Publié le 26 août 2018

SOCIAL

[LE CHIFFRE] Un tiers de la production alimentaire mondiale est jeté et cela va empirer

D'ici 2030, la quantité de nourriture jetée devrait augmenter de 30 % par rapport à aujourd'hui, estime une nouvelle étude. Or, déjà 1,6 milliard de tonnes est gaspillée, soit dix fois la superficie de l'île de Manhattan. Ce marché du gaspillage alimentaire représente pourtant une opportunité de 700 milliards de dollars pour les entreprises. 

En France, 10 millions de tonnes d'aliments consommables sont jetées chaque année.
Istock / rootstocks

1,6 milliard de tonnes. C’est le nombre de nourriture perdu ou jeté chaque année dans le monde. Soit un tiers de la production mondiale. Or, selon une étude du Boston Consulting Group, d’ici 2030, la quantité de nourriture jetée va augmenter de 30 % pour atteindre 2,1 milliards de tonnes. Malgré les politiques publiques, toutes les régions du monde devraient accroître leur gaspillage, en particulier l’Asie.

Les entreprises ont un rôle à jouer 

"Dans les pays en développement, le problème est en grande partie lié à la production et au transport de denrées alimentaires alors que dans les pays développés, il s’agit des consommateurs", pointe le rapport. Pourtant, le marché du gaspillage alimentaire représente une opportunité de 700 milliards de dollars.

"Les entreprises qui jouent un rôle dans la chaîne de valeurs des produits alimentaires peuvent tirer des avantages commerciaux tangibles, tels que la réduction des coûts, l’ouverture de nouveaux marchés et de nouvelles opportunités de revenus", notent les auteurs.

Les Français gaspillent plus qu'ils ne le pensent 

Ces derniers ont identifié cinq facteurs permettant de limiter le gaspillage. Le premier étant bien sûr la sensibilisation des consommateurs et de toute la chaîne de valeur. Plus concrètement, il s’agit également d’améliorer la chaîne logistique, notamment la chaîne du froid particulièrement dans les pays en développement où les conditions de stockage entraînent des pertes à grande échelle. Autre levier : la traçabilité, associée à une meilleure coordination entre producteurs et transformateurs. Enfin, pour limiter la casse, mieux vaut une politique fiscale qui pénalise les entreprises et les consommateurs du gaspillage.

En France, la loi contre le gaspillage alimentaire oblige déjà la grande distribution à donner leurs invendus à des associations. Mais chez les consommateurs, les pertes restent lourdes. D’autant que les Français gaspillent plus qu’ils ne le pensent. Selon une étude de la société Movinga les Français pensent gaspiller 5 % de leur nourriture, alors qu’ils en jettent 14 %. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

La mode en 2050

[Le monde en 2050] Uniforme et plafond de CO2, la mode est au régime autoritaire

Au mois de juillet, Novethic vous transporte en 2050 pour découvrir le monde secteur par secteur selon les grandes tendances identifiées par nos journalistes. Premier épisode: la mode. Après des décennies à vouloir réduire l’impact environnemental de la mode, les autorités sont passées à la vitesse...

Act for food : au-delà des discours, Carrefour veut "crédibiliser sa démarche durable"

Comment dépasser les accusations de greenwashing ? En prenant des engagements concrets pour la rémunération des producteurs, l'alimentation bio, les substances controversées. Avec l'opération Act for food, Carrefour veut devenir le leader de la transition alimentaire et renouer la confiance avec les...

Mode durable : transparence is the new black

Les soldes ont démarré mercredi 26 juin. C'est parti pour six semaines de prix bas. Et sous cette avalanche de promotions, il est bien difficile pour le consommateur de trouver des informations sur le vêtement qu'il s'apprête à acheter. Pour l'aider dans ses choix, plusieurs marques font le pari de...

Scandale alimentaire : des entreprises françaises ont vendu des faux-steaks aux plus démunis

La répression des fraudes a annoncé vendredi avoir découvert une "tromperie" sur la qualité de steaks hachés distribués par une entreprise française à des associations d'aide aux plus démunis. Si leur consommation ne présentait pas de risque pour la santé, les entreprises mises en cause risquent...