Publié le 02 novembre 2017

SOCIAL

1000 euros par mois pendant un an : le revenu de base, financé par du crowdfunding, arrive en France

[Mis à jour le 2 novembre] La campagne de financement participatif est officiellement lancée ce jeudi 2 novembre. Plus de 6 000 euros ont déjà été collectés grâce à quelque 175 donateurs. L'objectif est d'arriver à un premier palier de 12 000 euros afin de verser un premier revenu de base en France. Une expérience inédite dans l'Hexagone. 1 000 euros seront ainsi versés pendant un an à une personne tirée au sort. L’initiative s'inspire d'une expérimentation lancée en Allemagne.

1 000 euros seront versés pendant douze mois à une personne tirée au sort.
Pixabay

Le premier revenu de base a été financé 24 heures seulement après le lancement officiel de la campagne. L'association organisera prochainement un premier tirage au sort pour désigner le bénéficiaire de ce tout premier revenu de base en France (mis à jour le 3 novembre).

Le site (1) est déjà victime de son succès. Lancé officiellement aujourd'hui (mais Novethic vous l'annonçait dès la semaine dernière), les nombreuses connexions reçues ont fait exploser les serveurs. Signe que le revenu de base, qui a tant fait couler d'encre pendant la campagne présidentielle, continue de susciter de l'intérêt. 

"Nous espérons verser le premier revenu de base avant Noël", précise Julien Bayou, conseiller régional en Ile-de-France, porte-parole d’Europe-Ecologie Les Verts, et désormais à la tête de la toute première expérimentation sur le revenu de base en France. "Notre objectif est d'interpeller l’opinion publique sur ce sujet et faire la preuve que c’est possible."

1 000 euros par mois seront versés pendant un an à une personne tirée au sort. Sans aucune distinction d’âge, de sexe, de ressources ou même de nationalité. Pour ce premier revenu de base, un peu plus de 6 000 euros ont déjà été collectés grâce à 175 donateurs, la moitié du chemin parcourue. Une soirée de lancement est organisée ce jeudi 2 novembre, de quoi accélérer la cadence et atteindre rapidement l'objectif. Puis à chaque fois que la somme de 12 000 euros sera collectée, une nouvelle loterie sera organisée. 

S’interroger sur la vie qu’on veut

Le concept est tiré d’une initiative allemande (2) lancée il y a trois ans par Michel Bohmeyer. Ce trentenaire berlinois a touché une rente de 1 000 euros par mois après avoir revendu une startup qu’il avait co-créée. "Ça a totalement changé ma vie. Je me suis mis à vivre de manière plus saine, à mieux dormir, je suis devenu un meilleur père. Je suis devenu plus créatif, plus courageux. Je me suis mis à développer des qualités que je ne connaissais pas chez moi. La peur de manquer d’argent avait soudain disparu, je me sentais libre et décontracté", témoigne-t-il.

Très vite, il se penche sur l’idée du revenu de base, qui avait fait l’objet outre-Rhin d’une pétition soutenue par 50 000 personnes mais rejetée par le Bundestag. Grâce à un généreux don d’un homme d’affaires allemand, fervent défenseur du revenu de base, la première somme est réunie en trois semaines. Puis, en moins de trois mois, 50 000 euros sont collectés pour financer les premiers revenus.

Christoph, alors âgé de 26 ans, est le deuxième à avoir été tiré au sort. Il a quitté son travail peu épanouissant dans un centre d’appels pour suivre une formation d’éducateur. Milo, 5 ans, a lui aussi été tiré au sort. Pour ses parents, graphiste et photographe, c’est l’occasion de vivre plus détendus et de s’offrir leurs premières vacances en famille. "Cela permet de se poser les bonnes questions sur la vie qu’on souhaite mener", explique Jesta, 40 ans, une autre gagnante.

Personne n’est devenu fainéant

En trois ans, près de 75 000 personnes ont donné 1,5 million d’euros pour expérimenter 119 revenus de base. En moyenne, quatre revenus de base sont financés par mois. Un bon rythme de croisière. "Cette expérience est la plus aboutie à ce jour. Et on s’aperçoit que personne n’est devenu fainéant. Au contraire, les gens se relancent parce qu’ils n’ont pas besoin de s’inquiéter pour l’argent et qu’ils peuvent réfléchir à ce qu’ils veulent faire de leur vie", réagit Denise Greslard-Nedelec, vice-présidente de la Gironde, département très actif sur le sujet.

Malgré certains biais – l’expérience est limitée dans le temps et porte sur un trop petit échantillon pour être validée scientifique – "elle a le mérite de poser les bases d’une discussion", estime Nicole Teke, coordinatrice internationale du Mouvement français pour un revenu de base (MFRB). Au total, ce sont 700 000 Allemands qui ont été sensibilisés au sujet. "Cela permet à chacun de se sentir concerné par les possibilités qu’offre le revenu de base et ouvre la voie à une expérimentation à l’échelle nationale." 

Le MFRB soutient ainsi l’initiative lancée par Julien Bayou. Le militant s’est également adossé à une chercheuse qui viendra valider la démarche et tirer des enseignements à partir des témoignages des personnes qui sont tirées au sort mais aussi qui s’inscrivent. "Nous savons qu’il va y avoir beaucoup de réactions et de critiques parce que ça touche à la conception du travail et du statut social, des choses très personnels, mais notre démarche est justement faite pour poser le débat." Le prochain tirage au sort en Allemagne est prévu le 15 novembre, en attendant de pouvoir s’inscrire sur le site français.  

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Monrevenudebase.fr

(2) Voir le site de l'initiative allemande 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

La Gironde, département pilote pour l’expérimentation du revenu de base

La Gironde est en train de se positionner sur le revenu de base et souhaite lancer une expérimentation locale dès 2018. Après un travail de consultation mené en début d’année, l’hypothèse retenue serait de verser un revenu de 1 000 euros à tous les adultes et 300 euros à chaque enfant....

Le revenu de base peut-il changer le travail et libérer le salarié ?

Instaurer un revenu de base en France ? Le sujet pourrait bien être au cœur de la présidentielle 2017. Le Premier ministre Manuel Valls promet d’ailleurs un grand débat autour de cette notion. Car l’idée d’un revenu versé à tous de façon inconditionnelle, expérimentée dans plusieurs pays,...

Revenu de base : et ailleurs dans le monde ?

De nombreux pays ou provinces testent ou s’apprêtent à tester le revenu de base. C’est le cas de la Finlande ou des Pays-Bas en Europe, mais aussi de la Namibie en Afrique, ou encore d’un célèbre incubateur californien de la Silicon Valley. Petit tour du monde des différentes initiatives.

Un revenu de base est-il possible en France ?

Instaurer un revenu de base en France ? Le sujet pourrait bien être au cœur de la présidentielle 2017. L’idée d’un revenu versé à tous, de façon inconditionnelle, fait en effet son chemin à gauche comme à droite. Le Premier ministre Manuel Valls promet même un grand débat autour de cette...

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Walker evans houses and bilboards in Atlanta 1936

[À l’origine] Du new deal culturel de la grande dépression à celui du Covid-19

Annoncé par Emmanuel Macron, un grand programme de commandes publiques devrait permettre à la culture, très touchée par le confinement et les mesures de prévention liées au Covid-19, de reprendre un second souffle. Une telle initiative avait été prise lors de la Grande dépression, après la crise de...

Charge mentale coronavirus confinement istock

Confinement : quand les femmes présentent la facture du travail domestique

Pas d'école, pas de nourrice, pas de cantine... Face au confinement, les parents, et essentiellement les mères de famille, ont dû remplacer au pied lever les enseignants et cantiniers. Or ce travail, habituellement pris en charge par l'État et les collectivités à un coût. Plusieurs mères de famille...

Nicole Notat EricPiermont AFP

Nicole Notat tiendra la présidence du "Ségur de la santé" avec la fermeté qui la caractérise

Ce lundi 25 mai s’ouvre le "Ségur de la santé", un événement inédit voulu par l'Executif pour refonder le système de santé français en crise. Il est présidé par Nicole Notat, figure de la CFDT, qui a fondé l’agence de notation Vigeo. Elle devra concilier l'inconciliable en réformant en profondeur le...

Generalisation teletravail coronavirus

Le télétravail : nouvelle norme pour les entreprises ?

Avec le Covid-19, le télétravail s'est imposé durablement. En France, PSA souhaite désormais que ses salariés ne viennent au bureau qu'une fois par semaine. Aux États-Unis, Twitter autorise même ses employés à télétravailler à vie. Mais cet aménagement, qui exclut d'office les ouvriers, a montré par...