Publié le 19 février 2019

SOCIAL

BNP Paribas retire ses pics anti-SDF après avoir été épinglé par la Fondation Abbé Pierre

On les appelle les Pics d'or. Cette cérémonie, organisée par la Fondation Abbé Pierre, récompense satiriquement les pics, grillages, pots de fleurs et autres dispositifs anti-SDF. Cette année, BNP Paribas a remporté le prix du dispositif le plus agressif en ayant installé des clous devant un de ses établissements pour éviter que les SDF ne s'y assoupissent. Face au risque réputationnel, BNP Paribas a décidé de les retirer. 

Les Pics d'Or sont organisés par la Fondation Abbé Pierre pour alerter l'opinion publique.
©FondationAbbéPierre

Grillages, pics, pots de fleurs, barricades… L’inventivité au service de la lutte contre les sans domicile fixe (SDF). La fondation Abbé Pierre a organisé mercredi 13 février des Pics d’or, une cérémonie satirique récompensant les pires dispositifs anti-SDF pour sensibiliser l’opinion publique.

"Ce mobilier urbain n’a d’autre vocation que d’empêcher les personnes sans domicile de se mettre à l’abri ou de se reposer dans l’espace public, symbolisant le rejet, toujours plus loin, des personnes les plus exclues", dénonce la Fondation.

Des clous pour éviter que les sans-abris ne s'assoupissent 

Six récompenses ont été remises. Dans la catégorie "Fallait oser" le prix du dispositif le plus décomplexé a été attribué à la ville de Biarritz avec un abribus disposant d’un seul siège individuel. À l’international, la Suède a été primée pour un permis de mendier à 15 euros dans la ville d’Eskilstuna.

Le prix Le Clou, qui récompense le dispositif le plus agressif, a été remporté par BNP Paribas pour avoir installé, dans une agence de 2e arrondissement de Paris, de gros clous pour éviter que les sans-abris ne s’y assoupissent. "J’admire ces ingénieurs qui nous rappellent que la France n’est pas un pays de pétrole, mais un pays d’idées", ironise l’humoriste Blanche Gardin, citée sur France Inter.

L'agence BNP a retiré les pics 

Chez BNP Paribas, ce prix a eu l’effet d’un électrochoc. "Nous avons décidé de retirer les pics ce week-end suite à la cérémonie des Pics d’Or", atteste une porte-parole du groupe à Novethic. "Cela nous a fait un choc", ajoute-t-elle. En témoigne cette photo publiée sur le compte Twitter de la Fondation Abbé Pierre dans laquelle un homme est en train de retirer les pics.

BNP Paribas pics

La remise de ces prix, au-delà du réveil des consciences, peut donc devenir un risque réputationnel pour les entreprises épinglées. La Fondation Abbé Pierre poursuit son recensement du mobilier anti-SDF et appelle chaque personne à signaler ces dispositifs avec le mot-clé #SoyonsHumains sur les réseaux sociaux. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Zara deconfinement AFP

À Bordeaux, l'extension d'un magasin Zara refusée en raison du travail forcé des Ouïghours

Zara, qui voulait étendre un de ses magasins dans le centre-ville de Bordeaux, vient d'essuyer un refus par une Commission départementale. Un refus motivé par l'ouverture d'une enquête visant Inditex, la maison mère de Zara, pour "recel de crime contre l'humanité" après un rapport d'ONG l'accusant...

Fatigue pandemique iStock Drazen Zigic

Covid-19 : Face à Omicron et la cinquième vague, le risque de "fatigue pandémique" menace

Alors que le Vieux Continent est à nouveau l'épicentre de la pandémie et qu'un nouveau variant venu d'Afrique du Sud baptisé Omicron fait craindre le pire, le gouvernement appelle notamment à un renforcement des gestes barrières et du protocole sanitaire en milieu professionnel. Un nouveau tour de...

IStock 467921279 1

Qatar : malgré quelques avancées, les droits des travailleurs migrants encore trop peu respectés

Malgré des progrès dans la loi, le Qatar peine toujours à faire respecter les droits des travailleurs migrants sur le terrain. Des manquements pointés par l’ONG Amnesty International dans une analyse récente. Elle appelle l’émirat à agir d’ici le Mondial de football en 2022.

Francoise Verges Boulomsouk Svadphaiphane 1

Françoise Vergès, politologue : "Le peuple guadeloupéen se sent malmené depuis toujours"

Alors que le gouvernement tente de trouver une porte de sortie à la crise en Guadeloupe, dont le passe sanitaire et l'obligation vaccinale a été un élément déclencheur de mobilisation, la politologue Françoise Vergès observe un malaise plus profond. "Il n'y a pas de confiance en l'État", dit-elle...