des besoins sociaux, avoir des business models solides et une activité déjà existante. Les porteurs de projets seront accompagnés et orientés grâce à une plate forme dédiée créée par la Caisse des dépôts, le "Hub CDC".

 

Mesurer l'impact social

 

Poursuivant la démarche de co-construction, les partenaires veulent aussi partager la construction d’indicateurs communs de mesure du bénéfice social produit par les investissements du fonds. C’est ainsi qu’a été créé MESIS, outil de mesure et de suivi de l’impact social. Cette démarche a pour vocation de rassembler les bonnes pratiques existantes, en particulier les méthodologies d’impact élaborées par BNP Paribas et le Comptoir de l’Innovation. L’objectif est de bénéficer d’études sectorielles poussées qui permettent de créer des réferentiels, qui eux-mêmes ont pour vocation d’avoir une diffusion plus globale.

Enfin la gestion du fonds est confiée à deux partenaires, qui s’associent pour l’occasion : la société de gestion Mandarine Gestion et le Comptoir de l’innovation.

Anne-Catherine Husson-Traore
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Economie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble des entreprises de toute nature. Celles qui font de l’insertion mais aussi les grandes mutuelles appartiennent à ce secteur qui représente 10 % du PIB et près de 10 % des emplois en France. Il nourrit les politiques d’achats responsables des grands groupes.

Vincent Lindon taxe Jean Valjean

Plus de cinq millions de vues pour l’appel de Vincent Lindon à prendre aux riches pour donner aux pauvres

Les inégalités sociales ont explosé avec la pandémie du Covid-19. La Seine Saint Denis, département le plus pauvre de France, est celui qui a payé le tribut le plus lourd à la maladie. C’est aussi la que les files d’attente aux distributions alimentaires s’allongent. Le comédien Vincent Lindon a...

La ruche qui dit oui uberisation ESS

Quand l’ubérisation frappe aussi l'économie sociale et solidaire

Quel point commun y a-t-il entre La ruche qui dit oui, qui a popularisé la vente de produits alimentaires en circuit-court, et Uber, le géant californien du VTC ? À l'instar des chauffeurs de la plateforme Uber, les responsables de ruches sont pour la plupart des auto-entrepreneurs rémunérés sur...

Chute emploi ess politiques publiqes secteur associatif

Les politiques publiques ont fait chuter l’emploi dans l’économie sociale et solidaire

Le secteur associatif, qui constitue le gros des effectifs de l'économie sociale et solidaire, a particulièrement souffert des politiques publiques mises en place ces dernières années. En 2017 et 2018, le secteur a supprimé plus de 16 000 emplois. Il est pourtant l'un des moteurs de l'économie quand...

Peches monnaie locale paris DR

Payer ses courses avec des Pêches, c’est possible à Paris !

À l'occasion du mois de l'économie sociale et solidaire (ESS), organisé en novembre, Novethic vous propose de découvrir la Pêche parisienne. Il ne s'agit pas du fruit, mais d'une monnaie locale, lancée d'abord à Montreuil en 2014 et diffusée depuis mai 2018 à d'autres arrondissements et villes de la...