Publié le 26 août 2018

SOCIAL

[LE CHIFFRE] Un tiers de la production alimentaire mondiale est jeté et cela va empirer

D'ici 2030, la quantité de nourriture jetée devrait augmenter de 30 % par rapport à aujourd'hui, estime une nouvelle étude. Or, déjà 1,6 milliard de tonnes est gaspillée, soit dix fois la superficie de l'île de Manhattan. Ce marché du gaspillage alimentaire représente pourtant une opportunité de 700 milliards de dollars pour les entreprises. 

En France, 10 millions de tonnes d'aliments consommables sont jetées chaque année.
Istock / rootstocks

1,6 milliard de tonnes. C’est le nombre de nourriture perdu ou jeté chaque année dans le monde. Soit un tiers de la production mondiale. Or, selon une étude du Boston Consulting Group, d’ici 2030, la quantité de nourriture jetée va augmenter de 30 % pour atteindre 2,1 milliards de tonnes. Malgré les politiques publiques, toutes les régions du monde devraient accroître leur gaspillage, en particulier l’Asie.

Les entreprises ont un rôle à jouer 

"Dans les pays en développement, le problème est en grande partie lié à la production et au transport de denrées alimentaires alors que dans les pays développés, il s’agit des consommateurs", pointe le rapport. Pourtant, le marché du gaspillage alimentaire représente une opportunité de 700 milliards de dollars.

"Les entreprises qui jouent un rôle dans la chaîne de valeurs des produits alimentaires peuvent tirer des avantages commerciaux tangibles, tels que la réduction des coûts, l’ouverture de nouveaux marchés et de nouvelles opportunités de revenus", notent les auteurs.

Les Français gaspillent plus qu'ils ne le pensent 

Ces derniers ont identifié cinq facteurs permettant de limiter le gaspillage. Le premier étant bien sûr la sensibilisation des consommateurs et de toute la chaîne de valeur. Plus concrètement, il s’agit également d’améliorer la chaîne logistique, notamment la chaîne du froid particulièrement dans les pays en développement où les conditions de stockage entraînent des pertes à grande échelle. Autre levier : la traçabilité, associée à une meilleure coordination entre producteurs et transformateurs. Enfin, pour limiter la casse, mieux vaut une politique fiscale qui pénalise les entreprises et les consommateurs du gaspillage.

En France, la loi contre le gaspillage alimentaire oblige déjà la grande distribution à donner leurs invendus à des associations. Mais chez les consommateurs, les pertes restent lourdes. D’autant que les Français gaspillent plus qu’ils ne le pensent. Selon une étude de la société Movinga les Français pensent gaspiller 5 % de leur nourriture, alors qu’ils en jettent 14 %. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Consommation bio locale de saison effet covid

[Effet post-Covid] Les Français reviennent vers une alimentation bio et locale

Le confinement provoqué par le Covid-19 a eu l'effet d'un déclic pour nombre de citoyens qui se sont tournés vers une alimentation bio, voire locale. Les circuits courts ont profité de cette aubaine tout comme la grande distribution, qui, pendant le confinement, a fait la part belle aux fruits et...

La vie claire 1948 bn

[À l’origine] En 1948, La Vie Claire lance un premier magasin bio avant l'heure

Le marché du bio a connu un vrai boom pendant le confinement. Si la grande distribution tient désormais une place majeure dans le marché, ce sont les enseignes spécialisées comme La Vie Claire qui ont ouvert la voie. En 1948, alors que le label AB n'existait pas encore, la Vie Claire lance un...

Consommation locale istock julief514

Une carte de fidélité écolo, pour favoriser une consommation durable et locale

Alors que le confinement a plombé la consommation des Français, la reprise de cette dernière s'avère primordiale pour l'économie du pays. L'occasion est unique de pouvoir la réorienter vers des produits locaux et verts, assure la Fabrique écologique qui appelle à la mise en place d'une carte de...

Vanmoof publicite Capture ecran

Un fabricant néerlandais de vélos s'estime censuré en France pour sa pub "anti-voitures"

Le fabricant néerlandais de vélos électriques Vanmoof a dénoncé mardi 30 juin un avis de l'autorité française de régulation de la publicité lui demandant de modifier un spot jugé anti-voiture. En cause : des plans montrant des "images anxiogènes" de la voiture. Une affaire qui s'inscrit dans un...