Publié le 15 octobre 2019

SOCIAL

[La vidéo des solutions] La Fourche, le magasin bio qui casse les prix, mais pas les producteurs

La Fourche va-t-il disrupter le marché de la distribution ? Ce magasin en ligne propose des produits bio jusqu'à 50 % moins cher que les réseaux classiques grâce à un système d'abonnement et des marges quasi nulles. Et la transparence est de mise : l'impact carbone et nutritionnel de chaque produit est indiqué. Dans le cadre de l'initiative "La France des Solutions"* du 14 au 20 octobre, dont Novethic est partenaire, nous vous proposons de découvrir une solution innovante et solidaire.

La fourche magasin bio entrepot

Marina Fabre

Comment peut-on vendre des produits bio jusqu’à 50 % moins chers que chez ses concurrents, sans pour autant casser les prix chez les producteurs ? C’est ce que nous nous sommes demandé en allant à la rencontre de la Fourche dans son entrepôt de Livry Gargan dans le 93. Ce supermarché en ligne qui s’est lancé en septembre 2018 affiche des prix défiants toute concurrence. Son secret ? La réduction à l’extrême des marges.

Une économie de 250 euros par an 

"On fonctionne grâce à une communauté d’adhérents. Chacun doit payer 59 euros par an pour accéder au catalogue et se faire livrer autant de produits bio qu’il le souhaite", explique Lucas Lefebvre, cofondateur du site, "C’est la fidélité de cette communauté d’adhérents qui nous permet de diviser nos marges par quatre par rapport à un magasin classique." Si le business model doit encore faire ses preuves, en seulement un an, le magasin compte 7 000 adhérents. Chacun économiserait 250 euros par an par rapport à un magasin bio classique.

Surtout, les cofondateurs ont misé sur la transparence. D’un côté, l’impact nutritionnel de chaque produit est indiqué grâce au calcul de la célèbre appli Yuka, de l’autre, la Fourche est devenue le premier supermarché a indiqué le bilan carbone des produits proposés grâce à l’application Etiquettable. "Nous sommes exigeants dans le choix de nos fournisseurs. Nous allons préférer un producteur de sauce tomate bio italien qui se fournit en tomate, oignon, basilic à moins de 100 km de son usine qu’un producteur français qui s’est procuré les tomates en Espagne et le basilic en Pologne," avance Lucas Lefebvre.

Une livraison pas si polluante

Reste que la livraison elle, est souvent pointée du doigt par les associations pour son impact sur l’environnement. Pourtant, selon la Fourche, livrer des produits secs - le site ne vend pas de produits frais pour ne pas concurrencer les petits commerçants - est bien moins polluant. "C’est contre-intuitif, mais si 30 % des consommateurs vont acheter leurs produits en voiture, ce sont 30 voitures qui se déplacent pour 100 paniers alors qu’un camion de livraison va pouvoir livrer 100 personnes dans la journée", défend le cofondateur du site.

Le credo de la Fourche : rendre l’alimentation saine accessible à tous. Dans ce sillage, les cofondateurs ont décidé d’offrir un abonnement à un foyer en difficulté pour chaque adhérent. Une manière de répondre aux enjeux des États généraux de l’alimentation organisés il y a deux ans par le gouvernement. Et de remettre le distributeur à la place qui lui est dû, celui d’intermédiaire.

Marina Fabre, @fabre_marina

* "La France des Solutions" se déroule du 14 au 20 octobre. Novethic, comme 50 autres médias partenaires, est mobilisé auprès de l’association Reporters d’Espoirs, pour donner à voir le visage d’une France innovante et solidaire.


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Mediametic serres separees 1

Serres individuelles, bars à ciel ouvert… les restaurants à l’ère du Coronavirus

Comment respecter les règles de distanciation sociale dans les bars et restaurants ? C’est le casse-tête sur lequel planche encore le gouvernement français. En attendant, de Vilnius à Washington en passant par Amsterdam, les villes du monde entier rivalisent d’idées pour rouvrir leurs portes. Des...

EXPRESS MARCHE GOULET TURPIN premier supermarche

[À l'origine] En 1958, le premier supermarché ouvre en France et c’est une révolution culturelle

Des caddies, des produits en libre-service, une offre gigantesque avec plus de 2 000 références... En 1958, la société Goulet-Turpin ouvre l'Express Marché, le premier supermarché de France. Son apparition marque une rupture dans le paysage commercial français, jusqu'ici représenté par les petits...

Belle ile en mer tourisme de masse AFP

Après le Covid-19, la France prépare un plan de relance pour un tourisme durable

La France veut reconstruire un tourisme durable et digital après la crise sanitaire. La Caisse des dépôts et Consignations (CDC), qui s'engage à mettre 1,3 milliard d'euros dans le plan de relance, assure que ses investissements seront conditionnés à des critères environnementaux. De quoi relancer...

Acte International Bengladesh textile fast fashion

Avec le Covid-19, la fast fashion perd le fil et doit changer de modèle

L'industrie textile a subi de plein fouet l'impact du Covid-19. Les deux géants HM et Zara accusent de fortes baisses de ventes, qui se répercutent directement sur l'emploi des ouvrières au Bangladesh, au Cambodge ou encore en Chine. La fast fashion doit revoir son modèle, basé sur une chaîne...