Publié le 14 novembre 2014

SOCIAL

En Allemagne, les PME créent des crèches pour retenir leur main-d’œuvre qualifiée

L’Allemagne doit faire face à un déficit démographique majeur. Véritables bombes à retardement pour ses caisses de retraite, le vieillissement de la population et l’insuffisance chronique des naissances impactent aussi le marché du travail. Berlin estime à 1 million le nombre d’emplois non pourvus. Les entreprises prennent cet enjeu économique très au sérieux et créent des crèches sur le lieu de travail afin de conserver leurs salariées qualifiées. Et ça marche : les "mères corbeaux", qui ont choisi de ne pas sacrifier leur carrière à leurs enfants, profitent de cette aubaine, dans un pays qui souffre d’un manque criant de structures d’accueil pour tout-petits.

 

 

Enfants jouant dans la cour de récréation d'une crèche d'entreprise en Allemagne
© Boris Roessler / DPA / AFP

"Parce que nous donnons la possibilité aux femmes de retrouver leur poste de travail après la naissance de leurs enfants, nous pouvons conserver nos salariées qualifiées", se félicite Arnd-Gerrit Rösch, PDG de sa PME spécialisée dans la fabrication de textile professionnel.

Et son exemple a été suivi par de nombreux autres patrons de PME, à l’instar de l’équipementier Vaude, de l’installateur de parcs photovoltaïques et éoliens Juwi ou encore de Holtmann Messe GmbH, qui monte des installations dans les salons et les foires. "Nous prenons les devants par nos propres moyens afin de remédier à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée", fait savoir la porte-parole de Vaude.

 

1 million d’emplois à pourvoir

 

La formule "pénurie de main-d’œuvre qualifiée" revient sur toutes les bouches en Allemagne. Et pour cause: le déficit démographique conduit à un net recul du nombre de jeunes diplômés arrivant sur le marché du travail. Le taux de fécondité en Allemagne se situe à 1,3 ; pour assurer le renouvellement des générations, il doit s'élever à 2,1.

Cette pénurie, le ministère de l’Economie estime qu’elle pèse sur 1 million d’emplois non pourvus, 400 000 dans les PME de moins de 10 salariés, 550 000 dans celles de plus de 500 salariés. Parallèlement, ce sont 42% des PME qui considèrent le manque de personnel qualifié comme une entrave sérieuse au bon développement de leur activité.

Rappelons ici le poids des PME allemandes, la célèbre Mittelstand dans l’économie nationale: elles emploient près de 60% des quelque 26 millions de salariés. Par ailleurs, l’Institut de recherche IfM Bonn en comptabilise 3,71 millions qui génèrent un chiffre d’affaires total de plus de 6milliards d’euros.

 

Trois enfants sur cent ont une place en crèche

 

L’Allemagne paie au prix fort les fruits de plus de quarante années de conservatisme familial. Jusqu’à récemment, les mères qui travaillaient et faisaient garder leurs enfants étaient considérées comme des mères indignes: des mères corbeaux ("Rabenmutter"). La norme sociale voulait qu’une femme reste à la maison après la naissance de ses enfants, confiant au partenaire le rôle de père nourricier. Seulement, les femmes ayant suivi des formations n’avaient pas l’intention – et ne l’ont toujours pas – de mettre en péril leur capital: à choisir entre enfant et carrière professionnelle, ce sera la deuxième option.

Car en Allemagne, être mère tout en poursuivant sa carrière requiert une condition physique d’athlète: sur 100 enfants, 3 seulement obtiennent une place en crèche ! Depuis les années 2000, l’Allemagne renforce pourtant son offre: près de 6 milliards d’euros ont été consacrés à la création de crèches municipales et une enveloppe annuelle de 845 millions d’euros est prévue à partir de 2015. Mais aux yeux des PME, ces initiatives restent insuffisantes. Elles préfèrent prendre les choses en main.

Claire Stam
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Bien-être au travail : la conciergerie-mania gagne les entreprises françaises

Les conciergeries fleurissent au sein des entreprises françaises. Les responsables des ressources humaines s’intéressent de plus en en plus à cet outil clé en mains qui améliore la qualité de vie au travail, dope l’attractivité de l’entreprise, fidélise les salariés et contribue à...

Des entreprises relèvent le défi du cancer au travail

En 2012, 355 000 français ont déclaré un cancer. Et la majorité des personnes atteintes par la maladie exercait une activité au moment du diagnostic. Le maintien et le retour à l’emploi deviennent une sérieuse préoccupation pour les entreprises. Certaines en ont fait leur priorité en...

L’obésité, un motif de discrimination au travail mal pris en compte

En France, 1 personne sur 8 est obèse. Ce problème de santé publique est devenu un combat national: de 2010 à 2013, un "plan obésité" a multiplié les actions de communication pour rappeler la réglementation et lutter contre la stigmatisation liée à cette pathologie. Pourtant, souffrir...

Handicap : les autistes au secours de la productivité des entreprises allemandes

D’un côté, des autistes diagnostiqués Asperger avec leur handicap relationnel ; de l’autre, de grandes entreprises en manque de personnels qualifiés. Au final : des gens qui vivent en bonne intelligence, où tous profitent des talents mal connus de ces handicapés. Et des idées reçues qui...

Le présentéisme, nouvel indicateur de risque au travail

En France, l’engagement et la motivation au travail se traduisent souvent par une présence accrue dans les locaux de l’entreprise. Pourtant, contrairement aux idées reçues, des horaires à rallonge ne sont pas nécessairement un gage d’efficacité. Depuis peu, le concept de "présentéisme",...

Présentéisme : un phénomène discriminant pour les femmes

La tendance franco-française à prolonger ses heures de travail pose un problème en termes de mixité. Les femmes, encore largement responsables des tâches domestiques et familiales, ne peuvent pas jouer le jeu de la visibilité et du réseautage au même titre que les hommes.

SOCIAL

Diversité

Pour prévenir la discrimination à l’emploi, les entreprises mettent progressivement en place des politiques de diversité. Elles consistent à faire la promotion de l’égalité de traitement entre des salariés dont les compétences sont équivalentes.

Egalite hommes femmes FeodoraChiosea 01

Parité en entreprise : la France poussée à étendre les quotas de femmes aux comités exécutifs et de direction

Dix ans après la loi Copé-Zimmermann imposant 40 % de quotas de femmes dans les conseils d'administration, le Haut Conseil à l'égalité appelle à étendre cette mesure aux comités exécutifs et de direction. Alors que le taux de femmes plafonne à 17 % dans les Comex, le ministre de l'Économie, Bruno Le...

New york cco wiggijo

[Bonne nouvelle] À New York, touché sévèrement par le Covid-19, des grands patrons s'engagent à embaucher 100 000 personnes défavorisées

Un collectif de 27 patrons de grandes entreprises présentes à New York, telles que JPMorgan Chase, BlackRock, Google, IBM ou Amazon, se sont engagés à embaucher 100 000 personnes à faibles revenus et/ou issues des minorités noires, latinos et asiatiques, d'ici 2030. Une réponse à la crise du...

Celine calvez media femme homme

Un rapport parlementaire veut conditionner les aides à la presse au respect de l’égalité femmes-hommes

Les femmes, qui représentent la majorité de la population, sont largement sous-représentées dans les médias en tant qu'expertes. Le Covid-19 a même accentué cette tendance avec seulement 9 % d'expertes dans les JT de France 2 et France 3 en mars. Face à la situation, un pré-rapport parlementaire...

Emma watson integre le ca de kering

L'actrice Emma Watson rejoint le groupe de luxe Kering pour promouvoir la mode durable

En nommant l’actrice Emma Watson comme administratrice pour promouvoir la place des femmes et la mode durable, Kering frappe fort en termes médiatique. Reste à voir quel rôle jouera effectivement la jeune actrice dans le scénario stratégique du groupe français de luxe, elle qui a été "pionnière dans...